Besoin d'aide pour un theme ang - fr...

Quand Socrate rencontre Shakespear: discussions littéraires, langues étrangères, histoire ou géographie.
pouik
Membre Rationnel
Messages: 516
Enregistré le: 12 Oct 2006, 18:16

Besoin d'aide pour un theme ang - fr...

par pouik » 15 Déc 2006, 17:18

Bonjour,
J'ai réalisé ce theme pour m'entrainer (j'ai un contrôle la semaine prochaine) et j'aimerais que vous me corrigiez mes fautes (car il doit y en avoir : :mur: :mur: ). Merci d'avance pour votre aide.
Voici le texte en français à traduire en anglais :

Voilà dix ans que je faisais un livre, que je parlais de lui, qu’il me réveillait la nuit et m’accompagnait dans mes voyages, et voilà dix ans que ce livre, comme le reste, me faisait peur sans que je sache pourquoi. Je venais à ma machine à écrire comme on va gravement vers une amie à qui on voudrait dire le plus intime et le plus lourd secret. Mais aussi vrai qu’on quitte souvent l’amie sans s’être livré, des années ses sont écoulées avant que j’arrive à écrire autre chose que des histoires que je trouvais jolies et qui me rassuraient. Depuis ma petite enfance, un épouvantable secret, un secret honteux me rongeait. Je n’imaginais pas pouvoir l’écrire. […] Sous mes doigts, les mots appropriés se dérobaient, d’autres surgissaient, qui me faisaient moins mal, mais qui n’étaient pas ceux qu’il fallait. Mon livre me restait étranger. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis retrouvée devant un paquet de feuilles dactylographiées, prête à aller chez un éditeur, n’importe lequel.


Et voici ma proposition de traduction :


It has been 10 years that I was writing a book, that I was speaking about it, that he woke up me the night and came with me in my journeys, and so it has been 1O years that this book, as the rest, scared me without I knew why. I used to go to my typewriter as we gravely go to a friend whom we want to say the most intimate and the heaviest secret. But as true that we often leave the friend without giving oneself up, years have passed before I succeed in writing something else than histories I found nice and which comfort me. Since my childhood, a dreadful secret, a shameful secret was gnawing me. I didn’t imagine I can write it. [...] Under my fingers, the right words escaped, other came up, which made me less suffer, but which were not the right one. My book used to keep foreign to me. I stopped to count the times where I faced in front of a stack of typewritten pages, ready to go to the editor, no matter who he is.



olivthill
Membre Relatif
Messages: 349
Enregistré le: 21 Avr 2006, 19:17

par olivthill » 16 Déc 2006, 00:38

* Au lieu de "it has been ten years" qui est un peu lourd, je préfère "for the past 10 years".

* Le tiercé, "woke up me", n'est pas dans l'ordre, il faudrait écrire "woke me up". Mais pour dire la même chose, les anglais aiment bien utiliser "keep" + quelque chose.

* "as the rest" n'est pas terrible. Un anglophone, qui entend le mot "rest", pense d'abord au "repos".

* "without I knew why" ne va pas parce que "without" ne s'emploie pas comme en français, et l'imparafait ne me parait pas correct ici. On pourrait dire à la place "and I dont know why", mais "and" a déjà été utilisé plusieurs fois avant dans cette phrase proustienne.

* "gravely" fait penser à une tombe, "a grave", ce qui n'est pas le sens recherché ici.

* "go to my typewriter" et "go to a friend" ne me plaisent pas beaucoup. On dit plutôt "meet a friend" "pay a visit to a friend", "call a friend".

* "as we". "comme" se traduit par "as" ou "like" mais il y a des différences subtiles entre "as" et "like". Dans la phrase, je préfère "like".
"secret" est au singulier, mais les anglais aiment bien le pluriel.

* "But as true that we often" ne va pas. Tout d'abord, "but" doit s'employer avec plus de parcimonie qu'en français. Ensuite, il manque "it is".

* "the friend", l'article "the" est franchouillard. Les anglais préfèrent les adjectifs possessifs.

* "succeed" c'est "réeussir", mais ça a aussi une notion d'accomplissement, de terminaison, qui ne convient pas à la phrase en question.

* "something else" est souvent remplacé par "anything else".

* "didn't" est une contraction que l'on utilise plutôt dans le langage parlé que dans un texte literraire.

* "I didn't imagine I can write" ne va pas parce que "I can write" est similaire à "I can speak English" ou "I can drive a car", où "can" exprime une possibilité de type absolue plutôt que relative. "I can write" est employé par les enfants qui ont appris à lire et à écrire. Le verbe "imagine" n'est pas très approprié ici en anglais, parce que cela implique la fantaisie plutôt que le pouvoir.

* "the right words escaped". "the" est de trop. "right" pourrait être remplacé par "correct" ou "appropriate". "escape" a besoin d'un complément.

* "to keep foreign" ne se dit pas. On dirait "to stay a foreigner".

Voici ma traduction :

I have been writing this book for the past 10 years and have talked about it, and it kept me awake at night, and invited itself in my journeys, and so it has been 1O years since this book, and all that goes with it, has been scaring me without me knowing the reason why it does so. I used to get to my typewriter as if it were a close friend who would be the recipient of my most intimate and heaviest secrets. However, because there is often something that prevents you from giving yourself up to your best friend, many years have passed by, before I was able to write anything else but nice and comfortable stories. Since my childhood, a dreadful secret, a shameful secret was gnawing on me. I had not yet realized it could be expressed in words. [...] My fingers could no find the proper words. Others came up instead which were less painful and less appropriate at the same time. My book remained alien to me. I am not counting any more the occasions when I had in front of me that stack of typewritten sheets and thought I should bring them to a publisher, whoever he might be.

pouik
Membre Rationnel
Messages: 516
Enregistré le: 12 Oct 2006, 18:16

par pouik » 16 Déc 2006, 09:50

Bonjour,
Et merci infiniment pour cette correction détaillée à la perfection. C'est vrai que comme je comprends mieux !!! :we: :we: :zen:

Cependant a t on le droit dans un theme (c'es niveau prepa) de faire des petits ajouts comme vous faites ??

Jeremy86000
Membre Naturel
Messages: 93
Enregistré le: 27 Avr 2006, 22:57

par Jeremy86000 » 16 Déc 2006, 14:34

Salut !

Tu ne dois faire aucun ajout de sens, sinon c'est de la surtraduction et de l'interprétation du texte. Il faut uniquement traduire ce que dit le texte, ni plus ni moins.
Par contre on peut parfois se permettre de faire des ajouts "de forme" dans la mesure où c'est une manière plus naturelle ou élégante de traduire la même chose au niveau du sens : on peut étoffer à condition de ne pas ajouter des idées non présentes dans le texte de départ.

Par exemple, pour "sous mes doigts, les mots appropriés se dérobaient", ce qui est important c'est :
- impossibilité d'écrire avec des mots appropriés ce qu'il veut écrire
L'important est donc de rendre ça. Après, la manière de rendre ces idées est plus ou moins "libre".
Tout en essayant si possible de rendre aussi le style élégant de la phrase française (les mots se dérobaient) quelque part dans la phrase anglaise.

olivthill
Membre Relatif
Messages: 349
Enregistré le: 21 Avr 2006, 19:17

par olivthill » 16 Déc 2006, 14:41

Il faut à la fois rester proche du texte, et ne pas être prisonnier du mot à mot.

C'est vrai que je me suis parfois un peu éloginé.
Si j'était professeur, j'enlèverais deux ou trois points pour quelque chose d'incorrect, et seulement un demi-point pour quelque chose de correct mais d'un peu éloigné, parce qu'en tant que lecteur, je suis plus gêné par des fautes que par des ajouts qui changent un peu le style de l'auteur, mais qui ne dénaturent pas ses idées. D'ailleurs, les textes traduits sont souvent un peu plus longs que les textes originaux.

pouik
Membre Rationnel
Messages: 516
Enregistré le: 12 Oct 2006, 18:16

par pouik » 16 Déc 2006, 15:38

d'accord bon bah merci pour vos précieux conseils.
Et bonnne journée.

pouik
Membre Rationnel
Messages: 516
Enregistré le: 12 Oct 2006, 18:16

par pouik » 16 Déc 2006, 16:50

olivthill a écrit: I used to get to my typewriter as if it were a close friend who would be the recipient of my most intimate and heaviest secrets.


C'est pas plutot was ???

olivthill
Membre Relatif
Messages: 349
Enregistré le: 21 Avr 2006, 19:17

par olivthill » 16 Déc 2006, 19:07

Oui, c'est was. Désolé, je me suis trompé. :triste:

pouik
Membre Rationnel
Messages: 516
Enregistré le: 12 Oct 2006, 18:16

par pouik » 16 Déc 2006, 19:34

Y a pas de mal !!

:++: :++: :++:

Jeremy86000
Membre Naturel
Messages: 93
Enregistré le: 27 Avr 2006, 22:57

par Jeremy86000 » 16 Déc 2006, 23:49

Non, ça n'est pas forcément "was", à l'écrit ce serait même plutôt "were", c'est un prétérit modal (conditionnel). On dit "If I were you, I would do this ...".

Jeremy86000
Membre Naturel
Messages: 93
Enregistré le: 27 Avr 2006, 22:57

par Jeremy86000 » 17 Déc 2006, 00:37

Je voudrais juste signaler quelques erreurs dans ta traduction olivthill.

- Dans la première phrase : "had been writing" (pas "have been writing") car c'est "voici dix ans que j'écrivais un livre", pas "que j'écris un livre"). De la même manière, "had been talking", "had been keeping" et "had been invinting", "had been scaring".
- "a" book.
- It "had been ten years" et pas "has been" car "voila dix ans" veut ici dire "cela faisait dix ans" et pas "cela fait dix ans".
- plutôt "heaviest and most intimate" sinon on a l'impression que "most" porte aussi sur "heaviest".
- "many years passed by before I was ..." et non pas "many years have passed, before I was ..."
- ma petite enfance :"early childhood".


J'ai aussi fait ma traduction, comme ça on peut donner deux versions différentes pour s'en inspirer ;)


It had been ten years since I had been writing a book, since I had been talking about him, since it had been waking me up in the night and accompanying me in my travels. And it had been ten years that, like all the other things, it had been frightening me without me knowing why. I would go and use my typewriter the way people solemnly go to a friend to whom they would like to tell their heaviest and most intimate secrets. But years passed before I was able to write something else than stories I found nice and that reassured me, just like you often leave a friend without giving yourself up to them. Since my early childhood, I had been haunted haunted by a dreadful and shameful secret. I did not think I could ever write it. On the pages of my book, the desired words would flee, others would come to me, words that were less painful but that were not the ones I needed. This book was still not mine deep down. I am no longer counting how many times I found myself before a pile of typewritten sheets of paper, being ready to bring them to a publisher, whoever they might be.

olivthill
Membre Relatif
Messages: 349
Enregistré le: 21 Avr 2006, 19:17

par olivthill » 17 Déc 2006, 01:46

Excellent !

 

Retourner vers ♋ Langues et civilisations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite