Chimérisme génétique humain

La science du vivant vous interpelle?
Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 20 Oct 2017, 17:56

Bonjour à toutes et tous,

J'aimerais aujourd'hui aborder le problème du chimérisme humain. Effectivement, je suis moi-même le frère jumeau d'une soeur jumelle fantôme. Après des tests en laboratoire à l'UZ Bruxelles, tout s'est expliqué lors d'une réunion avec divers généticiens.

Il est possible d'avoir 2 ADN simultanément, dans un seul corps, à cause d'une grossesse gémellaire dyzigote très rare qui fait fusionner un jumeau/une jumelle mort(e) avec vous-même.

Voir cet excellent article (avec vidéo explicative) : http://sante-medecine.journaldesfemmes. ... t-exemples

On a donc constaté que j'avais 2 patrimoines génétiques, à la fois ADN fille et ADN garçon, en même temps, alors que j'ai grandi dans un corps d'homme, avec une psychologie masculine, hétérosexuel à 100%.

Je cite :

SantéMédecine a écrit:Le Chimérisme survient lors d’une double fécondation "faux" jumeaux. Chaque population de cellules conserve son propre caractère génétique. Les faux jumeaux possèdent ainsi deux matériels génétiques différents, deux ovocytes sont fécondés par deux spermatozoïdes différents. Par contre, les vrais jumeaux qui ont un matériel génétique identique sont issus d’un seul ovocyte fécondé par un seul spermatozoïde. La chimère provient de la combinaison de cellules, tissus ou organes, de différents types, mais restant compatibles.


Quelle est votre opinion sur le chimérisme génétique ?
Est-il possible d'avoir 2 groupes sanguins puisqu'il y a 2 ADN ?

Cordialement,

_ΣΔ
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ



beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 21 Oct 2017, 16:48

bah tu as la réponse dans l'article wiki que tu as mis en ref, oui double groupe sanguin,
ils disent que c'est plus fréquent que le chimérisme complet:
c'est chapitre chimérisme hematopoiétique
"Le chimérisme n'est pas forcément aussi intriqué et peut ne porter que sur certaines lignées cellulaires, en particulier hématopoïétiques, les deux jumeaux étant parfaitement distincts, par opposition aux frères siamois. S'il y a contact et connexion circulatoire au niveau des placentas, nous pouvons observer une greffe de cellules souches chez les jumeaux, ou plus fréquemment, chez l'un d'eux seulement. Ce chimérisme est constaté fortuitement lors d'une détermination de groupe sanguin (ABO, RH, KEL) qui met en évidence la présence d'une double population cellulaire, les deux populations ayant des groupes différents. Il y a tolérance immunitaire parfaite, sans aucune conséquence clinique. Ces cas, qui sont moins exceptionnels" (que le complet)
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Re: Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 21 Oct 2017, 17:30

Exact Beagle. C'est un aspect du problème que j'avais zappé... Encore merci pour tes éclaircissements !

Alors se pose la question du qui suis-je ? On ne peut pas être à la fois un fantôme et soi-même, sinon, cela impliquerait que mon père fantôme est mon oncle, puisque ma soeur jumelle est aussi moi-même n'ayant jamais existé.

Le plus amusant dans ce type de phénomène, c'est qu'il est possible pour une chimère de partir sur deux logiciels simultanément : garçon/fille. Réfléchir de manière purement logique (XX très dure) et en même temps être créatif (nature transgressive XY).

Il serait hautement souhaitable que j'en parle d'abord à des généticiens et des psychologues, mais... j'ai préféré poser la question ici, d'abord :

- Le chimérisme fantôme XX+XY serait-il la symbiose parfaite de l'être humain ?
- Si j'ai 2 groupes sanguins, comment puis-je donner et/ou recevoir ?

Les généticiens me l'ont expliqué, mais c'était visiblement trop compliqué pour moi, je n'ai rien retenu.

PS : je suis O+ et ma soeur fantôme O-.
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ

beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 21 Oct 2017, 17:42

pour les groupes sanguins tu as un mélange de O- et O+

de groupe O tu peux donner à tout le monde.
De Rh+ tu ne peux donner qu'à des Rh+

O- tu peut recevoir du O- (penible car pas beaucoup)
O+ tu peux recevoir de O- et de O+, ouf
au total tu peux recevoir du O+ (ou du O-)
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Re: Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 21 Oct 2017, 17:45

beagle a écrit:pour les groupes sanguins tu as un mélange de O- et O+

de groupe O tu peux donner à tout le monde.
De Rh+ tu ne peux donner qu'à des Rh+

O- tu peut recevoir du O- (penible car pas beaucoup)
O+ tu peux recevoir de O- et de O+, ouf
au total tu peux recevoir du O+ (ou du O-)


J'imagine que dans le cas d'une greffe, par conséquent, quel donneur serait compatible ? Prenons l'exemple d'une dysfonction hépatique ou néphrétique, qui oblige à la greffe.

Personne dans ma famille ne peut être donneur, donc ?
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ

beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 21 Oct 2017, 17:54

SigmaDelta a écrit:
beagle a écrit:pour les groupes sanguins tu as un mélange de O- et O+

de groupe O tu peux donner à tout le monde.
De Rh+ tu ne peux donner qu'à des Rh+

O- tu peut recevoir du O- (penible car pas beaucoup)
O+ tu peux recevoir de O- et de O+, ouf
au total tu peux recevoir du O+ (ou du O-)


J'imagine que dans le cas d'une greffe, par conséquent, quel donneur serait compatible ? Prenons l'exemple d'une dysfonction hépatique ou néphrétique, qui oblige à la greffe.

Personne dans ma famille ne peut être donneur, donc ?


Je ne connais pas bien.Mais je dirais plutôt l'inverse, tu peux plus facilement recevoir différents apports car toi tu as établi une tolérance immunitaire plus élargie(tu te supportes!).Toi comme donneur tu es plus compliqué car tu as plus de variétés génétiques.
Mais là cela devient spécialisé ton truc.
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 21 Oct 2017, 18:11

Je ne connais pas bien le dossier, mais je trouve que l'explication biologique a le mérite de la clarté,
psychologiquement j'en ferai une autre,
enfin il me semble, je ne souhaite pas te perturber.
Perso je dirais, normalement on reçoit un chromosome numéro donné, un chromosome vient du père, un chromosome vient de la mère.
Là toi tu as selon les endroits de ton corps reçu tantot le chromosome3 a de ton père et tantot le 3b,
idem de ta mère du as reçu tantot le 3d tantot un 3e

Alors qu'une personne habituel a tous ses organes avec 3b du père et 3d de la mère,
ou bien 3a et 3e, etc...
Toi selon les endroits de ton corps tu aurais soit 3b et 3d, soit 3a et 3e.
mais aussi sur le 3 ce peutètre des cellules 3a et 3d et d'autres cellules regions 3a et 3e
voire sur le numéro 3 tu pourrais ètre 3b et 3d partout,...
Je trouve beaucoup moins perturbant psychologiquement de dire que tout est à toi, mais que tu as reçu une variété différente de chromosomes.
Maintenant si c'est mieux pour toi autrement ou la la je ne souhaite pas t'ennuyer...
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Re: Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 21 Oct 2017, 18:20

beagle a écrit:
SigmaDelta a écrit:
beagle a écrit:pour les groupes sanguins tu as un mélange de O- et O+

de groupe O tu peux donner à tout le monde.
De Rh+ tu ne peux donner qu'à des Rh+

O- tu peut recevoir du O- (penible car pas beaucoup)
O+ tu peux recevoir de O- et de O+, ouf
au total tu peux recevoir du O+ (ou du O-)


J'imagine que dans le cas d'une greffe, par conséquent, quel donneur serait compatible ? Prenons l'exemple d'une dysfonction hépatique ou néphrétique, qui oblige à la greffe.

Personne dans ma famille ne peut être donneur, donc ?


Je ne connais pas bien.Mais je dirais plutôt l'inverse, tu peux plus facilement recevoir différents apports car toi tu as établi une tolérance immunitaire plus élargie(tu te supportes!).Toi comme donneur tu es plus compliqué car tu as plus de variétés génétiques.
Mais là cela devient spécialisé ton truc.


Mais je suis quand même un homme, Beagle. Comment expliquer que je me sois développé dans un corps d'homme, avec deux patrimoines génétiques de deux genres, sans être né avec deux têtes (etc) ? Peut-on appeler cela un être "siamois de l'esprit" ? Et comment expliquer mon hétérosexualité totale ?

Pour info : j'ai quelques problèmes hormonaux. Par exemple, j'ai de la barbe, mais certaines zones très définies de ma barbe ne peuvent pas donner de barbe, en gros il y a quelques petites lignes de ma barbe qui sont "imberbes".

Autres questions :

1) comment expliquer que je puisse raisonner comme une fille et un garçon, en même temps ?
2) je suis génétiquement garçon et fille fantôme : pourquoi le XY a-t-il pris le dessus à 99,9% ?
3a) [psy] Peut-on considérer que le chimérisme est une forme de schizophrénie (au sens étymologique) sans dédoublement de personnalité ? Car je ne suis qu'un. Sinon, nous n'aurions pas cette discussion...
3b) [philo appliquée] Si je suis un garçon et une fille en même temps, admettons que je veuille devenir prêtre (ce qui est le cas), l'Eglise ne pouvant ordonner que des hommes, mon ordination sacerdotale serait invalide, puisque l'évêque ne peut pas ordonner de femmes prêtres, il serait confronté à un choix impossible, car qui ordonner ? L'homme ou la femme ? Puisque je suis les deux.

Merci pour l'explication biogénétique Beagle, j'y vois plus clair, même si ça reste flou... L'utilisation de "je" ou "moi" devient très paradoxale !

Avec respect et amitié,

_ΣΔ
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ

beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 22 Oct 2017, 10:54

je remets mon message de l'autre fil car si je développe du neurobio cognitif je le ferai plutôt ici:
Il est difficile de répondre sur qui tu es en connaissant quelques messages du web.
Il est délicat également d'invalider des trucs qui seraient structurant pour toi.
Donc je dis comme cela en passant, mes doutes, et comment j'essaierai de dire autrement ce que tu es.

Asperger je trouve que cela ne va pas bien dans tes réponses.
Chimérique c'est je trouve du + et du -.
Je pense que à la base il doit y avoir du HQI comme tu le dis, et malheureusement ce n'est pas un truc que je connais bien.J'ai beaucoup bossé sur le déficit attentionnel par exemple.
Mais si on revient au mode de pensée qui est engendré par le fonctionnement de ta RAM,
qui doit ètre à la fois élevée et de fonctionnement multitâches plus développé, je pense que l'on peut expliquer certains points.A toi de voir si je tape juste.

Plutot que de te voir chimérique, j'ai une préférence pour dire que les gènes reçus l'ont été de façon inhabituelle, mais que à l'arrivée il n' y a qu'une synthèse de ces gènes.On a un chromosome donné du père un de la mère, partout pareil, là tu as des cellules qui ont deux mélanges père mère.mais au final tu n'as eu qu'une seule tète.Et pour moi un seul cerveau.
Maintenant si on part du principe que ta RAM permet un traitement beaucoup plus multitâches qu'habituel, tu peux avoir le sentiment de deux personnes en même temps.Et je vois là plutôt tes dédoublements.Et sans doute ne t'a on pas donné cette explication assez tot pour que tu ais eu besoin d'ètre rassuré dans une normalité qui serait c'est mon chimérisme.

Voilà le cerveau fonctionne en réseaux, il y a des réseaux qui stimulent d'autres qui inhibent et le tout est articilé pour ne pas faire le bordel.J'essaierai de donner des exemples.Il me semble que le HQI permet d'allumer plus de réseaux simultanément, sans obligation d'inhiber tous ceux que normalement on inhibe.Et là est la force, là peut aussi ètre la difficulté.
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Re: Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 22 Oct 2017, 12:47

Salut Beagle :)

Oui, ton raisonnement est parfaitement logique, ce qui permet de ne pas être trop perturbé au niveau psy.

A l'unif nous étudions la génétique, la biologie, la biochimie (etc), la psychologie, la psychiatrie, et quand j'ai reçu le diagnostic, je l'ai soumis à nos profs, tous docteurs dans diverses disciplines. Pour que ça ne remonte surtout pas au niveau de l'évêché, sinon je ne pourrais plus être ordonné prêtre (8 ans d'études pour rien...).

Le chimérisme est un énorme problème sur tous les plans, particulièrement en théologie.

1) Mais comment expliquer que je sois né dans un corps d'homme (hétérosexuel) et pas dans un corps de fille ? J'aurais pu être une fille, mais alors lesbienne ?

2) Penses-tu qu'il y ait un lien entre le chimérisme, l'imagination débordante et le THQI ?

3) Effectivement j'ai également un problème de TDAH (trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité), normalement ça se règle avec du méthylphénidate (Rilatine), mais vu que c'est une amphétamine, à mon âge (30 ans), c'est hyper dangereux pour le coeur.

4) A-t-on pu confondre tous ces problèmes avec un TSA (trouble du spectre autistique) ?
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ

beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 22 Oct 2017, 17:07

Pourquoi tu es un homme, pourquoi tu est toi.Ben parce que les gènes sont dominants.
Donc déjà le chimérisme concerne peut-être que quelques zones du corps, on a vuq qu'il existait le chimérisme hématopoiétique isolé.Donc où sont les gènes , en double population dans certains organes?
Et ensuite lesquels dominent su double population.
Bref chimérisme je n'y connais rien, donc je ne vais pas t'apporter plus.Mais je te l'ai dit dès le début, je n'aime pas cet ètre double.Ca c'est moi, ça c'est l'autre.C'est très perturbant.Donc sauf pour les moments où tu es obligé vas-y avec ça , et en plus si cela te conveint toi, mais perso, je préfèrerais te dire que tu es toi, tu as au total le même nombre de chromosomes, juste que ton hétérogeineté géntique est supérieure, mais bof tout est toi.Tu es la synthèse de ce truc..

Ensuite s'agissant du déficit d'inhibition, je veux bien que tu décrives ce que tu connais.Je te donne un exemple.Dans le déficit attentionnel avec hyperactivité, il ya un déficit d'inhibition qui fait que les données en mémoire de travail ne sont pas conservées.Elles ne peuvent donc pas ètre traitées.Résultat le type est dans l'action (reaction ) permanente.Mais lui dire refléchit un peu avant d'agir, c'est là le truc le plus crétin qui existe puisque c'est justement là son trouble.
Donc déficit d'attention sans hyperactivité cela concerne de faibles RAM, donc difficultés car cela plante le système, et difficultés de mémorisation car il faut tenir plusieurs choses en même temps pour mémoriser.Au contraire du déficit avec hyperactivité, la RAM est de grandeur normale ce n'est pas la quantité d'infos rentrables et traitables qui bloque.C'est juste que l'info ne peut pas ètre manipulée, car non conservée le temps du traitement, et donc remplacée par les infos suivantes.Voilà un déficit d'inhibition.

Dans les grandes RAM des HQI, je connais moins, mais il pourrait y avoir aussi des déficit d'inhibition qui font que d'habitude on ne mélange pas philo, théologie, maths physique au même moment de l'analyse.Je sais pas.Mais que certains HQI aient un degre de TDHA on peut penser qu'ils ont des déficits d'inhibition aussi.Maintenant avec leur grande RAM, la capacité à faire du multitache, ils sont diaboliques ces HQI et ça pète les tests de QI en effet.

S'agissant d'Asperger on retrouve une partie de cette RAM assez grande.Mais pour avoir discuter avec une personne de ce type, elle me disait ètre génée car trop d'infos entraient en RAM.Et que là les circuits pour traiter ne suivaient pas.Cela pouvait la noyer.Mais quand même assez efficace puisque ses tests de QI étaient inavouables me disait-elle.Mais Asperger comme l'autisme ce sont des choses à coté que l'on ne sent pas chez toi.C'est tout l'aspect émotif, émotionnel, de lecture de l'emotionnel chez l'autre qui est perturbé.Et difficultés avec les doubles sens de l'humour.Bref des trucs que l'on ne sent absolument pas chez toi.
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Re: Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 22 Oct 2017, 20:23

Merci pour l'explication, Beagle. Tu es d'une aide précieuse. Les médecins comprennent à moitié le truc, et les généticiens ne vulgarisent pas tellement lorsqu'ils l'expliquent, si tu vois ce que je veux dire...

Après, il existe aussi des autistes HF (de Haut Fonctionnement), comme dans des Asperger légers, comme moi, capables de nouer leurs lacets, faire un noeud de cravate, de la cuisine à la perfection, faire du latin-grec à la perfection, de la philo et de la métaphysique complexe (et de la théologie) simultanément, conduire une voiture (même si c'est dangereux, j'ai eu 8 crashs en 10 ans, heureusement je n'ai tué personne), etc. C'est-à-dire que tout est mélangé dans ma tête. Tu parlais de la RAM. Visiblement la mienne doit être assez grande et "souple".

Exemple : j'associe immédiatement philosophie, métaphysique et mathématiques. Par contre, je suis f*utrement incapable de remplir un dossier administratif tout seul ou m'occuper de problèmes de type juridiques, même si j'étudie aussi le droit (civil, pénal et canonique). C'est dans l'application qu'il y a un problème.

C'est aussi le bordel dans ma chambre d'étudiant (capharnaüm), mais je suis organisé dans mon bordel. Et dès que quelqu'un change quoi que ce soit de place, je pète un câble. Les fils se touchent, et je suis carrément perdu.

beagle a écrit:Dans les grandes RAM des HQI, je connais moins, mais il pourrait y avoir aussi des déficit d'inhibition qui font que d'habitude on ne mélange pas philo, théologie, maths physique au même moment de l'analyse.Je sais pas.Mais que certains HQI aient un degre de TDHA on peut penser qu'ils ont des déficits d'inhibition aussi.Maintenant avec leur grande RAM, la capacité à faire du multitache, ils sont diaboliques ces HQI et ça pète les tests de QI en effet.


Effectivement, mes tests de QI sont explosés. J'atteins des choses entre 1500 et 2000 de QI, ce qui est humainement impossible, donc les tests sont pétés. De nouveaux tests exclusivement réservés aux gens comme nous sont nés au Japon, ils sont maintenant appliqués en Europe occidentale : mes résultats sont exactement les mêmes, dans une fourchette de ~1800 de QI.

Pour ce qui est du QE, il est aussi extrêmement développé. Je ressens des choses fortes avec de la musique classique.

Petit, j'ai du apprendre à déchiffrer les expressions faciales. J'ai aussi du apprendre à comprendre l'implicite et le 2e degré. Pour moi, "il pleut des cordes" n'a aucun sens, par exemple. J'ai du m'adapter par essais-erreurs.

Concernant le chimérisme, je reste persuadé qu'il a un lien avec le syndrome d'Asperger.
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ

Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Re: Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 22 Oct 2017, 20:42

https://www.youtube.com/watch?v=C5DZc6bldBg

Vidéo de mon amie Julie Dachez, docteur en psychologie sociale, expliquant le syndrome d'Asperger, étant elle-même atteinte de ce syndrome.
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ

beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 23 Oct 2017, 12:58

"Petit, j'ai du apprendre à déchiffrer les expressions faciales. J'ai aussi du apprendre à comprendre l'implicite et le 2e degré. Pour moi, "il pleut des cordes" n'a aucun sens, par exemple. J'ai du m'adapter par essais-erreurs."
oui il y a du Asperger là-dedans.Cela ne transparaissait pas dans tes messages justement.
Et tu parles de petit j'ai du apprendre, tu ne dis pas ètre encore en difficultés de aujourd'hui comme le dit clairement la vidéo de Julie Dachez.
Donc OK pour Asperger, ou du Asperger.
Comme tu peux avoir du TDHA associé aussi.

Mais ce qui me surprend le plus c'est la difficulté à tomber sur des refs avec une approche neurobiologique des circuits en cause, des neurotransmetteurs en cause etc...J'ai pas eu beaucoup le temps de chercher mais bon ça n'a pas l'air de publier un max sur le sujet.
Peut-être que je n'ai pas tapé les bons mots clés...
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 23 Oct 2017, 13:05

L'autre truc qui frappe dans ton discours, ton histoire, c'est sauf si j'interprète mal le mot "self"
on trouve des articles sur les soucis du "self chez les autistes, et toi avec ton histoire de chimérisme ben t'es complètement dans un trouble du self.D'ailleurs c'est le premier truc que je t'ai dis, j'aime pas beaucoup cette idée d'ètre deux.Tu es UN unique et que ta distribution de gènes soit différente d'une autre personne ne devrait pas arriver à il ya deux personnes en moi.C'est flippant.
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 23 Oct 2017, 13:19

la vidéo n'est pas géniale, mais des trucs comme cela:
http://www.dailymotion.com/video/xkw8gd
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Re: Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 23 Oct 2017, 17:11

Salut Beagle,

Oui, j'avais déjà vu la conférence de neurobiologie du Dr Bhishmadev Chakrabarti sur le lien entre NB et SA. Mais cette conférence date de 2011.

Depuis, les choses ont évolué. Je te propose cet article de psychiatrie moléculaire : La pièce manquante dans le puzzle des troubles autistiques, sur le site d'une amie qui a publié à ce sujet.

La pièce manquante du puzzle serait l'enzyme nommée MOCOS, connue pour sa fonction dans le métabolisme des purines, avec notamment la production finale d’acide urique. Chez nous, elle est sous-exprimée.

Quant à la question du SA en lui-même, effectivement mon amie Julie Dachez a enfin pu l'expliquer au monde francophone. Un autre de mes amis, Josef Schovanec, plusieurs fois docteur (incapable de nouer ses lacets) dans diverses disciplines, donne tout un tas de conférences, et sous forme de sketch !

Est-ce que tu imagines comment il doit prendre sur lui devant tout un public et faire de l'humour ?

Concernant l'humour, nous sommes obligés de l'intellectualiser d'abord, et faire illusion en société, parmi les neurotypiques. Par contre, entre Asperger, on se marre bien, parce que nous sommes sur la même longueur d'ondes.

Tu connais la fameuse blague de l'enfant autiste de haut fonctionnement dans le train ?

Un enfant Asperger est dans un train, son ticket de train est dans sa poche. Le contrôleur passe et lui demande : puis-je voir ton ticket ? L'enfant répond : non. Parce qu'il est dans ma poche. Vous ne pouvez donc pas le voir.

Tous les Asperger sont morts de rire à cette blague, parce que nous sommes tous passés par là.

Grosso modo : on évolue en grandissant (haut fonctionnement), on peut même faire illusion en société, mais pas avec trop de monde en même temps. Pour information, avant de vouloir devenir prêtre, j'étais homme d'affaires. Tu imagines la progression ?

Le problème est le diagnostic tardif... Julie l'a eu à 27 ans seulement. Moi, à 30 ans. Je suis passé par un labo, un CRA (centre de recherches sur l'autisme Asperger), il m'a fallu 2 ans pour avoir un rendez-vous. Car la priorité est aux enfants. Et quand ils sont diagnostiqués, on leur fait faire une "prise en charge multidisciplinaire" via une TCC (thérapie cognitivo-comportementale), comme ça ils peuvent avoir une adolescence normale. Et faire illusion, bien entendu, mais avec moins d'efforts que nous Aspies adultes, qui n'avons pas été pris en charge tout petits.

---

Quelque chose qui pourrait t'intéresser, article universitaire de l'Université d'Édimbourg qui date de 2016 : Lien trouvé entre autisme et ultra intelligence (c'est en anglais).

Et comme par hasard, il y a un lien avec l'ADN.
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ

beagle
Habitué(e)
Messages: 7689
Enregistré le: 08 Sep 2009, 16:14

Re: Chimérisme génétique humain

par beagle » 23 Oct 2017, 17:22

Pas encore lu tes dernières refs j'irai voir.
En partant à la pèche j'avais juste trouvé:
comme dans la vidéo lien avec un noyau du cerveau : l'amygdale (et le lien vers une zone du cortes frontal)et les récepteurs cannabinoides (il y en a dans l'amygdale)

Sur Asperger je suis dubitatif pour le moment en tapant working memory.
Car on trouve dans l'autisme et dans asperger des troubles de la mémoire de travail.
(comme d'ailleurs dans le TDHA qui est un trouble dit des fonctions exécutives,...)
Donc d'accord de voir des déficits , des gènes,
mais je n'ai rien trouvé sur pourquoi Asperger pèterait les tests QI, il y avait pour moi forcément une mémoire de travail supérieure dans certains domaines.Peut-ètre que c'est dans ta dernière ref.
-t'en pense quoi des dits dacticiens, toi?
-euh, je sais pas, il en faudrait au moins quinze peut-être, dix c'est pas beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Re: Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 23 Oct 2017, 17:54

Tout simplement parce que les tests de QI "normaux" ne sont pas adaptés à nous. C'est tellement basique que l'évaluateur ne peut donner de résultat probant dans une échelle "humaine normale". Car les questions posées ne s'adaptent pas à notre logique.

Je me souviens avoir passé des tests de QI normaux. L'examinateur qui a rédigé les questions ne s'était pas du tout préparé à recevoir des réponses pareilles, ce n'est pas conçu pour nous. J'ai ensuite passé des tests plus évolués pour les HQI, pareil : le nombre de réponses possibles est tellement gigantesque que le test explose.

Ces autistes qui changent le monde : intelligence et tests de QI

D'où les nouveaux tests japonais, créés spécialement pour les génies (malheureusement, je ne retombe plus sur les réfs). J'en ai passé trois : mon intelligence approche ~ 1800 ~ 1900 de QI.

Nous aovns aussi une mémoire phénoménale, photographique. Par exemple, je retiens la Bible par coeur, et ce dans plusieurs langues (hébreu, grec, latin, français, anglais, allemand, russe), et là je m'essaie à l'araméen. Nous avons une facilité dans les langues parce que, j'ignore pourquoi, notre esprit associe une suite de lettres ou de chiffres à un "concept", et en fonction de leur sonorité, on peut facilement traduire n'importe quoi, après avoir appris une langue en seulement quelques jours.

Je retiens aussi le dictionnaire par coeur. D'où un vocabulaire très large, et des facilités, donc, en poésie, littérature, etc. Par contre, oralement, c'est plus difficile : j'ai été obligé de faire du théâtre pour combattre ma timidité, au Conservatoire, de la déclamation avec spécialité éloquence, de l'orthophonie, etc. J'ai également fait de la danse, où j'excellais, jusqu'en championnat européen. Je pouvais retenir n'importe quelle danse et même la danser à l'envers, à 124 pas et 4 murs. Avec ou sans partenaire.

J'ai aussi d'excellents contacts avec les animaux, j'ai eu des chevaux, je suis rapidement devenu excellent en jumping, dressage, reining, horsemanship (relation avec le cheval), je suis également diplômé en éducation-comportementalisme canin.

Je préfère la compagnie des animaux plutôt que celle des hommes. L'animal est pour moi moins compliqué, plus "naturel" qu'un homme. D'où de grandes facilités en psychologie et en médecine.

Par contre, l'intégration sociale est un échec total. L'illusion ne peut pas durer trop longtemps, car mes amis, au bout d'un temps, s'aperçoivent que quelque chose cloche chez moi, sans pouvoir mettre de mots dessus, et ça leur fait peur. La différence, tôt ou tard, éclate au grand jour et est terrifiante.

Nous sommes des encyclopédies vivantes avec de grandes difficultés d'adaptation sociale.

Image

Image
Image

Grandes personnalités Asperger :

Einstein, Newton, Darwin, Thomas Jefferson, Glenn Gould, Bobby Fischer, Zuckerberg, Bill Gates, Steve Jobs, Mozart, Beethoven, et j'en passe. Il y a aussi Satoshi Tajiri, créateur de Pokémon, qui depuis tout petit collectionnait des insectes. Etc etc. Il est hautement probable que Stephen King soit lui aussi Asperger. Pour info, Vladimir Poutine aussi, ce qui ne l'a pas empêché d'intégrer les forces spéciales, le KGB et être le patron en Russie, sur le plan politique.
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ

Avatar de l’utilisateur
SigmaDelta
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 19 Oct 2017, 02:43

Re: Chimérisme génétique humain

par SigmaDelta » 23 Oct 2017, 19:43

@Beagle :

Je reste toutefois persuadé, intimement convaincu, qu'il doit obligatoirement exister un lien entre le chimérisme génétique (fantôme) et le syndrome d'Asperger HP/THQI.

Car en partant du principe que ma soeur jumelle fantôme qui est "moi", il est hautement probable que j'aie à la fois l'intelligence d'une fille et celle d'un garçon (XX+XY), toutes deux répandues dans le continuum du spectre autistique, donc que TOUTES les zones de mon cerveau soient actives simultanément au moment d'une opération, donc que l'imaginaire (hémisphère droit) soit actif simultanément avec le rationnel (hémisphère gauche). Les scans cérébraux le prouvent, la génétique également.

1. On sait que l'enzyme protéinique MOCOS est sous-exprimée chez les Aspies.
2. Si la jumelle dizygote fantôme avec qui j'ai fusionné n'était pas Aspie (taux de probabilité incalculable), il se pourrait très bien que cela explique l'autisme sans retard mental de haut fonctionnement, donc sans cesse évolutif.
2a). Explication de 2 groupes sanguins O+ et O-.
3. Conclusion : il se pourrait très bien que je fonctionne sur 4 logiciels simultanément : garçon/fille + neurotypique/neurodivers.

Tout comme toi, très cher Beagle, j'ai beaucoup de mal à saisir comment les circuits fonctionnent et interagissent au niveau neurobiologique dans ce genre de cas de figure, à mon avis ultra-rarissime.

Par contre, sur le plan biochimique, neurobiologique et psychiatrique moléculaire, je ne vois pas trop comment ça se passe.

Imagine que l'on puisse comprendre comment tout ça fonctionne, la symbiose de cet être "inexplicable"...

Serait-il possible de cloner génétiquement ces anomalies en isolant certains gènes, pour reproduire exactement le même type de fonctionnement assez spectaculaire, en intégrant en même temps des capacités sociales innées et en corrigeant le TDAH avec l'introduction d'un nouveau gène synthétique qui travaillerait sur le système endocrinien, provoquant une amphétamine naturelle similaire au méthylphénidate ?

Bien à toi,

SD
ὁ δὲ Ἱερώνυμος καὶ ἐκμετρῆσαί φησιν αὐτὸν τὰς πυραμύδας, ἐκ τῆς σκιᾶς παρατηρήσαντα ὅτε ἡμῖν ἰσομεγέθης ἐστίν.

_ΣΔ

 

Retourner vers ☤ Biologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite