Pourquoi aimez-vous les Mathématiques?

Discussion générale entre passionnés et amateurs de mathématiques sur des sujets mathématiques variés
Zapata
Membre Naturel
Messages: 68
Enregistré le: 09 Nov 2007, 16:28

par Zapata » 24 Jan 2008, 00:58

Dominique Lefebvre a écrit:Je ne comprends pas: qu'est-ce que cela signifie? Ferais-tu allusion à un système formel quelconque que tu bâtirais à grands coups d'axiomes?
Si oui, beau mais incomplet...

Je ne peux pas répondre, je ne connais pas les résultats de Godel... Ca va venir, ça va venir...



Avatar de l’utilisateur
leon1789
Membre Transcendant
Messages: 5317
Enregistré le: 27 Nov 2007, 17:25

par leon1789 » 24 Jan 2008, 00:59

Dominique Lefebvre a écrit:(...)Quand je pense à la quantité de maths que j'ai été obligé de me farcir, j'en suis écoeuré pour le reste de ma vie!

Hum, cet effort "écoeurant", l'aurais tu fait par amour pour quelqu'un ?
Si la réponse est "non" alors ton amour pour la MQ est plus grand encore ! :we:

Avatar de l’utilisateur
leon1789
Membre Transcendant
Messages: 5317
Enregistré le: 27 Nov 2007, 17:25

par leon1789 » 24 Jan 2008, 01:01

Zapata a écrit:Je ne peux pas répondre, je ne connais pas les résultats de Godel... Ca va venir, ça va venir...

Fais attention, la folie te guette ! :we:

Alpha
Membre Complexe
Messages: 2176
Enregistré le: 21 Mai 2005, 13:00

par Alpha » 24 Jan 2008, 01:56

leon1789 a écrit:Dès qu'on sait pourquoi on aime quelque chose, ou quelqu'un (c'est mieux quand même !), alors le charme est rompu... Mieux vaut ne pas se poser la question, non ?


L'amour étant en grande partie irrationnel (dans ses causes-mêmes), il est en effet vain d'espérer obtenir une réponse complète à cette question. Comme l'ont montré Stendhal ou Proust, du moins dans le cas de l'amour d'une personne, l'amour est profondément influencé par notre imaginaire et notre imagination, qui nous font concevoir une réalité qui nous est propre, et non une réalité objective (dont l'existence n'est qu'une hypothèse), ni une réalité qui s'en tiendrait aux faits ou même qui serait basée sur ceux-ci. La preuve, c'est qu'on peut très bien aimer une personne dont on aurait a priori pensé, si l'on avait connu à l'avance quelques-unes de ses caractéristiques, qu'on ne l'aimerait pas. Preuve que l'amour n'est pas fondé, du moins pas uniquement, sur des critères rationnels.

Le fait de savoir pourquoi on aime quelqu'un -s'il s'agit d'avoir découvert quel artifice principal de notre imagination ou de notre psychologie nous faisait aimer cette personne- peut en effet rompre le charme si l'on se rend compte que l'image qu'on a de cette personne ne correspond pas à ce qu'est cette personne.

Et pour finir, je citerais cette phrase de Proust dans A la recherche du temps perdu :

"L'amour, même en ses plus humbles commencements, est un exemple frappant du peu qu'est la réalité pour nous."

Voilà, c'était mon quart d'heure philosophique, maintenant, promis, j'arrête!

Concernant les maths, la première des choses me plaisant en elles me venant à l'esprit est le fait qu'elles nous permettent de comprendre nos intuitions, nos conjectures. Nous sommes à peu près persuadés de quelque chose, mais savons-nous vraiment pourquoi? Il va falloir justifier ce que nous pensons, le justifier par d'autres choses, plus élémentaires, plus sûres, qui elles mêmes devront être décomposées en choses encore plus sûres, jusqu'à aboutir aux axiomes de base qui sont les plus profondément ancrés en notre esprit. Dans la pratique, on ne revient jamais aux tous premiers axiomes, mais la construction sa fait toujours à partir de ce qu'on sait déjà être sûr, prouvé. Ainsi, en maths, on sait pourquoi l'on sait, pourquoi on est sûr, ce qui nous renseigne sur "comment fonctionne notre esprit."
Les maths se construisent petit à petit par agrégation de découvertes à partir d'axiomes de départ, et plus on découvre (ou invente des notions nouvelles) des choses nouvelles, plus on a de matière à découvrir d'autre vérités encore plus avancées. Cette construction parfaite, rationnellement indestructible, que l'on doit comprendre pour en gravir les étages, et toujours susceptible d'être poursuivie par nous-mêmes (ce que nous faisons même lorsque nous découvrons par nous-mêmes une vérité déjà établie, même si nous sommes guidés pour cela) ou par quelqu'un d'autre, est en cela particulièrement belle.

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 24 Jan 2008, 10:42

leon1789 a écrit:Hum, cet effort "écoeurant", l'aurais tu fait par amour pour quelqu'un ?
Si la réponse est "non" alors ton amour pour la MQ est plus grand encore ! :we:


Par amour pour quelqu'un... Pas vraiment, ma copine de l'époque était plutôt littéraire!
Simplement, avant de comprendre quoique ce soit en MQ et en RG, il faut d'abord comprendre les outils! Et là, bonjour les dégats: complexe le marteau :ptdr: :ptdr:

Alpha
Membre Complexe
Messages: 2176
Enregistré le: 21 Mai 2005, 13:00

par Alpha » 24 Jan 2008, 18:34

Je voudrais ajouter que c'est aussi parce que les maths ne se laissent jamais connaître entièrement qu'elles nous plaisent tant : il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir, donc pas moyen de s'ennuyer ou d'être lassé... :lol4:

Zapata
Membre Naturel
Messages: 68
Enregistré le: 09 Nov 2007, 16:28

par Zapata » 25 Jan 2008, 02:30

Tiens à propos de ça d'ailleurs, peut-on prouver que dans un système d'axiomes donné ou pourra toujours trouver de nouveaux résultats ?
Je sais pas si ma question a beaucoup de sens... :hein:

Ping
Membre Naturel
Messages: 17
Enregistré le: 08 Jan 2008, 09:17

par Ping » 01 Fév 2008, 09:19

Bonjour à tous et merci pour vos réponses, je n'en espérais pas autant!Grâce à vous j'ai retrouvé goût aux maths :we: !Mais, il semble aussi que vous aimez les maths car vous êtes très intelligents,seriez-vous des génies?

Tesla
Membre Naturel
Messages: 12
Enregistré le: 21 Nov 2007, 02:59

par Tesla » 01 Fév 2008, 18:28

Dominique Lefebvre a écrit:
Les maths sont pour moi un outil, puissant et imaginatif certes, je n'en disconviens pas. Mais un outil et seulement un outil!

Un coup de pieds dans la ruche, un !


J'ai souvent entendu cette réponse (un outil) du grand public et meme de la part de scientifiques non pur matheux (biologistes, chimistes, physiciens...). Ca me semble reducteur.

D'une part c'est confondre l'application (l'outil) et le concept. Par exemple l'idée de la probabilité d'un evenement existe hors cadre mathématique de façon "intuitive" : 'il y a de gros nuages noirs dans le ciel donc il se pourrait (il est probable) qu'il pleuve". De là à imaginer que cette idée de probabilité puisse se modeliser et avoir les applications que nous connaissons, il y a un gouffre.

De plus, on peut tres bien exposer la theorie de la mesure et donc des probabilités sans avoir recours à des exemples concrets. Donc le concept existe bien hors application concrete. Et ce, même si à l'origine les maths repondent souvent à un besoin pratique.

D'autre part, il existe des domaines en maths dont on ne sait pas si ils fourniront des outils ou pas ! C'est nous qui attribuons à des branches des maths une fonction d'outil.

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 01 Fév 2008, 21:07

Tesla a écrit:
Oui je comprends. Mais c'est le mot "outil" qui me derange :hum: Trop restrictif.

Ne soit pas vexé: il y a des outils très complexes :ptdr: :ptdr: :ptdr:

imbe6le
Membre Naturel
Messages: 65
Enregistré le: 15 Oct 2007, 22:52

par imbe6le » 06 Fév 2008, 00:40

Salut,

Je vais te donner mon avis bien que j'ai un faible niveau en maths.
J'ai passé des nuits à éssayer de comprendre la logique de certaines formules, théoremes, et je ne trouvais pas de réponse, pourtant c'est des calculs minables par rapport à ceux que tu fais! Je me suis dis sois je suis bête sois il n'y a rien à comprendre (celà dit en passant je préfererais que ce soit la sollution n°2, lol).
Il ne faut pas oublier que nos mathématiques c'est nous qui les avons crées et que certains chercheurs ont trouvés des équations qu'ils ne comprenaient pas eux même.
J'ai eu un gros tilt quand j'ai vu sur quelles bases travaillent les chercheurs en physique quantique et là je me suis dis que je perdais vraiment mon temps à éssayer de comprendre parce que eux ils patogent vraiment :)
Tout çà pour dire que si tu ne comprends pas une formule contente toi de l'apprendre, après tu auras le temps de la remettre en question...!

ffpower
Membre Complexe
Messages: 2542
Enregistré le: 13 Déc 2007, 06:25

par ffpower » 06 Fév 2008, 02:21

De mon point de vu,je considere plus les maths comme un jeu.La théorie mathématique est pour moi une grande grille de sudoku que l on complete petit a petit(un chouia plus complexe^^)

testeur
Messages: 5
Enregistré le: 09 Fév 2008, 04:01

par testeur » 09 Fév 2008, 04:43

Exactement pareil ! Pour moi, c'est une paresse d'esprit. Des grilles de sudoku de niveaux plus ou moins facile et dont on pourra presque toujours vérifier les résultats...
Du coup, non, je ne me considère pas comme un géni ! Mon cerveau se sent plus flatté lorsqu'il s'occupe d'arts... par exemple...

popocoincoin
Messages: 1
Enregistré le: 17 Fév 2008, 11:29

par popocoincoin » 18 Fév 2008, 10:13

C'est presque aussi mon avis : un terrain de jeu extraordinaire et infini...

Babe
Membre Irrationnel
Messages: 1186
Enregistré le: 06 Mai 2006, 12:52

par Babe » 18 Fév 2008, 20:32

alala les maths
je ne dirais pas que c'est un outil extraordinaire, que c'est tres pratique, qu'elles sont au service du monde qui l'entoure, sinon je vais m'attirer le couroux de tous les inscrits (enfin sauf un je pense lol)

dingue2mathématiques
Membre Naturel
Messages: 69
Enregistré le: 05 Oct 2007, 20:58

par dingue2mathématiques » 20 Fév 2008, 20:40

Freud ou bien Lacan utilisent les maths!
J'aime les maths pour la même raison:Il n'ya pas de subjectif,d'avis,ni quoi que ce soit!Que du réel et du concret!

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 21 Fév 2008, 10:49

dingue2mathématiques a écrit:Freud ou bien Lacan utilisent les maths!
J'aime les maths pour la même raison:Il n'ya pas de subjectif,d'avis,ni quoi que ce soit!Que du réel et du concret!

Bonjour,

J'ai lu beaucoup de choses curieuses, mais celle là est originale : en appeler à l'usage des maths par Freud et Lacan!!! J'aimerais bien que tu nous expliques quels usages ils en font!
Quant à l'aspect "Que du réel et du concret" des maths, on en doit pas,sans doute, faire les mêmes maths.....

rugby09
Membre Rationnel
Messages: 992
Enregistré le: 04 Déc 2007, 19:25

par rugby09 » 22 Fév 2008, 03:26

Séphiro a écrit:Les math sa sert a rien ok.
Mais enfaite c'est plutot un systeme qui a été mis en place pour juger la valeur intelectuelle du peuple voir si les gens son apte ou pas a apprendres et à appliquer des fonctionements. :stupid_in

je ne suis pas tout a fait d'accord, les maths sa sert tous les jours, tout le temps, aprés la notion de systeme pour juger la valeur intelectuelle alors la il faut que tu m'expique??

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 22 Fév 2008, 11:31

Séphiro a écrit:Les math sa sert a rien ok.
Mais enfaite c'est plutot un systeme qui a été mis en place pour juger la valeur intelectuelle du peuple voir si les gens son apte ou pas a apprendres et à appliquer des fonctionements. :stupid_in

Bonjour,
j'ai déjà lu des choses saugrenues sur ce forum, mais celle là dépasse le lot!
Les maths ne servent à rien sinon à évaluer la "valeur intellectuelle" (sic) du "peuple" (resic).
Messieurs les mathématiciens, physiciens, statisticiens et autres, en exercice ou en devenir, vous serez heureux d'apprendre que nos magnifiques axiomes, théorèmes, lemmes et autres corollaires ne servent à rien sinon à vérifier notre haute valeur intellectuelle, si tant est que nous fassions partie du peuple!

Mais enfin, qu'est-ce que tu permets d'écrire de telles inepties? A moins que ce ne soit de l'humour....

 

Retourner vers ⚜ Salon Mathématique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite