Rotationnel et fonctions à déterminer

Réponses à toutes vos questions après le Bac (Fac, Prépa, etc.)
trablazar
Membre Relatif
Messages: 111
Enregistré le: 29 Déc 2011, 13:05

Rotationnel et fonctions à déterminer

par trablazar » 13 Avr 2014, 17:22

Bonjour à tous,

Etant dans les révisions, je fais quelques exos dont je n'ai pas la correction, je viens donc quérir votre aide ^^

L'exercice est: j'ai un champ de vecteur

1) Montrer qu'il existe un champ de vecteurs A tel que V= rot A.

La j'ai montré que div V = 0 donc qu'il existe A tel que V= rot A car div(rot A)=0 (corrigez moi si c'est faux ^^)

2) On cherche A sous la forme:



Determiner les formes générales de et pour que V = rot A.


J'ai donc fait le rot A et j'obtiens:



Sauf que le truc c'est qu'a partir de la, je sais pas comment manipuler les et les : Par exemple j'ai donc j'ai donc et de la même manière Mais quand il s'agit de réutiliser R et Q avec et , je ne sais pas comment je suis censé dériver: comment dois-je exprimer par exemple, si je ne sais rien de la fonction ?



Avatar de l’utilisateur
Ben314
Le Ben
Messages: 20671
Enregistré le: 11 Nov 2009, 23:53

par Ben314 » 13 Avr 2014, 19:03

Salut,
Déjà, je pense que ton R, c'est plutôt que .

Après, le fait que , vu que , ça te dit que c'est à dire que soit encore que, vue comme fonction uniquement de x, .
Cela signifie en fait que .

Tu fait de même avec la 3em relation pour exprimer Phi puis tu réinjecte ça dans la première équation pour conclure...
Qui n'entend qu'un son n'entend qu'une sonnerie. Signé : Sonfucius

trablazar
Membre Relatif
Messages: 111
Enregistré le: 29 Déc 2011, 13:05

par trablazar » 13 Avr 2014, 19:07

Ben314 a écrit:Salut,
Déjà, je pense que ton R, c'est plutôt que .

Après, le fait que , vu que , ça te dit que c'est à dire que soit encore que, vue comme fonction uniquement de x, .
Cela signifie en fait que .

Tu fait de même avec la 3em relation pour exprimer Phi puis tu réinjecte ça dans la première équation pour conclure...


Ok c'est parfait merci !

Skullkid
Habitué(e)
Messages: 3075
Enregistré le: 08 Aoû 2007, 21:08

par Skullkid » 13 Avr 2014, 19:30

trablazar a écrit:1) Montrer qu'il existe un champ de vecteurs A tel que V= rot A.

La j'ai montré que div V = 0 donc qu'il existe A tel que V= rot A car div(rot A)=0 (corrigez moi si c'est faux ^^)


Bonjour, attention, ce n'est pas parce que les rotationnels sont à divergence nulle qu'un champ à divergence nulle peut forcément s'écrire sous la forme d'un rotationnel. Il se trouve qu'on peut toujours écrire un champ à divergence nulle sous la forme d'un rotationnel, mais la démonstration est autre.

J'imagine que dans ton cours la propriété est admise, donc tu peux l'utiliser telle quelle en disant juste "div V = 0 donc il existe A tel que V = rot A", mais n'ajoute surtout pas "car div(rot A) = 0".

trablazar
Membre Relatif
Messages: 111
Enregistré le: 29 Déc 2011, 13:05

par trablazar » 13 Avr 2014, 19:39

Skullkid a écrit:Bonjour, attention, ce n'est pas parce que les rotationnels sont à divergence nulle qu'un champ à divergence nulle peut forcément s'écrire sous la forme d'un rotationnel. Il se trouve qu'on peut toujours écrire un champ à divergence nulle sous la forme d'un rotationnel, mais la démonstration est autre.

J'imagine que dans ton cours la propriété est admise, donc tu peux l'utiliser telle quelle en disant juste "div V = 0 donc il existe A tel que V = rot A", mais n'ajoute surtout pas "car div(rot A) = 0".



Ah ok, merci pour l'info ! Mais du coup puisque V = rot A et div V = 0, ca revient à écrire div (rot A) = 0 non ? C'est donc le "car" qui pose problème car il n'a aucune valeur de preuve ?

Avatar de l’utilisateur
Ben314
Le Ben
Messages: 20671
Enregistré le: 11 Nov 2009, 23:53

par Ben314 » 13 Avr 2014, 19:47

trablazar a écrit:Ah ok, merci pour l'info ! Mais du coup puisque V = rot A et div V = 0, ca revient à écrire div (rot A) = 0 non ? C'est donc le "car" qui pose problème car il n'a aucune valeur de preuve ?


Bien sûr que non : pour prendre un exemple plus simple, mettons que tu ait constaté qu'une fonction f s'annule en x=5, c'est à dire que tu as montré que f(5)=0.
Si plus loin, tu trouve un y tel que f(y)=0, ça ne prouvera pas du tout que y=5 !!!!

Donc là, c'est pareil, le fait que div(rot(A))=0 pour tout A ne prouve absolument pas qu'un truc de divergence nul est forcément un rotationnel de quelque chose. (pas plus que f(y)=0 n'implique que y=5)


P.S. : Il faut bien comprendre la différence entre une implication et une équivalence :
Ce qui est vrai (est façile à vérifier) : SI B=rot(A) ALORS div(B)=0
Et ce n'est pas du tout équivalent à : SI div(B)=0 ALORS B=rot(A)
Qui n'entend qu'un son n'entend qu'une sonnerie. Signé : Sonfucius

Skullkid
Habitué(e)
Messages: 3075
Enregistré le: 08 Aoû 2007, 21:08

par Skullkid » 13 Avr 2014, 19:51

trablazar a écrit:Ah ok, merci pour l'info ! Mais du coup puisque V = rot A et div V = 0, ca revient à écrire div (rot A) = 0 non ? C'est donc le "car" qui pose problème car il n'a aucune valeur de preuve ?


Ça ne revient pas au même puisqu'il n'y a pas a priori équivalence entre les deux. Il y a une implication évidente "quels que soient les champs de vecteurs A et V, si div V = 0 et V = rot A alors div(rot A) = 0" et un théorème "quel que soit le champ de vecteurs A, div(rot A) = 0". Mais en utilisant seulement ces deux résultats tu ne pourras jamais justifier "quel que soit le champ de vecteurs V, si div V = 0 alors il existe A tel que V = rot A".

Edit : grillé par Ben314 ^^

Avatar de l’utilisateur
Ben314
Le Ben
Messages: 20671
Enregistré le: 11 Nov 2009, 23:53

par Ben314 » 13 Avr 2014, 20:00

En plus, je ne sais même pas si la réciproque est vraie dans le cas général (j'y connais que dalle aux "rotationnels et autres divergences : pour moi c'est du charabia...)
Mais je pense qu'au fond, c'est un problème de "relèvement" de solutions d'équations différentielles, et ça ne m'étonnerais pas plus que de raison que la fameuse réciproque ne soit valable QUE sur des domaines simplement connexes, voire même uniquement sur des domaines homotopes à un point...
Qui n'entend qu'un son n'entend qu'une sonnerie. Signé : Sonfucius

trablazar
Membre Relatif
Messages: 111
Enregistré le: 29 Déc 2011, 13:05

par trablazar » 13 Avr 2014, 20:03

Ah ok j'ai du me tromper alors, dans mon cours il y a marqué "Une condition nécessaire et suffisante pour que V dérive d'un potentiel vecteur (cf: qu'il existe A tel que V=rot A) est que div V = 0"

trablazar
Membre Relatif
Messages: 111
Enregistré le: 29 Déc 2011, 13:05

par trablazar » 13 Avr 2014, 20:05

C'est vrai que j'ai quelques problèmes quand il s'agit de savoir ce que j'ai le droit d'utiliser avec les implications et compagnie ^^ Du coup je vais eviter de faire l'erreur

Avatar de l’utilisateur
Ben314
Le Ben
Messages: 20671
Enregistré le: 11 Nov 2009, 23:53

par Ben314 » 13 Avr 2014, 20:43

Fait attention : Ce que skullkid te dit (et moi aussi...) ce n'est pas que l'implication "Si div(B)=0 alors B=rot(A)" est fausse, c'est que cette implication ne dit pas la même chose que "Si B=rot(A) alors div(B)=0".

En conséquence, il ne faut pas écrire "... div V = 0 donc qu'il existe A tel que V= rot A car div(rot A)=0"
Le "car" en rouge est faux (le reste est juste, mais en écrivant ton "car..." tu fait comme s'il n'y avait pas de différence entre une implication et sa réciproque)
Qui n'entend qu'un son n'entend qu'une sonnerie. Signé : Sonfucius

Skullkid
Habitué(e)
Messages: 3075
Enregistré le: 08 Aoû 2007, 21:08

par Skullkid » 13 Avr 2014, 20:45

Ben314 a écrit:En plus, je ne sais même pas si la réciproque est vraie dans le cas général (j'y connais que dalle aux "rotationnels et autres divergences : pour moi c'est du charabia...)
Mais je pense qu'au fond, c'est un problème de "relèvement" de solutions d'équations différentielles, et ça ne m'étonnerais pas plus que de raison que la fameuse réciproque ne soit valable QUE sur des domaines simplement connexes, voire même uniquement sur des domaines homotopes à un point...


Je crois me souvenir en effet qu'il faut être sur une partie homotope à un point pour avoir la réciproque, ou peut-être même sur un ouvert étoilé... Mais bon, au vu des posts précédents il me semble que trablazar suit des études de physique, auquel cas il n'y a aucun danger à affirmer que la réciproque est vraie tout le temps ^^

trablazar
Membre Relatif
Messages: 111
Enregistré le: 29 Déc 2011, 13:05

par trablazar » 13 Avr 2014, 20:56

Ah ok c'est compris alors !

Oui c'est juste une introduction aux fonction à plusieurs variables pour l'instant ^^

trablazar
Membre Relatif
Messages: 111
Enregistré le: 29 Déc 2011, 13:05

par trablazar » 13 Avr 2014, 21:04

Dernière question (par rapport à mes problemes entre implications,équivalences et compagnie):

Si f admet des dérivées partielles continues en , cela implique-t-il qu'elle est différentiable en ?

Avatar de l’utilisateur
Ben314
Le Ben
Messages: 20671
Enregistré le: 11 Nov 2009, 23:53

par Ben314 » 13 Avr 2014, 21:39

Oui, ça marche (et ce n'est pas "une évidence" mais bel est bien un théorème un peu compliqué...)
Qui n'entend qu'un son n'entend qu'une sonnerie. Signé : Sonfucius

 

Retourner vers ✯✎ Supérieur

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 32 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite