Pourquoi aimez-vous les Mathématiques?

Discussion générale entre passionnés et amateurs de mathématiques sur des sujets mathématiques variés
Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 20 Jan 2008, 21:41

leon1789 a écrit:Oui, c'est vrai.
Je voulais dire que la physique (par exemple) invente des modèles, et les maths permettent de résoudre des problèmes avec ce modèle. Les maths permettent aussi de dire ce qui possible ou pas (dans ce modèle), sans être exhaustif bien sûr.

Les maths permettent de vérifier la cohérence du modèle physique. Elles ne permettent pas de dire ce qui est possible ou pas sur le plan physique.
Je prends un exemple classique : dans le modèle standard, certaines équations divergent sous certaines conditions. C'est un constat mathématique. Mais la cause est physique. On corrige le modèle en introduisant une contrainte de jauge. Cette manipulation mathématique doit avoir une justification physique.
On a constaté ce genre de dérive mathématicienne dans la théorie des supercodes, avec les résultats que l'on sait : un plantage!

Exemple : imaginons que l'on dise que rien ne peut aller plus vite que la lumière. Est-ce un fait constaté par la physique, ou bien un résultat mathématique dans un modèle particulier ?

Cette limite est provoquée par la jauge de Lorentz: elle provient du modèle physique. Mais bien sur, l'équation de jauge retranscrit cette limite.

Mais il y a aussi des propriétés physiques annoncées sur le papier par des considérations et calculs mathématiques qui ne pourront être vérifiées (si le modèle tient la route) que des années plus tard... Il y a un aller retour entre maths et physique, non ?

Oui, c'est vrai en physique théorique. Mais je dirais que les échanges primordiaux qui gouvernent la mise au point d'une théorie physique le sont avec les expérimentateurs! Une théorie physique ne vaut pas par sa beauté mathématique mais par sa concordance avec l'expérience (encore une fois, cf la théorie des cordes, non falsifiable par l'expérience!)


Exemple : (je passe la relativité d'Einstein) je crois avoir entendu dire que certaines équations mathématiques permettent de justifier l'existence d'autres univers... Est-ce constaté physiquement ??

La théorie du multivers est issue de la théorie des cordes. Je te passe celle d'Everett, qui n'a plus court... Cette théorie n'a pas le statut de théorie physique, du moins pour beaucoup de physiciens dont je suis, car elle n'est pas falsifiable, au moins dans l'état.
Et encore une fois, ce ne sont pas des équations tombées de nulle part, ce ne sont que des transcriptions mathématiques de modèles physiques.



Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 20 Jan 2008, 21:42

Aketo a écrit:Je sais que j'aime les maths parce que c'est le seul cours où je suis déçu d'entendre la sonnerie...


Alors, celle là, on ne me l'avait jamais faite!! Et lorsqu'il n'y aura plus de sonnerie à la fin des cours :-))

Avatar de l’utilisateur
leon1789
Membre Transcendant
Messages: 5317
Enregistré le: 27 Nov 2007, 17:25

par leon1789 » 20 Jan 2008, 22:07

Dominique Lefebvre a écrit:Les maths permettent de vérifier la cohérence du modèle physique. Elles ne permettent pas de dire ce qui est possible ou pas sur le plan physique. (...)

ok

Dominique Lefebvre a écrit:La théorie du multivers est issue de la théorie des cordes. Je te passe celle d'Everett, qui n'a plus court... Cette théorie n'a pas le statut de théorie physique, du moins pour beaucoup de physiciens dont je suis, car elle n'est pas falsifiable, au moins dans l'état.
Et encore une fois, ce ne sont pas des équations tombées de nulle part, ce ne sont que des transcriptions mathématiques de modèles physiques.

Pourrait-on dire que cette théorie non falsifiable est en partie > ?

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 21 Jan 2008, 01:01

leon1789 a écrit:
Pourrait-on dire que cette théorie non falsifiable est en partie > ?


Certes, mais les spéculations des théoriciens n'ont pas rang de théorie physique...

Tesla
Membre Naturel
Messages: 12
Enregistré le: 21 Nov 2007, 02:59

par Tesla » 21 Jan 2008, 16:35

J'aime les maths car ça permet de modeliser à peu pres tout ce qu'on peut imaginer.
Je n'aime pas les maths car à force ça rend intelligent. Après on trouve tout le monde bête et on a plus d'amis.

Avatar de l’utilisateur
raito123
Habitué(e)
Messages: 2102
Enregistré le: 04 Nov 2007, 04:29

mdr^^

par raito123 » 21 Jan 2008, 19:02

Tesla a écrit:Je n'aime pas les maths car à force ça rend intelligent. Après on trouve tout le monde bête et on a plus d'amis.

Mdr^^ :lol5:
Les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité

toticonte
Membre Naturel
Messages: 34
Enregistré le: 11 Jan 2008, 14:55

par toticonte » 22 Jan 2008, 13:33

Aketo a écrit:Je sais que j'aime les maths parce que c'est le seul cours où je suis déçu d'entendre la sonnerie...

bonjour Aketo, j'ai adoré ta réponse. normalement on devait fermer la discution la dessus.
j'explique le proverbe " si tu te sens seule alors ne te mari pas". dans notre cadre quand on fait des math, c'est pas comme si on est obligé de les faire ou c'est la seule chose qu'on peut faire. si on le fait c'est parce qu'on aime c'est tout. les math n'avaient jamais des buts comerciaux ( comme la physique), mais c'est toujours applicable et ça rend la vie plus simple. il fo juste sortir de ton monde mathématique imaginaire, poser les pieds sur terre et créer un passage entre les deux.
salut

Alpha
Membre Complexe
Messages: 2176
Enregistré le: 21 Mai 2005, 13:00

par Alpha » 22 Jan 2008, 15:18

C'est vrai qu'on peut appliquer les maths à des domaines qui intéressent des non-matheux, et par la connaissance qu'on acquiert alors de ces domaines, faire découvrir ce qu'on en connaît.
Toujours est-il que ce n'est pas les maths qu'on vulgarise dans ces cas-là, mais l'application qu'on fait des maths. Faire partager la beauté et le plaisir des maths en elles-mêmes à un non-matheux relève en revanche assez fréquemment de la gageure.

carlo90
Membre Naturel
Messages: 39
Enregistré le: 17 Nov 2007, 17:56

par carlo90 » 22 Jan 2008, 20:49

Ce que j'aime dans les maths, c'est que c'est le seul cours où je peux suivre très souvent mon intuition :D (même si ça sert dans les autres matières, même non scientifiques).

Et j'aime les maths car ils me fascinent, tout simplement :) C'est ce qui fait que j'ai une soiffe de savoir (pour le moment) inépuisable ^^

ThSQ
Membre Complexe
Messages: 2077
Enregistré le: 10 Oct 2007, 19:40

par ThSQ » 23 Jan 2008, 01:22

Difficile pour moi de dire pourquoi j'aime (tant, trop) les maths ....

Ce qui est sûr c'est que c'est quasi-impossible à faire partager. Mais bizarrement c'est pas forcément les moins-matheux a priori qui sont les moins compréhensifs ... Quand on leur parle de beauté, d'élégance ça peut parler à des "littéraires", si si (bon, comme plan drague y'a mieux je dois l'avouer ... :marteau: ).

Zapata
Membre Naturel
Messages: 68
Enregistré le: 09 Nov 2007, 16:28

par Zapata » 23 Jan 2008, 23:41

Alpha a écrit:Pour eux, souvent, c'est juste manipuler des x et des y, ils réduisent même la plupart du temps ça à du calcul, occultant le raisonnement, la recherche, la formalisation, l'abstraction, la compréhension, l'imagination, l'intuition...

Oui, c'est incroyable le nombres de personnes qui confondent math et calcul. J'ai toujours droit de la part de mes proches à des réflexions stupides quand je me trompe dans un calcul mental ou que je ne connais pas par coeur mes tables de multiplications...
Mais je crois que cet amalgame vient des primaires, du collège et du lycée. En effet, les maths durant ces années sont souvent réduites à de "simples" calculs pénibles de "drill". Combien de dérivées et de primitives stériles calculées sans tenant et aboutissant ? -et bien sur, je ne dis pas qu'il ne faut pas pouvoir calculer pour faire des maths, c'est important, mais c'est probablement le coté le plus pénible et inintéressant de maths, souvent le moins beau et le moins amusant-.
Comment un gamin de quinze ans pourrait-il se réjouir de faire des maths quand l'essentiel de son apprentissage dans cette matière est le calcul pur et dur ?
Moi même, qui suis maintenant en 3e licence, j'ai failli complètement décrocher en 4e année de collège car je ne voyais ni ne comprenais l'intérêt de faire autant de pages de calculs. Avec des explications lumineuses telles "il suffit de faire passer les x de l'autre côté !".
Pourquoi ? Dans quel but ? Quel intérêt ?
"Ne vous préoccupez pas de cela, faites..."
Combien d'élèves sont ainsi dégoutés des maths -à juste titre- par de telles pratiques ? Combien parmi ceux-là auraient-pu faire de bons mathématiciens ? Surement quelques-uns ; ceux-là même après lesquels on pleure aujourd'hui parce que la filière est désertée...
Bon, je me suis un peu éloigné du sujet initial, je vous prie de bien vouloir m'excuser, mais c'était un petit coup de gueule que je pense vraiment, pour l'avoir vécu il y a à peine quelques années. C'est aussi pour ça que je veux devenir prof de maths...

Avatar de l’utilisateur
leon1789
Membre Transcendant
Messages: 5317
Enregistré le: 27 Nov 2007, 17:25

par leon1789 » 24 Jan 2008, 00:03

Zapata a écrit:Oui, c'est incroyable le nombres de personnes qui confondent math et calcul.(...)

C'est exact.

Et combien confondent "chiffre" et "nombre" ? Pourtant, personne ne confond "lettre" et "mot" ! Cela montre la pauvre culture mathématique qu'on la plupart des gens... Mais on peut dire aussi que la plupart des gens (dont je fais partie) ont une pauvre culture littéraire, de l'histoire, des langues, de la musique, etc. Alors à quoi bon se lamenter sur les maths (et les matheux) incompris ?

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 24 Jan 2008, 00:21

Bonsoir,

Ce tableau touchant est trop idyllique!Tout le monde ici aime les maths, sans trop savoir pourquoi et en leur prêtant des pouvoirs qu'elles n'ont pas! Expliquer le monde, être la base de toutes sciences, voire même rendre intelligent :-))

Et bien, moi je n'aime pas les maths: Qui aime son marteau ? Ou son dictionnaire de français? Que signifierait aimer son marteau? On aime l'objet que l'on construit à l'aide de son marteau, mais l'outil en lui-même...

Les maths sont pour moi un outil, puissant et imaginatif certes, je n'en disconviens pas. Mais un outil et seulement un outil!

Un coup de pieds dans la ruche, un !

Zapata
Membre Naturel
Messages: 68
Enregistré le: 09 Nov 2007, 16:28

par Zapata » 24 Jan 2008, 00:24

Voilà bien une pensée de physicien tiens... :hum: :ptdr:
L'objet que l'on construit en math c'est les math, donc il est beau. Na !

becirj
Membre Rationnel
Messages: 698
Enregistré le: 16 Oct 2005, 10:56

par becirj » 24 Jan 2008, 00:26

Bonsoir

Moi je me moque totalement de ce que l'on peut fabriquer à l'aide des maths.

Les maths sont un art et comme tous les arts c'est gratuit.

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 24 Jan 2008, 00:33

becirj a écrit:Bonsoir

Moi je me moque totalement de ce que l'on peut fabriquer à l'aide des maths.

Les maths sont un art et comme tous les arts c'est gratuit.

Je peux totalement adhérer à cette affirmation. J'aime Miro et Bach!

Avatar de l’utilisateur
leon1789
Membre Transcendant
Messages: 5317
Enregistré le: 27 Nov 2007, 17:25

par leon1789 » 24 Jan 2008, 00:33

Dominique Lefebvre a écrit:Tout le monde ici aime les maths, sans trop savoir pourquoi (...)


Dès qu'on sait pourquoi on aime quelque chose, ou quelqu'un (c'est mieux quand même !), alors le charme est rompu... Mieux vaut ne pas se poser la question, non ?

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 24 Jan 2008, 00:36

Zapata a écrit:Voilà bien une pensée de physicien tiens... :hum: :ptdr:
L'objet que l'on construit en math c'est les math, donc il est beau. Na !

Je ne comprends pas: qu'est-ce que cela signifie? Ferais-tu allusion à un système formel quelconque que tu bâtirais à grands coups d'axiomes?
Si oui, beau mais incomplet...

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 24 Jan 2008, 00:40

leon1789 a écrit:Dès qu'on sait pourquoi on aime quelque chose, ou quelqu'un (c'est mieux quand même !), alors le charme est rompu... Mieux vaut ne pas se poser la question, non ?

Alors là, tu marques un point ! D'ailleurs je connais quelqu'un qui ne va pas manquer de réagir s'il lit cela...
Mais peut-on assimiler l'amour des maths à celui qu'on éprouverait pour une personne? J'aime la MQ mais pas au point de l'aimer comme je pourrais aimer une personne... Et en plus, cette MQ a le mauvais goût de s'enticher demaths à n'en plus finir! Quand je pense à la quantité de maths que j'ai été obligé de me farcir, j'en suis écoeuré pour le reste de ma vie!

MathMoiCa
Membre Rationnel
Messages: 518
Enregistré le: 20 Jan 2008, 14:57

par MathMoiCa » 24 Jan 2008, 00:49

Hello,

Pour ma part, j'aime les maths parce que ça a toujours paru magique...ces exercices, ces formules, ces problèmes concoctés qui vous donnent des résultats fascinants, c'est unique...

Et pis j'adore le calcul, mais les maths ne se résument pas à ça, c'est vrai. Dommage :ptdr:



M.

 

Retourner vers ⚜ Salon Mathématique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite