Pourquoi aime-t-on les maths?

Discussion générale entre passionnés et amateurs de mathématiques sur des sujets mathématiques variés
Alpha
Membre Complexe
Messages: 2176
Enregistré le: 21 Mai 2005, 13:00

Pourquoi aime-t-on les maths?

par Alpha » 24 Aoû 2005, 14:37

Bonjour à tous, chers amis du forum!

Une idée m'est récemment venue à l'esprit, j'ignore si elle est bonne, et c'est donc à vous que je laisserai le soin d'en juger (si vous trouvez que le sujet n'est pas intéressant, ce n'est pas grave, n'hésitez pas à le dire).

Il m'arrive de réfléchir aux mathématiques et de me dire : "qu'aimes-tu, en fait, dans les maths? D'où de vient ce fol intérêt pour cette matière? Qu'est-ce qui t'a amené à te passionner pour les maths, au point de faire des études de maths?"

A mon tour, je vous pose cette question : quelle est la chose qui vous a séduit dans les maths? En quoi y trouvez-vous satisfaction? Qu'est-ce que les maths vous apportent? Quel est l'intérêt, pour vous, de cette matière?

Et quelle est votre "histoire" avec les maths?

J'ai mes réponses à moi, mais ce sont les vôtres qui m'intéressent. Si vous voulez, le sujet peut aussi dériver sur : quelle est la partie que vous préférez dans les maths? L'Algèbre, l'Analyse?

J'attends vos réponses :happy3:

Cordialement



celge
Membre Relatif
Messages: 262
Enregistré le: 25 Juil 2005, 21:24

par celge » 24 Aoû 2005, 14:51

ce qui me plait dans les maths, c'est le côté jeu, la satisfaction de trouver un résultat, les énigmes, les raisonnements....
il faut dire aussi que j'ai été élevé dans un milieu familial en partie "mathématiques" (2 grds peres amateurs de maths dont 1 prof lauréat au cg 1939...) ça aide et ça contribue à faire aimer les maths... :we:

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 19:30

par Nightmare » 24 Aoû 2005, 14:57

Salut alpha :happy3:

Moi personnelement ce qui me séduit le plus dans les maths c'est leur véracité. Pouvoir affirmer ou infirmer un fait par une démonstration solide et irréfutable. C'est ce que j'aime dans les maths à la différence de la Physique qui n'est qu'une science experimentale, c'est à dire qu'en physique un fait peu être vraie pendant 300 ans puis ne plus l'être par la suite, alors qu'en maths une fois qu'une chose est prouvé, à moin d'une erreur du mathématicien, elle l'est pour toujours.
Ce que j'aime aussi, c'est la puissance des outils mathématiques, voir tout ce qu'on peut faire avec les mathématiques.

Pour ce qui est de mes préférences dans les sous-parties des maths, quand je ne connaissais que le programme de lycée, j'avais une plus grande préférence de l'analyse, puis j'ai découvert en fait que l'analyse qu'on fait au lycée ne sert plus vraiment à grand chose par la suite et que surtout c'était assez rébarbatif.
Puis aprés j'ai découvert un peu le programme de sup et j'ai beaucoup aimé la partie algébre qui elle est beaucoup plus variée que l'analyse.
Parceque bon, calculer une intégrale, on aura beau employer 5 méthodes, ça reste du calcul d'intégrale.

Pour mon histoire avec les maths:
J'ai commencé à m'y interresser en 4éme, en vérité dés que mon frére est entré en sup. . Cette année là étant curieux et assez à l'aise avec le programme j'ai acheté un bouquin de 3éme puis de 2nd et j'ai commencé à aimé ce que l'on y faisait, j'ai bossé à fond mais avec plaisir, puis j'ai continué comme ça mon apprentissage des maths.

:happy3:
Jord

julian
Membre Rationnel
Messages: 765
Enregistré le: 11 Juin 2005, 00:12

par julian » 24 Aoû 2005, 14:57

Hum hum,mon très cher alpha!Un topic de ce genre a déjà été ouvert par notre ami pianozik ici: http://www.maths-forum.com/showthread.php?t=4354
:marteau: (un modérateur qui en regarde pas son forum?!tiens c'est bizarre... :id: au passage: comment se fait-il que les smileys changent tout le temps?).Mais étant donné que le topic de pianozik est plus ancien et que tous les membres n'y ont pas répondu,je pense que ce n'est pas si grave. :we: Allez on te pardonne!
Pour ma part je joindrai ma réponse uen fois l'avori bien formulée (et oui ce n'est pas un truc à faire à la légère! :id: )

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 19:30

par Nightmare » 24 Aoû 2005, 14:58

Il me semblait bien que j'avais déja répondu à ce genre de question ... pas fou le jord ! :marteau:

Alpha
Membre Complexe
Messages: 2176
Enregistré le: 21 Mai 2005, 13:00

par Alpha » 24 Aoû 2005, 19:07

C'est vrai que le sujet avait déjà été abordé... Je ne m'en était pas rendu compte... En tout cas, la discussion de l'époque n'avait pas réuni beaucoup de membres... J'invite donc tous les membres du forum à participer à cette discussions-ci. De plus, il me semble que le sujet de cette discussion_là est plus vaste.

Cordialement

:happy3:

khivapia
Membre Relatif
Messages: 247
Enregistré le: 23 Juin 2005, 15:02

par khivapia » 24 Aoû 2005, 19:41

Bonjour à tous

Nightmare a écrit:Moi personnellement ce qui me séduit le plus dans les maths c'est leur véracité. Pouvoir affirmer ou infirmer un fait par une démonstration solide et irréfutable.


Ce qui me plaît le plus dans les maths c'est le côté 'il n'y a rien de plus que ce qu'on y a apporté', et aussi 'en général sans sans rendre compte on apporte beaucoup'. Au passage la vérité dont parle Nightmare est celle posée par les axiomaticiens (si ce mot existe ;) ), ce qui est génial à mon sens est qu'il n'y a rien de plus que quelques axiomes peu nombreux, quelques règles de construction de théorèmes (la logique), des définitions, et on trouve nombre de choses !

A mon sens l'algèbre renferme des trésors parmis les plus beaux mais aussi les plus difficiles d'accès (quand on pense à l'arithmétique par exemple, ou bien à l'abstraction que cette discipline demande). En effet, autant au bout de 2 ans d'études supérieures on voit en analyse des théorèmes datant du début du 20ième siècle pour leurs premières démonstrations, autant on reste quasiment au 18ième pour l'algèbre. Ce qui me fascine c'est également que plusieurs théorèmes d'algèbre demandent une démonstration analytique. J'aime beaucoup la topologie 'pure', pour son côté assez 'visuel' et, comme l'algèbre, très généraliste car elle intervient partout.

Mais pour moi la discipline reine reste la logique, on touche presque les fondements des mathématiques !

Alpha
Membre Complexe
Messages: 2176
Enregistré le: 21 Mai 2005, 13:00

par Alpha » 26 Aoû 2005, 21:09

Salut à vous

Personnellement, je n'ai pas toujours aimé les maths.

Au collège, je n'y étais pas mauvais, mais j'étais surtout un littéraire, je lisais pas mal, mais ne m'intéressait pas trop aux maths. Ca me paraissait sans intérêt, et puis comme je ne m'y intéressais pas, ça me semblait même un peu compliqué.

Puis, au lycée, j'ai eu, en seconde, un professeur qui m'a rendu les maths intéressantes. Il était, selon moi, pédagogue, et se mettait à la portée des élèves (enfin, de ceux qui travaillaient un minimum). De plus, j'étais un peu stressé aux ds de cette matière, et il m'a mis en confiance. Alors, j'ai vraiment commencé à m'y intéresser.

Et, ô surprise, j'ai commencé à avoir de bonnes notes! J'ai commencé à vraiment aimer ça! Et j'ai compris que mon manque d'intérêt était une erreur, basée sur un jugement trop rapide de ce qu'étaient les maths (mais c'est aussi un peu parce que ce qu'on fait au collège n'est pas très intéressant).

Peu à peu, j'ai progressé en maths, je me suis passionné pour cette matière (et pour la physique aussi) et aujourd'hui me voici en MP*.

Il y a eu une période où je découvrais pour ainsi dire les maths, c'était au début du lycée, et j'avais le sentiment qu'il y avait quelque chose d'un peu métaphysique là-dedans : tout semblait si bien marcher, la "réalité" des maths s'adaptait tellement bien à nos conceptions et à notre intuition! Mon intérêt à donc été d'abord suscité par l'impression qu'il y avait une sorte de magie là-dedans.

Et puis, par la suite, et surtout en MPSI, j'ai vu à quel point tout, en maths, avait une base, tout s'appuyait sur des définitions, sur ce que l'on avait mis. Je m'en étais déjà rendu compte avant, certes, que tout ce qu'on trouvait découlait de ce qu'on avait mis dans les maths (les axiomes, les définitions), mais là, c'était encore plus frappant.

Et c'est là aussi une autre forme de magie qui s'opère : comment ne pas être admiratif devant cet imposant édifice, où tout s'accorde parfaitement, juste en ayant posé quelques bases et en ayant laissé la raison faire le reste!

Et quelle solidité! Cet édifice est inébranlable, toutes ses pierres, on ne peut les enlever, car on a justifié pourquoi elles étaient là, et les enlever, ce serait nier le bon sens.

Seule la raison peut construire l'édifice. Et la raison est seule devant un problème mathématique. Seule avec ce qu'elle a elle-même mis dans les mathématiques. J'ai tel problème qui porte sur telle chose, et cette chose a été définie de telle façon, et maintenant, je dois me débrouiller avec cette définition et avec la logique, et je dois voir comment parvenir, avec tout ça, au résultat. J'ai les moyens de le faire, et pourtant, je ne trouve pas, je bute sur la chose, et il me faudra un certain temps avant que mon esprit trouve le bon chemin, et accède à la lumière. Et cette quête vers la lumière, c'est, selon moi, une aventure extraordinaire.

C'est cela que je trouve formidable dans les mathématiques.

Amicalement

S@m
Membre Irrationnel
Messages: 1107
Enregistré le: 18 Juin 2005, 20:42

par S@m » 27 Aoû 2005, 00:00

Salut!

Moi j'ai commencé à aimer les maths dès les débuts de ma scolarité. Mais j'avoue qu'au départ, je ne trouvais pas de réel plaisirs à trouver les solutions d'un problème, puisque jusqu'en fin de collège, ce n'est quasiment que de l'application de cours (bon parfois il est vrai que quelques exos sont plus corsés que d'autres...).
C'est en seconde que j'ai commencé à trouver un nouvel aspect à cette matière, en me creusant de plus en plus la tête sur les différentes formes d'exercices, appréciant réellement de trouver la pointe de lumiere dans des tunnels parfois sombres (mais qu'escque jraconte? :ptdr: ).
Et puis vint la premiere...Bon là j'avoue avoir un peu souffert en début d'année :briques: et la prof ne m'inspirait pas du tout. Et au fur et à mesure, j'ai finis par retrouver l'ambiance précedente. Les recherches devenaient de plus en plus marquantes, interessantes et je finis alors par découvrir le veritable lien qui unie toutes les reflexions, argumentations et autres demonstrations. Si tu obtiens ça, ca n'est pas parcque tu as bu un bon bol de chocolat le matin, c'est tout simplement parcque tu a réussi a remettre en application l'autre ça que tu venai d'apprendre la veille, qui lui même s'établit à partir de nombreuses autres choses...Et je pris parfois presque du plaisir à lutter sur un exercice, tout simplement pour pouvoir réellement apprécier le moment où je trouverai la solution. :stupid_in
Et comme vous en parler tous, j'aime l'aspect inébranlable des maths, comme d'ailleurs j'aime l'aspect experimentale de la physique. J'arrive d'ailleurs difficilement à le rendre compte de l'ingénuiosité (et bien sur de l'intelligence) qui caracterisaientnos premiers mathématiciens, et d'ailleurs tous les suivants. Car même si les bases étaient solides, les fomrules, démonstrations et théorèmes qui sont apparus au fil du temps ont accentuer cette véracité et cette aspect assez extraordinaire des mathématiques, qui permettent de justifier des choses les plus invraisemblables.
Seul petit reproche: Je pense qu'être prof de maths limite légèrement l'apprentissage de nouvelle chose, au contraire de matiere plus litteraire comme le français ou les langues, toujours en évolution. Cependant, je ne dis pas que cela stagne ou quoi que ce soit :marteau: , pour preuve les recherches toujours plus nombreuses pour trouver des significations mathématiques a ceci ou cela :zen:

N_comme_Nul
Membre Relatif
Messages: 127
Enregistré le: 07 Aoû 2005, 00:00

par N_comme_Nul » 27 Aoû 2005, 00:51

Salut !

"Pourquoi aime-t-on les maths?"

Parce qu'elles font souffrir.

Alpha
Membre Complexe
Messages: 2176
Enregistré le: 21 Mai 2005, 13:00

par Alpha » 27 Aoû 2005, 09:28

Salut, N comme Nul,

ton message est assez curieux... Peux-tu préciser ce que tu entends par là? C'est parce que les matheux aiment bien souffrir qu'ils feraient des maths? C'est parce qu'ils aiment bien se heurter à des difficultés?

Bref, peux-tu développer ce que tu as écrit?

Merci :happy3:

Ismail
Membre Relatif
Messages: 147
Enregistré le: 08 Juin 2005, 00:12

par Ismail » 27 Aoû 2005, 12:37

Salut tout le monde
et bien pour moi ,les maths c un truc qu'on utilise dans la vie en general,et elles interviennent dans les autres sciences,par exemple ,on ne peut pas etudier des leçon de physique si on n'a pas etudié les maths au prealable ,et il existe plusieurs exemples de cette idée....
en plus les maths créent un esprit analytique dans chacun de nous .

foufou
Messages: 5
Enregistré le: 06 Aoû 2005, 01:33

salut

par foufou » 28 Aoû 2005, 15:34

pour moi je les aime pour leur simplicité
mais oui c 'est une science primitive et sert de squelette pour les autres sciences: physique , philo, bio....

MooMooBloo
Membre Relatif
Messages: 432
Enregistré le: 24 Juil 2005, 18:25

par MooMooBloo » 28 Aoû 2005, 16:27

Ha les maths... c'est le plaisir intellectuel, le vrai plaisir pour le plaisir... c'est le langage du monde aussi... C'est abstrait et appliqué... c'est beau...

sept-épées
Membre Naturel
Messages: 90
Enregistré le: 24 Aoû 2005, 16:24

de quoi parlent les mathématiques?

par sept-épées » 28 Aoû 2005, 23:42

De quoi parlent les maths? sur quoi nous apprennent-elles quelque chose?

Je pose la question.

julian
Membre Rationnel
Messages: 765
Enregistré le: 11 Juin 2005, 00:12

par julian » 29 Aoû 2005, 11:38

Vient donc mon tour (j'avais promis! :marteau: ).
Imaginez un monde sans mathématiques...difficile à concevoir n'est-ce pas!même pour les non-aimant de cette matière!J'avoue avoir toujours adoré les maths, même au collège puisque c'est là que je réussissais le mieux sans trop me casser la tête.Ce que je préférais au collège c'était appliquer les théorèmes tels que ceux de Pythagore et de Thalès:mon seul but était de finir l'exo le plus rapidement possible.Bon mainteant j'avoue qu'avec le recul tout cela n'est pas très passionant.Et c'est vrai qu'en 2nde déjà l'aspect de cette matière a qqe peu changé (même si mon prof de 2nde parraissait un peu moins "professionel" que ma prof de 3è!hein s@m? :ptdr: ).Mais la meilleure période,enfin la période où ma vision des math s'est le + approchée de la vérité je pense,fut cette belle année de 1ère S.On nous avait prévenu qu'on démontrerai plein de choses,et qu'il nous faudrait bcp de logique.J'avoue qu'au début çà m'a fait un peu chié pcq je ne voyais que des applications banales du cours et le fait qu'il fallait tjr apprendre ses cours par coeur (si si!ma prof n'arrêtait pas de le répéter :marteau: ).Mais de fil en aiguille, j'ai commencé a me poser des questions:mais qu'est-ce que ma prof de maths a dans la tête?!a-t-elle des connaissances infinis?tout ce qu'elle nous raconte est encore démontré par un autre théorème,qui lui prend racine dans qqe autre théorème,etc...et j'ai quitté la vision "courte" des mathématiques.De plus, l'esprit d'entraide qu'on avait cette année nosu a permis de bcp évolué je pense:en effet, le DM qu'on avait à faire,je pense que je les aurais difficilement élucidés tout seul.Mais là on passait parfois une après-midi entière à cherché à 7 pour trouver des pistes,chercher qqe chose qui colle ac l'énoncé,à faire marcher notre petite cervelle de moineau :id:
Et à la fin de l'année,toujours ac le recul,j'ai bien observé l'aspect logique dont on nous avait parlé,et quel plaisir de savoir d'où vient ce que l'on applique!quelle satisfaction d'avoir résolu un pn sur lequel on pêchait!et il faut avouer que çà fait peur de voir comment les peuples anciens avaient déjà découvert les bases des mathématiques ac presque rien,et comment ceux plus récents arrivent à en trouver donc.J'ai,pour l'instant,une vision infini des maths,et je suis avide d'en savoir plus. :++:

thomasg
Membre Relatif
Messages: 443
Enregistré le: 06 Mai 2005, 11:45

par thomasg » 30 Aoû 2005, 14:38

Quel intérêt à la vie sans communication,

et n'est-ce pas un merveilleux champ de discussion et de rencontre que l'univers mathématique ?

julian
Membre Rationnel
Messages: 765
Enregistré le: 11 Juin 2005, 00:12

par julian » 30 Aoû 2005, 22:49

Je suis tout à fait d'accord avec toi thomasg, et c'est d'ailleur une vision que j'ai pour les sciences en général.Un travail en équipe me paraît plus intéressant que tout seul (s'il mérite qu'on soit à plusieurs dessus bien sûr! :++: ).

drissou
Messages: 1
Enregistré le: 31 Aoû 2005, 20:20

par drissou » 31 Aoû 2005, 20:42

bonjour moi personnellement j'aime les maths pour leurs cotes de difficultes qui me permet de me jouir d'un résultat surtout après avoir resolus un probleme en difficiles en analyses.Concernant mon chapitres préféres et l'arithmétique .(la mathémathique est la reine des sciences et l'arithméthique est la reine des mathématique) GAUSS

Anonyme

par Anonyme » 31 Aoû 2005, 21:25

Et bien pour ma part, il y a trois choses que j'aime beaucoup.

-Les petites "énigmes" de tout les jours très sympa à résoudre (tout le monde semble aimer ça d'ailleur :D)
-Le côté philosophique des maths (cantor, goedel et cie)
-Le côté modélisation d'un phénomène de tout les jours.

 

Retourner vers ⚜ Salon Mathématique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite