Création d'outil d'aide à la décision de l'achat d'un produi

Quand Socrate rencontre Shakespear: discussions littéraires, langues étrangères, histoire ou géographie.
Avatar de l’utilisateur
anthony_unac
Habitué(e)
Messages: 1099
Enregistré le: 30 Juin 2007, 01:31

Création d'outil d'aide à la décision de l'achat d'un produi

par anthony_unac » 30 Avr 2016, 18:31

Bonjour,

L’objet de cet écrit est de construire un outil d’aide à la décision permettant de définir si l’achat d’un produit donné est rationnel.
Pour ce faire, je me place dans l’hypothèse ou un agent « a » bénéficiant d’une source de revenue « r » se pose la question de savoir si l’achat d’un produit « p » ayant un coût « c » est rationnel ou pas.

Répondre à une telle question nécessite de prendre en compte un certain nombre de paramètres relatifs au produit mais aussi à l’agent.
Voici une liste non exhaustive de paramètres à considérer :

Liés à l’agent :
- Revenues
- Besoins (liés au mode de vie)
Liés au produit :
- Coût
- Type (objet, denrée, service)
- Impact sur les revenus
- "Remplaçabilité" du produit par un produit que l'agent possède déjà
Liés à l’agent et au produit :
- Fréquence d’utilisation du produit

L’idée serait de savoir s’il est possible de faire un achat de manière rationnelle.

Exemple 1: L’achat d’une paire de chaussure

Acheter une nouvelle paire de chaussures car celle qu’on porte est usée semble rationnel de prime à bord mais si on suit les saisons, il semble également rationnel d’en acheter au moins deux (paire d’été légère et paire d’hiver capable de résister au froid et à l’humidité). Si on pousse encore plus loin, il est possible également d’en avoir au moins 3 paires pour différentes raisons (besoin d’avoir des paires de style ou de couleurs différentes) et il devient difficile à partir d’un certain stade de parler d’un achat rationnel.


Exemple 2 : L’achat d’un véhicule

Acheter un véhicule n’est pas un achat anodin au sens où cela va impacter la vie financière de l’agent qui est soumis à une source de revenue limitée. Si l’achat d’un tel produit va engendrer des dépenses annexes (carburant, assurance, entretien etc…), il peut également être perçu comme un moyen de créer de la richesse (cas du véhicule qui sert à travailler) donc d’impacter (de manière positive) les revenues de l’agent. Ainsi, il est difficile de décider si l’achat d’un tel produit est rationnel.


A la lumière de ces deux exemples, il semblerait difficile de répondre à la question de façon binaire par oui ou par non en toute objectivité. On peut donc envisager une espèce de taux de rationalité. C’est en mesurant la rationalité qu’on peut espérer aider à prendre une décision.

L'objectivité est une des clés de la réussite et ce n'est pas une mince affaire !
On aurait vite fait de déraper dans les travers d'une prise de décision rationnelle qui finalement n'aurait de rationnel que ce que son auteur qualifie comme tel (quid de l'objectivité).
Qu'entend t on par rationnel ?
Qu'est ce qu'une prise de décision rationnelle ?
Peut être que trouver une réponse précise à ça constitue déjà en soi le plus gros du boulot.

Je commence à poser quelques éléments de réponse :
****************************** **************
Si on s'en tient à la définition la plus "basique" et la plus concise, on peut dire qu'une décision rationnelle est propre à la raison (par opposition à la passion). On peut élargir en parlant de conformité à la raison, qui paraît logique, raisonnable, conforme au bon sens. (et les ennuis commencent car on sous entend qu'il y a un bon sens quasi inné en chacun de nous et qu'il serait le même pour tous !?)
En théorie du choix rationnel, on assimile un comportement rationnel à un comportement visant le plus grand profit (maximisation) ou le moindre mal (minimisation des pertes).
Il est bien évident que tous nos achats vont impacter (de façon positive ou négative) nos revenus (ou du moins la position de notre compte). On pourrait alors parler de choix rationnel (au sens de la théorie ci dessus) lorsqu'on tend à maximiser nos revenus par le biais d'un achat permettant de créer de la richesse ou lorsqu'on tend à minimiser nos pertes dans le cas d'un achat ne produisant pas de richesse (cas d'un achat à impact négatif).

Toute cette belle littérature ne permet pas hélas de mesurer la rationalité de tout type d'achat. Achat d'une baguette de pain / d'une paire de chaussure / d'une voiture / d'un commerce / d'un parfum / d'un bouton de manchette ? Sans oublier l'achat d'un cours de piano / un paquet de couches / un moyen de contraception / un ordinateur / un paquet de cigarettes / un billet d'avion / un soin ou bien même un billet de loterie.

Pouvons nous réellement mesurer la rationalité de tous ces achats tant ils sont de nature différente ?

Cordialement
Anthony Canu



Valentin03
Membre Relatif
Messages: 429
Enregistré le: 23 Déc 2012, 15:08

Re: Création d'outil d'aide à la décision de l'achat d'un pr

par Valentin03 » 14 Mai 2016, 15:28

C'est très simple: il suffit que R -(C+a) soit positif
Avec R= Revenu; C= Charges; et a= achat
Et on s'en tape de savoir la nature de l'achat puisqu'il y a une volonté à la base; et que la réalisation d'une volonté est rationnelle

Pseuda
Habitué(e)
Messages: 3223
Enregistré le: 08 Avr 2015, 14:44

Re: Création d'outil d'aide à la décision de l'achat d'un pr

par Pseuda » 14 Mai 2016, 20:57

Je dirais la même chose : est-ce que l'achat d'une place de cinéma, d'un voyage aux Antilles, est rationnel ? On s'en moque, du moment que cela correspond à un besoin.

Valentin03
Membre Relatif
Messages: 429
Enregistré le: 23 Déc 2012, 15:08

Re: Création d'outil d'aide à la décision de l'achat d'un pr

par Valentin03 » 14 Mai 2016, 23:39

Si on veut couper les orteils en quatre et rejoindre anthony_unac il faut envisager la rationalité relative; et le problème devient alors relativement complexe.
Il semble que ce soit le but recherché; complexification ? ou coupage des orteils en quatre ?, ça reste à définir.

Avatar de l’utilisateur
anthony_unac
Habitué(e)
Messages: 1099
Enregistré le: 30 Juin 2007, 01:31

Re: Création d'outil d'aide à la décision de l'achat d'un pr

par anthony_unac » 15 Mai 2016, 01:11

Valentin03 a écrit:C'est très simple: il suffit que R -(C+a) soit positif
Avec R= Revenu; C= Charges; et a= achat

Pas si simple que ça malheureusement car :
- Les revenues sont fonction de l'achat que vous faites (cas des achats qui produisent de la richesse ex : achat d'un véhicule pour aller travailler ou achat d'un commerce)
- Dans votre relation, a désigne un achat alors qu'en faite il s'agit de plusieurs achats a_i (certains impactent de façon positive et d'autre de façon négative) et c'est là que réside toute la difficulté de la prise de décision sur le choix de faire tel achat plutôt que tel autre.

Valentin03
Membre Relatif
Messages: 429
Enregistré le: 23 Déc 2012, 15:08

Re: Création d'outil d'aide à la décision de l'achat d'un pr

par Valentin03 » 15 Mai 2016, 11:39

Tant que R -(C+a) est positif, on peut acheter tout ce qu'on veut, et même ce qu'on ne veut pas (dans ce cas, l'achat devient irrationnel)
Peu importe que l'acte soit positif ou négatif; la rationalité c'est d'agir en accord avec soi-même
Je pense que tu confonds "rationnel" et "judicieux".
Le caractère judicieux d'un acte dépends en effet d'une foultitude de paramètres liés au contexte

Avatar de l’utilisateur
anthony_unac
Habitué(e)
Messages: 1099
Enregistré le: 30 Juin 2007, 01:31

Re: Création d'outil d'aide à la décision de l'achat d'un pr

par anthony_unac » 28 Mai 2016, 21:41

Valentin03 a écrit:la rationalité c'est d'agir en accord avec soi-même


C'est votre définition de la chose qui est soyons d'accord purement subjective.

 

Retourner vers ♋ Langues et civilisations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite