Problème de lenteur

Des questions sur vos études ? Sur les métiers liés aux mathématiques ? Nos vétérans vous répondent !
Anonyme

Problème de lenteur

par Anonyme » 09 Nov 2011, 19:46

Bonjour,

Je suis en MPSI au lycée Condorcet et si je m'en sors bien en qualité pendant les DS (du moins en maths, parce qu'en physique, elle n'y est pas), niveau quantité, c'est faible...
Je dois faire grosso modo entre la moitié et les deux tiers des DS pendant les trois heures qui me sont données, et je m'en sors avec la moitié du DS de bon. J'ai donc des notes tournant autour de 10, et une moyenne de 14 en colles. Je me disais que j'étais lent mais peut-être que c'était parce que c'était le début de l'année et que ça allait venir sans devoir s'y entraîner spécifiquement. Mais depuis que mon dernier colleur de physique m'a dit "très bien, mais très lent", je me suis dit que j'avais vraiment un problème de lenteur.
Comment faire en sorte que ce problème de lenteur s'atténue ? Je n'ai pas vraiment envie de me foirer aux concours à cause de ça...

Merci d'avance. :)



Dlzlogic
Membre Transcendant
Messages: 5273
Enregistré le: 14 Avr 2009, 13:39

par Dlzlogic » 09 Nov 2011, 20:03

Bonjour,
Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de réponse à donner à cela et vous en êtes sûrement conscient.
Mais je vais vous raconter une anecdote personnelle dont j'ai un souvenir très précis.
Lors d'un DS, je me suis rendu compte à peu près à mi-parcourt que j'avais faux dès le début (faute de calcul qui mettais tout parterre). Je ne me suis pas dégonflé, j'ai tout recommencé, et la tension aidant, j'y suis arrivé.

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 18:30

par Nightmare » 09 Nov 2011, 20:15

Salut Aaaie,

à quoi est due ta lenteur? Es-tu lent à réfléchir? Lent à rédiger? les deux?

Dans tous les cas, la rapidité se gagne avec la pratique. Plus tu auras l'habitude de rédiger, plus tu rédigeras vite.
Plus tu auras l'habitude des mécanismes, plus ils te viendront vite devant la copie.

Bref, on pourrait peut être mieux t'aider en te connaissant plus, mais là comme ça, le seul conseil que je peux donner est bien de faire et refaire des exercices et des sujets de concours jusqu'à plus soif ^^

Sylviel
Modérateur
Messages: 6010
Enregistré le: 20 Jan 2010, 13:00

par Sylviel » 09 Nov 2011, 20:32

D'accord avec ce qui a été dis. J'ajouterais deux-trois choses :
- les sujets de concours ne sont généralement pas prévu pour être terminé dans le temps imparti. Et on peut avoir 20 sans avoir tout fait.
- Il faut apprendre, en prépa, à repérer les question faisables, même si elles sont plus loin (à aller chercher les points quoi). De même il faut savoir abandonner quand on bloque trop sur une question (mais pas trop vite non plus... tout est question de dosaga).
- Il y a un capital confiance entre le correcteur et toi. Au début il a une opinion neutre de toi (pour un concours, avec un prof c'est différent). Du coup les premières questions lui permettront de t'évaluer : il faut les rédiger de manière impeccable pour montrer que tu sais ce que tu fais. Après tu pourras aller plus vite. Exemple pratique : une récurrence en début de controle :
on définit pour tout n, Pn ..
Montrons P0
donc P0 est vraie
Montrons que si Pn est vraie, alors Pn+1 l'est :
...
donc Pn => Pn+1

en conclusion Pn est vraie pour tout n.

Plus loin dans une bonne copie "par récurrence immédiate" peut passer, si c'est vraiment immédiat. Sinon : On va montrer ... par récurrence. La propriété est vraie pour n=0 car... Supposons la vérifier au rang n, alors ... elle est vérifiée au rang n+1, ce qui achève la démonstration.

Attention : ces remarques nécessite un dosage, et ne sont valables que dans le cadre des concours, où tu n'as pas assez de temps pour terminer le sujet.

P.S : ce ne sont pas les compétences les plus importantes à retirer de la prépa, mais malheureusement c'est plutôt rentable.

Anonyme

par Anonyme » 09 Nov 2011, 21:10

Bonjour, Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de réponse à donner à cela et vous en êtes sûrement conscient. Mais je vais vous raconter une anecdote personnelle dont j'ai un souvenir très précis. Lors d'un DS, je me suis rendu compte à peu près à mi-parcourt que j'avais faux dès le début (faute de calcul qui mettais tout parterre). Je ne me suis pas dégonflé, j'ai tout recommencé, et la tension aidant, j'y suis arrivé.

C'est gentil, ça m'apporte un peu d'espoir !

à quoi est due ta lenteur? Es-tu lent à réfléchir? Lent à rédiger? les deux?

Lent à réfléchir, en physique certainement, en maths je ne pense pas... Dés que j'ai trouvé l'astuce, ça va très vite. En revanche, lent à rédiger. Je n'ai pas vraiment confiance en moi (faut dire que ma préparation n'est jamais optimale, car je travaille essentiellement la physique-chimie et les maths passent un peu à la trappe) donc j'ai tendance à faire beaucoup de brouillons. Mais j'ai une rédaction concise et précise, ce qui fait que je dépasse rarement les quatre ou cinq pages en DS.

Dans tous les cas, la rapidité se gagne avec la pratique. Plus tu auras l'habitude de rédiger, plus tu rédigeras vite. Plus tu auras l'habitude des mécanismes, plus ils te viendront vite devant la copie.

Bref, on pourrait peut être mieux t'aider en te connaissant plus, mais là comme ça, le seul conseil que je peux donner est bien de faire et refaire des exercices et des sujets de concours jusqu'à plus soif ^^

Dans ce cas, il faut faire beaucoup d'exercices ? On en a très, très peu : on a nos DMs, plus les exos de TD mais qu'on fait directement (on ne connaît pas les exercices avant la séance de TD). J'imprime parfois des exercices ici mais la progression n'étant pas exactement la même que la nôtre (on a pris un autre chemin), je ne sais pas si, quand je bloque, c'est parce que j'ai un problème ou parce qu'on n'a pas assez avancé.

- les sujets de concours ne sont généralement pas prévu pour être terminé dans le temps imparti. Et on peut avoir 20 sans avoir tout fait.

Le problème, c'est que notre major réussit à tout faire (sauf une ou deux questions, mais pour le nombre que le DS en comporte...).

- Il faut apprendre, en prépa, à repérer les question faisables, même si elles sont plus loin (à aller chercher les points quoi). De même il faut savoir abandonner quand on bloque trop sur une question (mais pas trop vite non plus... tout est question de dosaga).

C'est un peu ce que je fais : quand je vois de la géométrie, je ne la fais pas (ou alors des bribes en fin de contrôle), et il m'arrive de faire mes exercices de façon transversale (une ou plusieurs questions d'un exercice, puis je reviens à un autre entamé avec un nouveau regard...).

- Il y a un capital confiance entre le correcteur et toi. Au début il a une opinion neutre de toi (pour un concours, avec un prof c'est différent). Du coup les premières questions lui permettront de t'évaluer : il faut les rédiger de manière impeccable pour montrer que tu sais ce que tu fais. Après tu pourras aller plus vite. Exemple pratique : une récurrence en début de controle : on définit pour tout n, Pn .. Montrons P0 donc P0 est vraie Montrons que si Pn est vraie, alors Pn+1 l'est : ... donc Pn => Pn+1 en conclusion Pn est vraie pour tout n. Plus loin dans une bonne copie "par récurrence immédiate" peut passer, si c'est vraiment immédiat. Sinon : On va montrer ... par récurrence. La propriété est vraie pour n=0 car... Supposons la vérifier au rang n, alors ... elle est vérifiée au rang n+1, ce qui achève la démonstration. Attention : ces remarques nécessite un dosage, et ne sont valables que dans le cadre des concours, où tu n'as pas assez de temps pour terminer le sujet.

Mis à part qu'en début de sup', j'éviterai les "par récurrence immédiate" étant donné qu'on apprend ce qu'est une récurrence en terminale, donc il y a un an pour moi. Mais pour la spé, je note !

P.S : ce ne sont pas les compétences les plus importantes à retirer de la prépa, mais malheureusement c'est plutôt rentable.

Ce sont pourtant des compétences qui seront souvent utiles (pas primordial, certes), non ?

Sylviel
Modérateur
Messages: 6010
Enregistré le: 20 Jan 2010, 13:00

par Sylviel » 09 Nov 2011, 21:18

de savoir trouver les questions qui valent des poitns ? oui pour les études, pour le reste...

Pour ce qui est des exos tu peux prendre un bouquin d'exercice. J'aime bien le Dunod tout en un : cours complet et clair + plus d'exos que tu auras le temps d'en faire. Dans un autre registre : 200 jours de tests pour améliorer sa vitesse et son intuition mathématiuqe de M.Savin --> des exos simples, calculatoires, ou des vrais ou faux à faire en très peu de temps.

La récurrence n'est qu'un exemple... et effectivement je pensais plus à la fin de sup, ou à la spé. Mais tu verras parfois que c'est vraiment immédiat...

Anonyme

par Anonyme » 09 Nov 2011, 23:20

de savoir trouver les questions qui valent des poitns ? oui pour les études, pour le reste...

Je parlais de viser ce qu'il y a de plus facile pour arriver au meilleur résultat.

Pour ce qui est des exos tu peux prendre un bouquin d'exercice. J'aime bien le Dunod tout en un : cours complet et clair + plus d'exos que tu auras le temps d'en faire. Dans un autre registre : 200 jours de tests pour améliorer sa vitesse et son intuition mathématiuqe de M.Savin --> des exos simples, calculatoires, ou des vrais ou faux à faire en très peu de temps.

C'est gentil, je note la référence ! Des fois que j'aille chez Gibert Jeune ou chez Eyrolles.

La récurrence n'est qu'un exemple... et effectivement je pensais plus à la fin de sup, ou à la spé. Mais tu verras parfois que c'est vraiment immédiat...

Certes, comme 2^n > n. Mais pour le moment, on doit encore détailler un minimum, et c'est normal je trouve.

slavik
Membre Relatif
Messages: 194
Enregistré le: 07 Mar 2010, 11:51

par slavik » 16 Nov 2011, 22:00

Bonsoir,
Moi je suis en PCSI et j'ai des problèmes en calculs.
Dans toutes les matières je vois les raisonnements à faire, les méthodes à utiliser, mais je fais des erreurs de calculs à répétition et à force cela devient inquiétant et surtout embetant de perdre jusqu'à 3-4 points à cause de ces erreurs.
Que me conseillez vous pour éviter les erreurs de calculs?
Faire des blocs de calculs bourrins tous les soirs avant de dormir ou juste faire plus attention(perte de tps?)
Merci pour vos conseils, je poste ce message ici car je pense qu'il complete bien le sujet.
Bonne soirée.

Le_chat
Membre Rationnel
Messages: 938
Enregistré le: 10 Juin 2009, 13:59

par Le_chat » 16 Nov 2011, 22:29

Normalement, avec la masse de calculs que tu auras à faire dans ta vie de taupin, tu devrais acquérir une certaine habileté. Au début de la sup, c'est toujours difficile.


Lorsqu'il y a des dm à faire, je te conseille de faire les calculs le plus simplement possible, en essayant de trouver la méthode la plus facile pour parvenir au résultat. Peut-être essayer de "visualiser" avant, mentalement, les différentes étapes du calcul.

Sylviel
Modérateur
Messages: 6010
Enregistré le: 20 Jan 2010, 13:00

par Sylviel » 17 Nov 2011, 13:49

Oui il faut te farcir du calcul bourrin a répétition si tu te sens faible sur le domaine... On trouve assez difficilement des bouquins pour cela. Il y a déjà des choses dans le bouquin de Savin (cf plus haut) et moi j'avais de vieux bouquins de sup prévu pour ça...

Plus basiquement tu devrais avoir en début de série d'exos de n'importe quel bouquin des exos calculatoire, à toi de les faire. Il faut aussi faire attention aux méthodes utilisé par le prof en cours...
(genre la dérivée de u/v, c'est souvent plus pratique de la voire comme la dérivée de u*1/v :-)

nodjim
Membre Complexe
Messages: 3241
Enregistré le: 24 Avr 2009, 17:35

par nodjim » 17 Nov 2011, 14:03

La rapidité d'exécution d'une tàche est d'une grande utilité dans tous les domaines, et pas seulement dans le milieu scolaire, mais pendant toute sa vie professionnelle. Elle permet de passer à d'autres problèmes plus complexes ou nouveaux, sur lesquels on pourra se permettre de s'y attarder pour bien s'en imprégner. La rapidité s'acquiert avec l'entraînement et donc, hélas, le travail, mais aussi par l'utilisation de méthodes personnelles en fonction de ses propres capacités.
Maintenant les erreurs de calcul à répétition révèlent sans doute trop de précipitations, ou bien pas assez de temps de relecture, voir plus haut.

slavik
Membre Relatif
Messages: 194
Enregistré le: 07 Mar 2010, 11:51

par slavik » 17 Nov 2011, 19:59

Merci je vais essayer d'appliquer un peu de vos méthodes.
(En esperant avoir le temps :) )

windows7
Membre Rationnel
Messages: 548
Enregistré le: 18 Juin 2010, 12:00

par windows7 » 22 Nov 2011, 19:18

Quand on a un cerveau lent et bien on a un cerveau lent.
L'armée de terre recrute

Setzene
Messages: 3
Enregistré le: 04 Déc 2011, 03:14

par Setzene » 04 Déc 2011, 05:05

J'étais très lents aussi, j'étais même bien loin de tes 2/3. Et pourtant j'étais toujours dans les trois premier. Cela dépend bien sur des méthodes de tes enseignants, mais pour ma part, ceux qui finissaient leurs DS avaient souvent des notes plus que moyenne. Ce n'est pas à suivre, mais lorsque c'était sans conséquences, je ne lisais même pas l'ensemble du sujet, je prenais le première exercice sans jamais l'abandonner pour le second, etc. Mais ce que je rendais, souffraient rarement de correction. Finalement j'ai remarquais que sur les exercices faciles, sans trouver ça compliqué, les autres finissaient bien plus vite, et que sur ceux beaucoup plus complexe je trouvais la solution alors que les autres séchaient. Nous avons une architecture cérébrale bien différente, je sais que pour mon cas, à la résolution d'un problème, il n'y a pas de réflexion séquentiel, une application d'une méthode. Le problème est un ensemble où il faut un temps pour se l'approprier d'un bloc. Le torturer dans tout les sens. Ça prend du temps, mais ça ouvre des portes lorsque cela est plus complexe. Au final lors des concours, je ne sais pas si c'est encore le cas aujourd'hui, mais pour les mines mes résultats était assez bon alors que pour central c'était une catastrophe.

Finalement, il semble que je sois dyslexique avec un trouble de l'attention lié à une hyperactivité cérébrale. Oui hyperactivité et lenteur, bien qu'à priori antinomique, c'est souvent lié... C'est un défaut et une qualité. Tu vois un problème et au lieu de fonctionner par étape, tu pars dans tout les sens, ce qui te permet d'aller dans les recoins, mais qui t'handicape car tu te torture de même sur les choses simples. Tu t'y reconnais?

nodjim
Membre Complexe
Messages: 3241
Enregistré le: 24 Avr 2009, 17:35

par nodjim » 04 Déc 2011, 09:49

Pour rassurer tout le monde: Einstein était considéré comme plutôt lent.....

soso971
Messages: 7
Enregistré le: 11 Fév 2012, 17:00

par soso971 » 13 Fév 2012, 18:45

Aaaie a écrit:Bonjour,

Je suis en MPSI au lycée Condorcet et si je m'en sors bien en qualité pendant les DS (du moins en maths, parce qu'en physique, elle n'y est pas), niveau quantité, c'est faible...
Je dois faire grosso modo entre la moitié et les deux tiers des DS pendant les trois heures qui me sont données, et je m'en sors avec la moitié du DS de bon. J'ai donc des notes tournant autour de 10, et une moyenne de 14 en colles. Je me disais que j'étais lent mais peut-être que c'était parce que c'était le début de l'année et que ça allait venir sans devoir s'y entraîner spécifiquement. Mais depuis que mon dernier colleur de physique m'a dit "très bien, mais très lent", je me suis dit que j'avais vraiment un problème de lenteur.
Comment faire en sorte que ce problème de lenteur s'atténue ? Je n'ai pas vraiment envie de me foirer aux concours à cause de ça...

Merci d'avance. :)

tu ss il ne faut pas de decourager mon frere est lent aussi mais ne temps fait ps au fur et a mesur tu veras
courage :we:

TDAH
Messages: 1
Enregistré le: 07 Sep 2018, 22:37

Re: Problème de lenteur

par TDAH » 07 Sep 2018, 22:41

Finalement, il semble que je sois dyslexique avec un trouble de l'attention lié à une hyperactivité cérébrale. Oui hyperactivité et lenteur, bien qu'à priori antinomique, c'est souvent lié... C'est un défaut et une qualité. Tu vois un problème et au lieu de fonctionner par étape, tu pars dans tout les sens, ce qui te permet d'aller dans les recoins, mais qui t'handicape car tu te torture de même sur les choses simples. Tu t'y reconnais?

je m'y reconnais merci tu a changé ma vie.

laurent79
Messages: 1
Enregistré le: 12 Sep 2018, 10:34

Re: Problème de lenteur

par laurent79 » 12 Sep 2018, 10:37

Bonjour,

Personnellement je ne suis pas dyslexique mais j'ai un trouble de l'attention également, qui fait que je ne reste pas concentré suffisament de temps pour travailler. Vous êtes aussi dans cette situation ?

Natacha9
Messages: 1
Enregistré le: 14 Sep 2018, 17:14

Re: Problème de lenteur

par Natacha9 » 14 Sep 2018, 17:21

TDAH a écrit:Finalement, il semble que je sois dyslexique avec un trouble de l'attention lié à une hyperactivité cérébrale. Oui hyperactivité et lenteur, bien qu'à priori antinomique, c'est souvent lié... C'est un défaut et une qualité. Tu vois un problème et au lieu de fonctionner par étape, tu pars dans tout les sens, ce qui te permet d'aller dans les recoins, mais qui t'handicape car tu te torture de même sur les choses simples. Tu t'y reconnais?

je m'y reconnais merci tu a changé ma vie.



Bonjour ,

Je m'y reconnais aussi et j'aurais bien besoin de solutions, étant donné que je suis une prepa agreg cette année.
Avez vous trouvé une solution?
Comment gérez vous ça?

Les sites internet parlent de manque de fer , de prise de psychostimulant tels que la ritaline, blablabla.
Je ne sais qu'en penser

beagle
Habitué(e)
Messages: 7275
Enregistré le: 08 Sep 2009, 15:14

Re: Problème de lenteur

par beagle » 15 Sep 2018, 09:15

Natacha9 a écrit:
TDAH a écrit:Finalement, il semble que je sois dyslexique avec un trouble de l'attention lié à une hyperactivité cérébrale. Oui hyperactivité et lenteur, bien qu'à priori antinomique, c'est souvent lié... C'est un défaut et une qualité. Tu vois un problème et au lieu de fonctionner par étape, tu pars dans tout les sens, ce qui te permet d'aller dans les recoins, mais qui t'handicape car tu te torture de même sur les choses simples. Tu t'y reconnais?

je m'y reconnais merci tu a changé ma vie.



Bonjour ,

Je m'y reconnais aussi et j'aurais bien besoin de solutions, étant donné que je suis une prepa agreg cette année.
Avez vous trouvé une solution?
Comment gérez vous ça?

Les sites internet parlent de manque de fer , de prise de psychostimulant tels que la ritaline, blablabla.
Je ne sais qu'en penser


Ritaline et agregation de maths c'est comme ventolline et tour de France cycliste.
Oui , on n'a pas envie de discriminer et empécher un asthmatique de faire du vélo à haut niveau, non ce n'est pas possible de voir autant d'asthmatiques sous ventolline sur le tour de France.
Donc non , on ne peut pas discriminer un trouble de l'attention et l'empécher de passer l'agreg, mais il serait pénible de voir cette grande quantité d'agrégés sous ritaline.
ça c'est le premier point

Pour le manque de fer, c'est facile c'est une prise de sang et dosage de la réserve en fer la ferritine.
Pour la ritaline, là il s'agit d'un médoc assez sérieux, et sa prescription est à faire en fonction de la gène.
L'enfant TDHA qui s'en prend plein la figure toute la journée parce que pénible de chez pénible, si on le régularise et lui offre une qualité de vie intéressante, alors cela se discute.
Cela se discute signifie qu'il n' y a pas de réponse à donner à une personne que l'on connait d'une seule ligne sur un forum.

 

Retourner vers ➳ Orientation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite