Orientation post-licence Mathématiques Appliquées

Des questions sur vos études ? Sur les métiers liés aux mathématiques ? Nos vétérans vous répondent !
Jmacphee
Messages: 1
Enregistré le: 10 Fév 2010, 01:26

Orientation post-licence Mathématiques Appliquées

par Jmacphee » 10 Fév 2010, 01:46

Bonsoir, chers membres du monde mathématiques.

J'ai lu une bonne partie des questions et débats au sujet de l'orientation, mais certaines réponses me manquent, et surtout quelques témoignages.

Je suis étudiant en licence de maths appliquées à Lyon, en 3e année. J'ai plutôt ramé pour en arriver là, et je sais que la 3e année se pose comme charnière pour la suite, et aussi extrêmement difficile. Je sais aussi qu'avec ce parcours ultra théorique, l'arrêt des études en licence à aucun intérêt, et les études ne me font pas trop peur (je ne vise pas non plus le doctorat).

Je viens à mes interrogations. Mon dossier est assez bancal, j'ai raté un semestre à cause d'un gros manque de travail, le premier après la sortie du lycée, mais je suis parvenu à avoir les suivants. J'ai profité de la compensation parfois, et mes notes sont loin, très loin d'être exceptionnel. Je pense que déjà, ça me fermera pas mal de portes, mais lesquels? C'est ce que je me demande.

Je ne me vois dejà donc pas intégrer d'école, quelle qu'elle soit, et les métiers de l'ingénieur ne semble pas me correspondre (mais là, je m'interroge encore, ne sachant pas exactement en quoi il consiste, à part la gestion d'une équipe pour le développement d'un projet, c'est plutôt vague).

Il y a donc de grande chance pour que je m'oriente vers un master, mais comment choisir avec la formation si théorique qui est donné en licence. J'ai consulté la brochure de l'ONISEP sur les métiers des mathématiques, mais là encore, les possibilités sont infinis.

J'ai arrêté mon choix pour le moment, sur un master de Statistiques et finance (pour peut-être faire un M2 d'ingénierie du risque, proche de l'ISFA), mais je ne sais pas vraiment sur celà quoi débouche, et quoi faire en cas de refus d'entrée en M2 (voir meme refus en M1).

Je voudrais surtout savoir qu'elles sont les choix d'orientation pour des élèves moyens, qui avec du boulot on eu (on espère avoir) leur licence de maths, et souhaite poursuivre leurs études au moins à bac +5. J'ai un peu l'impression que les choix sont énormes pour les bons élèves, mais pour les autres, c'est plutôt la misère, alors que ce sont des études assez difficile, et que tout ceux qui s'en sortent mérite d'avoir quelque chose à la sortie.

Et vous, comment avez vous fait votre choix? Est-ce qu'il était précis, ou ça a été l'inconnu pendant un long moment?

J'ajoute que le métier d'enseignant ne m'intéresse pas vraiment, de par la difficulté pour y parvenir (que je pense pas surmontable), et pour la "perte de temps" en cas d'échec au concours.

Désolé d'avoir fait si long, mais je crois que c'est important pour orienter les réponses.
Merci



Sylviel
Modérateur
Messages: 6085
Enregistré le: 20 Jan 2010, 13:00

par Sylviel » 10 Fév 2010, 10:47

Je ne sais pas quoi te conseiller mais fais attention aux masters "statistiques et finance" si c'est le côté finance qui t'intéresse. Les métiers qui y sont proposés peuvent être intéressant (ne serait-ce que pour la rémunération) mais il y a une foule de ces masters et à mon avis seul les meilleurs ont une chance d'être pris, et y accéder est plutôt difficile.

En revanche les proba/stat donnent accès à plein de métiers. Tu peux aussi voir du côté des masters de calculs numérique, peut-être moins subtil que les stat, et qui ont de beau débouchés. La recherche opérationelle a aussi ses débouchés.

Tu peux quitter la filière math a proprement parler pour trouver des masters plus technique. Si tu arrives à trouver un master en alternance c'est vraiment un bon choix pour la suite.

Enfin je pense que le CAPES peut être obtenu par un étudiant qui arrive à valider sa licence. Avec du travail bien entendu.

Voilà pour ma mise en garde, pour le reste je laisse le soin à d'autres de répondre.

Dihtbscii
Membre Naturel
Messages: 40
Enregistré le: 07 Fév 2010, 19:23

par Dihtbscii » 12 Fév 2010, 16:08

Jmacphee a écrit:J'ajoute que le métier d'enseignant ne m'intéresse pas vraiment, de par la difficulté pour y parvenir (que je pense pas surmontable), et pour la "perte de temps" en cas d'échec au concours.







Je ne sais pas si obtenir le CAPES est plus dur que de valider un M2 en maths appliquées...

 

Retourner vers ➳ Orientation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite