Préparation agrégation + CAPES

Des questions sur vos études ? Sur les métiers liés aux mathématiques ? Nos vétérans vous répondent !
un_reconverti
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 03 Juin 2009, 10:28

Préparation agrégation + CAPES

par un_reconverti » 03 Juin 2009, 10:38

Bonjour à tous,

Diplomé de l'Ecole des Mines de Paris il y a quelques années, je travaille dans le privé depuis lors.

Je souhaite me reconvertir dans l'enseignement des mathématiques et pour cela, je compte bien passer le CAPES et l'agreg l'année prochaine.

Pour préparer tout cela dans les meilleures conditions, il me faut démissioner de mon boulot dans les jours qui viennent pour pouvoir être dispo dès septembre pour la préparation.

Seulement, il me manque quelques informations.

1) ENS, UPMC, Paris 7...Y a-t-il d'autres "facs" préparant à l'agrég.
Quelle est la meilleure et quelles sont les spécifités de chacun ?
Quels sont les coûts (il n'y a pas beaucoup d'informations sur le net)
Quelles sont les prépas qui sélectionnent à l'entrée et quelles sont mes chances d'y entrer, d'après vous ?

Comprenez-moi : je veux donner ma démission dans les jours qui viennent et veut être sur de pouvoir accéder à une bonne formation afin de mettre toutes les chances de mon côté. C'est un pari que je fais, car je vivrai sur mes économies pendant un an et serai sans le sou à la fin.

2) Peut-on passer CAPES et agreg en même temps, ie est-ce que préparer l'agreg nous donne les moyens pour le CAPES ou faut-il travailler en plus pour espérer l'obtenir ?

Merci d'avance pour vos réponses



uztop
Membre Complexe
Messages: 2396
Enregistré le: 12 Sep 2007, 13:00

par uztop » 03 Juin 2009, 11:00

Salut,

il y a donc des gens encore plus fous que moi !
Tu peux regarder mon sujet si ca t'interesse: http://maths-forum.com/showthread.php?t=65382

Je suis diplome de Telecom Paris et je travaille depuis 4 ans maintenant. J'ai passe l'agreg et le capes en candidat libre (et donc sans demissionner). Je suis admissible au capes; les resultats de l'agreg sont demain en principe (mais honnetement je n'y crois pas trop).
Donc pour preparer en candidat libre, je pense que le capes est tout a fait faisable (enfin, je verrai bien ...); par contre l'agreg est quand meme difficile. Je ne sais pas ce que tu as fait comme maths aux mines, mais le niveau de l'agreg est quand meme superieur au niveau de maths de prepa.

Pour repondre a ta deuxieme question, pour l'ecrit l'agreg et le capes peuvent parfaitement se preparer en meme temps; par contre les oraux sont tres differents. D'ailleurs, si tu es a Paris ou si tu as la possibilite d'y aller, je te conseille d'aller assister aux oraux (en juillet)

Sinon, je ne suis pas sur que ca soit une tres bonne idee de demissionner. Si tu ne reussis pas les concours du premier coup, tu es un peu coince (c'est un plus tres difficile a justifier dans un CV)

un_reconverti
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 03 Juin 2009, 10:28

par un_reconverti » 03 Juin 2009, 11:41

Merci pour ta réponse.

Mon idée est en fait : je serais incapable de bachoter si je suis encore en poste. Donc je prends le pari de démissionner pour m'impliquer complètement dans la préparation. J'éspère ainsi avoir au moins le CAPES.

Je viens d'avoir la confirmation de ce que tu me dis sur les oraux CAPES/agreg très différents. Il me faudra donc ajouter à mon programme de travail les oraux du CAPES...ouille.

En fait, je compte intégrer une prépa agreg pour mettre toutes les chances de mon côté. Est-ce que tu t'y connais un peu ?

On m'a parlé d'Orsay
Paris 6
Paris 7

On m'a déconseillé l'ENS car le programme est trop avancé.

Et puis il y a aussi mon statut. J'ai compris que je devrais payer des frais de scolarité astronomiques car je n'ai plus le statut étudiant. Quelqu'un a-t-il été dans ce cas et pourrait me renseigner.

Félicitations pour ton admissibilité et je croise les doigts pour toi sur l'admission.

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 19:30

par Nightmare » 03 Juin 2009, 11:59

Salut :happy3:

La prépa agreg de Paris VI est réputée pour être très bonne mais aussi très sélective. Concernant l'ENS, effectivement le niveau est avancé mais je pense que de toute façon tu ne pourras y être pris.

Pour le reste je ne connais pas (cela dit je pense que celui d'Orsay est bon puisque les magistériens y sont m'a-t-on dit en majorité, même chose pour Rennes)

un_reconverti
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 03 Juin 2009, 10:28

par un_reconverti » 03 Juin 2009, 13:34

Merci pour ta réponse.

En fait, je suis en train de contacter les différentes préparation pour voir ce qu'il en retourne et, j'éspère, obtenir un certain degré d'assurance sur mon intégration dans une ces classes.

Paris 6 à l'air bien, effectivement. Mais ils ne prennent que très peu de monde. Orsay à l'air pas mal aussi.

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 19:30

par Nightmare » 03 Juin 2009, 13:40

Le fait est que tu as l'inconvénient de ne pas avoir fait la maîtrise avant la prépa agreg ce qui diminue tes chances d'être pris, sachant que le programme de maîtrise est beaucoup plus vaste que ce que tu auras fait en maths aux mines.

un_reconverti
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 03 Juin 2009, 10:28

par un_reconverti » 03 Juin 2009, 13:48

C'est sur mais en contrepartie la "performance" d'intégration des Mines devrait faire peser dans la balance. En tout cas, c'est ce qu'on m'a dit au téléphone.

Sinon, j'ai l'impression qu'une prépa comme Paris 7 est beaucoup moins sélective. Est-ce vrai ?

Sinon, je peux aussi partir de Paris (snif).

Sinon, as-tu une idée à combien s'élveraient les frais de scolarité, dans mon cas particulier ?

uztop
Membre Complexe
Messages: 2396
Enregistré le: 12 Sep 2007, 13:00

par uztop » 03 Juin 2009, 14:36

je ne connais pas vraiment les prepa agreg.
En fait, j'ai voulu profiter de ma derniere annee et demi en tant qu'inge pour partir a l'etranger; c'est evidemment plus dur pour preparer les concours mais c'est une super experience. J'esperais aussi que le travail pourrait m'interesser plus (autre pays, autre boite, ...). Au final, je suis tres content d'avoir fait comme ca (d'ailleurs je suis en train de me renseigner sur les equivalences entre le capes et le PGCE pour enseigner ici)

Pour revenir a tes questions, je ne comprends pas trop pourquoi tu te focalises sur les frais de scolarite; tu devrais retrouver un status d'etudiant et payer 1000 euros environ, ce qui n'est pas grand chose par rapport a ce qu'il faut pour vivre pendant un an a Paris.

un_reconverti
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 03 Juin 2009, 10:28

par un_reconverti » 03 Juin 2009, 15:17

Oui, 1000 € ça va, seulement ont m'a dit que si j'étais pris à la prépa ENS (ce qui ne se fera pas), c'était 4200 € (ce qui commence à faire sur mon budjet annuel que j'essaye d'évaluer) car apparemment, je n'ai pas de statut étudiant (ce que je ne comprends pas, mais bon). On m'a dit aussi que ce serait surement pareil dans les autres prépas mais qu'il fallait que je vérifie.

Je veux être sur de ce que ça va me couter frais de scolarité + loyer + frais de bouche sur 12 mois car j'ai de l'argent investi à démobiliser.

un_reconverti
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 03 Juin 2009, 10:28

par un_reconverti » 03 Juin 2009, 15:39

Une autre question d'ailleurs sur le fonctionnement du concours :

Cette année 252 places (donc, si je comprends bien, postes à pourvoir). Ce que je comprends, c'est qu'une 100aine sur ces 252 sont pris par les Normaliens qui réussissent presqu'à tous les coups.

Mais ce que je comprends aussi, c'est que beaucoup de normaliens passent l'agreg mais n'enseignent pas ensuite.

Alors quid des places non-honorées par les normaliens ? Y a-t-il une sorte de "liste d'attente" sur laquelle on pioche à chaque désistement de normalien ?

busard_des_roseaux
Membre Complexe
Messages: 3151
Enregistré le: 24 Sep 2007, 15:50

par busard_des_roseaux » 03 Juin 2009, 16:27

un_reconverti a écrit:
Diplomé de l'Ecole des Mines de Paris il y a quelques années, je travaille dans le privé depuis lors.

Je souhaite me reconvertir dans l'enseignement des mathématiques et pour cela, je compte bien passer le CAPES



salut,

tu as un diplôme d'ingénieur prestigieux qui te permet de travailler
dans des équipes de développement dans l'industrie ou le secteur tertiaire
(aéronautique,informatique,aménagement du territoire,finance,assurance,etc..)

je te conseille de bien réfléchir avant de te lancer dans l'enseignement:
en France, le métier est devenu dévalorisé.

Donc réfléchis bien,prend des conseils avisés avant de faire une bêtise.

Il y a certains collègues qui rêvent de faire ou qui font le trajet inverse
du tien et intègrent une école d'ingé suite à quelques années d'enseignement décevantes.

uztop
Membre Complexe
Messages: 2396
Enregistré le: 12 Sep 2007, 13:00

par uztop » 03 Juin 2009, 16:37

je suis certain qu'il a bien reflechi avant de poster.
Je suis dans le meme cas que lui (ENST, c'est peut etre un peu moins prestigieux mais ca reste une ecole de groupe A; j'ai d'ailleurs un travail tres bien paye pour mon age). Je suis convaincu qu'en France, il y a un tres gros probleme au niveau de l'orientation: tout est fait pour qu'on devienne ingenieur si on a le niveau pour le faire.

Comme je l'ai deja dit dans mon autre sujet, ou a des gens avec qui j'ai parle, certes il existe des gens qui sont tres contents de travailler comme ingenieurs, et c'est tant mieux pour eux ! Mais je pense que tu peux comprendre que ce n'est pas le cas pour tout le monde ...
Je n'ai pas envie de m'enerver sur le forum, d'autant plus que ce n'est pas mon role de modo, mais ce genre de messages "prend des conseils avisés avant de faire une bêtise" m'exasperent ... Tu crois qu'on renonce a des salaires de 3000 euros par mois sur un coup de tete ?

busard_des_roseaux
Membre Complexe
Messages: 3151
Enregistré le: 24 Sep 2007, 15:50

par busard_des_roseaux » 03 Juin 2009, 16:45

uztop a écrit:jTu crois qu'on renonce a des salaires de 3000 euros par mois sur un coup de tete ?


bah, vi. :mur:

busard_des_roseaux
Membre Complexe
Messages: 3151
Enregistré le: 24 Sep 2007, 15:50

par busard_des_roseaux » 03 Juin 2009, 17:03

Il y a encore un autre aspect (désagréable, uztop,désagréable)

Certains travaux d'ingénieur sont très qualifiés: par exemple, "pricer"
une option de taux, dans le secteur financier, ie, calculer son prix, requiert des connaissances poussées en calcul stochastique.

ou faire de la modélisation d'aéronautique, en soufflerie, avec la méthode des éléments finis.


Mais expliquer "les droites remarquables du triangle" à des élèves de 5ème,
dans un collège, c'est moins qualifié. Il ya beaucoup plus de gens qui peuvent le faire.

Donc, je lui conseille de réfléchir avant de "filer sa démission" pour une activité moins qualifiée.

abcd22
Membre Complexe
Messages: 2426
Enregistré le: 13 Jan 2006, 16:36

par abcd22 » 03 Juin 2009, 17:13

Bonjour,
un_reconverti a écrit:Cette année 252 places (donc, si je comprends bien, postes à pourvoir). Ce que je comprends, c'est qu'une 100aine sur ces 252 sont pris par les Normaliens qui réussissent presqu'à tous les coups.

Mais ce que je comprends aussi, c'est que beaucoup de normaliens passent l'agreg mais n'enseignent pas ensuite.

Alors quid des places non-honorées par les normaliens ? Y a-t-il une sorte de "liste d'attente" sur laquelle on pioche à chaque désistement de normalien ?

Il n'y a pas de liste complémentaire pour l'agrégation (contrairement au CAPES), le nombre de postes tient compte du fait que beaucoup d'agrégés font une ou plusieurs années de report de stage avant de commencer à enseigner, ou n'enseignent pas du tout (ou alors comme enseignants-chercheurs, pas comme profs agrégés). Je suppose que s'il y a beaucoup de désistements/reports de stage à l'agrégation c'est sur la liste complémentaire du CAPES qu'on pioche pour avoir assez de profs.

uztop
Membre Complexe
Messages: 2396
Enregistré le: 12 Sep 2007, 13:00

par uztop » 03 Juin 2009, 17:17

oui je suis d'accord avec toi, prof c'est beaucoup moins qualifie qu'ingenieur, moins prestigieux aussi.

Ce sont des metiers tres differents; on ne fait pas prof de maths pour faire des maths (comme tu le dis tres bien, les maths de college, et meme de lycee sont tres basiques); on le fait plutot pour le plaisir d'expliquer des trucs, ... Je pense aussi que c'est plus agreable de s'adresser a une classe (meme s'il y en a que la moitie qui ecoutent vraiment) que de rester tout le temps devant l'ordinateur (ou en meeting soporifique).
Au fait, par curiosite, busard, tu es ingenieur ?

abcd22
Membre Complexe
Messages: 2426
Enregistré le: 13 Jan 2006, 16:36

par abcd22 » 03 Juin 2009, 17:33

busard_des_roseaux a écrit:Mais expliquer "les droites remarquables du triangle" à des élèves de 5ème,
dans un collège, c'est moins qualifié. Il ya beaucoup plus de gens qui peuvent le faire.

Donc, je lui conseille de réfléchir avant de "filer sa démission" pour une activité moins qualifiée.

Et est-ce parce qu'on est capable de faire quelque chose de difficile qu'on doit ou devrait préférer faire ça plutôt que quelque chose de « moins qualifié » ? Quand on étudie on est poussé à trouver évident que si on peut aller en filière générale plutôt qu'en CAP, en S plutôt qu'ailleurs, en prépa plutôt qu'à la fac, à l'X plutôt qu'à Centrale, gagner 3000 euros par mois plutôt que 2000, on doit faire ce « choix », mais tout le monde n'est pas obligé d'avoir comme priorité d'avoir les diplômes les plus prestigieux, ou le métier le plus qualifié, ou le salaire le plus élevé, et on peut tout à fait vivre décemment sans ça.

un_reconverti
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 03 Juin 2009, 10:28

par un_reconverti » 03 Juin 2009, 18:14

Ouh là ! Il y a du débat, là !

Depuis 4 ans, j'ai des bonnes places, je suis très bien payé et en plus mes boulots ne sont pas non plus très demandant en terme d'énergie. Je découvre des choses intéressantes. Mon travail est apprécié sans que je fasse trop d'effort. Evidemment, une carrière est assurée pour moi...

Seulement, il y a un souci : tout cela ce n'est pas moi. Je ne m'épanouirai jamais dans l'entreprise. Je ne serai jamais heureux dans le business. Ce qui a contribué beaucoup à ma GROSSE baisse de moral depuis 4 ans.

Ce que je veux c'est avoir un métier d'utilité sociale. Quelque chose qui me rende fier de moi. Qui remplace cette horrible image de pingoin costume-cravaté. Et la baisse de salaire, ça compte bien sur mais finalement pas tant que ça. Tant que j'ai de quoi me payer un loyer, de quoi bouffer et quelques sorties de temps en temps, je suis très heureux.

Oui, uztop a raison. Ce système élitiste ne nous permet pas d'identifier nos gouts, nos choix de vie. J'ai suivi ce cursus à cause de mes facilités en sciences. J'ai intégré les Mines parce que je n'ai pas eu l'X. J'ai fait le métier que je fais, parce que je ne voyais rien d'autre. Je n'ai jamais fait aucun choix.

Aujourd'hui j'en fais un : je sais que je ne serai jamais heureux en entreprise (surtout pas en finance ou en aéronautique, quel que soit le sujet) et je veux devenir enseignant. C'est un choix de vie. Mes "capacités" ne décident plus à ma place. Mes "capacités", j'ai décidé de les mettre au service de mon coeur, et non de mon porte-monnaie.

Je n'ai jamais été aussi heureux que depuis que j'ai pris cette décision !

un_reconverti
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 03 Juin 2009, 10:28

par un_reconverti » 03 Juin 2009, 18:21

busard_des_roseaux a écrit:Il y a encore un autre aspect (désagréable, uztop,désagréable)

Certains travaux d'ingénieur sont très qualifiés: par exemple, "pricer"
une option de taux, dans le secteur financier, ie, calculer son prix, requiert des connaissances poussées en calcul stochastique.


ou faire de la modélisation d'aéronautique, en soufflerie, avec la méthode des éléments finis.


Mais expliquer "les droites remarquables du triangle" à des élèves de 5ème,
dans un collège, c'est moins qualifié. Il ya beaucoup plus de gens qui peuvent le faire.


Donc, je lui conseille de réfléchir avant de "filer sa démission" pour une activité moins qualifiée.


Oui, en priçant, en modélisant en calculant, on peut être fier de ses capacités...mais je ne serai jamais fier de moi en tant qu'indvidu social. Je n'aurai jamais une bonne image de moi-même ainsi.

Oui, "expliquer "les droites remarquables du triangle" à des élèves de 5ème" est pour moi un acte 10 000 fois plus gratifiant. Car quand tu réussis, tu rentres chez toi en ayant le sourire. Et le lendemain, avec un peu de chances, tu gardes le même sourire en allant au boulot.

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 03 Juin 2009, 18:22

Bonsoir,

Est-ce à dire qu'un ingénieur ne serait avoir une utilité sociale? Ou bien qu'il serait condamné à travailler en costume-cravate?
Je comprends ton point de vue, mais je crois qu'il faut se garder de généraliser. Il y a des ingénieurs qui s'investissent dans leur boulot, auquel ils trouvent à tort ou à raison une utilité sociale. Sans pour autant s'enfermer dans le carcan des conventions sociales et sociétales, qui semblent te peser... Et je te comprends!

Pour ma part, je trouve qu'il est dommage de devoir choisir entre l'enseignement et le job d'ingénieur. Ce qui serait profitable à tous, c'est que des ingénieurs puissent enseigner à temps partiel, ce qui est parfois possible dans certains cas.

Quant au fric, je crois qu'on sera tous d'accord pour dire qu'il en faut, mais que ça ne doit pas être le moteur d'une vie. C'est du moins mon opinion!

 

Retourner vers ➳ Orientation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite