Solution au Twins Paradox sans accélération ?

De la mécanique au nucléaire, nos physiciens sont à l'écoute
jingsani
Messages: 1
Enregistré le: 08 Fév 2022, 12:05

Solution au Twins Paradox sans accélération ?

par jingsani » 08 Fév 2022, 13:55

J'ai jusqu'à présent regardé divers endroits expliquant cela, mais je n'ai pas encore trouvé de réponse solide. Même dans les cas où le paradoxe est expliqué, l'accélération est utilisée comme un moyen de briser la symétrie.

Mais peut-être supprimons-nous l'accélération de l'image https://showbox.tools/ https://speedtest.vet/.

Vous avez deux vaisseaux se déplaçant dans des directions opposées (si vous voulez vraiment considérer comment ils ont commencé à se déplacer, alors ils ont accéléré avec la même accélération mais dans des directions opposées, mais il n'est pas vraiment nécessaire de considérer cela).

Du point de vue des deux navires, l'autre se déplace et le temps devrait être plus lent. Évidemment, cela ne peut pas être vrai pour les deux navires ensemble et donc la contradiction.
Modifié en dernier par jingsani le 09 Fév 2022, 15:18, modifié 1 fois.



Black Jack

Re: Solution au Twins Paradox sans accélération ?

par Black Jack » 08 Fév 2022, 22:25

Bonjour,

Que d'incompréhension a déjà engendré ce FAUX paradoxe des jumeaux.

Il n'y a aucun paradoxe, Le phénomène est expliqué par la théorie de la relativité restreinte et a été largement vérifié par l'expérience.

Quelques infos ... que je ne commenterai pas ensuite car cela aboutit quasi toujours à des discussions sans fins.

Wiki donne :

En théorie relativiste, on appelle temps propre τ d'un objet le temps mesuré dans « le » référentiel de cet objet, c'est-à-dire dans un référentiel où il est immobile.

En relativité restreinte, l'intervalle de temps propre séparant deux événements est l'intervalle de temps les séparant dans un référentiel inertiel où ils ont lieu au même endroit de l'espace.
******
Il n'y a pas de contradiction quoi que tu en penses.

Supposons que les 2 navires font le tour de la Terre au niveau de l'équateur (par exemple), l'un allant vers l'est et l'autre vers l'ouest. Lorqu'ils se rencontreront leurs horloges respectives seront décalées mais d'une valeur tellement petite que c'est pratiquement non mesurable.

Pour confirmer la théorie de la RR, on a fait la même expérience avec des avions (pour avoir des vitesses plus élevées qu'avec des bateaux), leurs vitesses étaient évidemment bien plus petites que la vitesse de la lumière, mais suffisantes pour pouvoir mesurer les différences entre des horloges atomiques (extrêmement précises) embarquées dans chacun des avions et aussi les comparer avec une horloge restée au sol.

On en parle un peu de cette expérience sur ce lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9 ... le-Keating

Cela n'a rien à voir avec des accélérations.

Si des voyageurs s'éloignent et puis se rapprochent et comparent les indications de leurs montres quand ils se sont rejoints à un même endroit de l'espace ...

Le voyageur restant dans un référentiel galiléen sera toujours plus vieux que le voyageur qui se déplace dans un référentiel non galiléen.

C'est ce que la théorie dit et permet de calculer ... et les mesures faites avec les avions ont confirmé la théorie.

Pourquoi une différence entre les horloges des 2 avions alors que leur "comportement" semblent identiques si ce n'est le sens choisi pour faire le tour de la Terre ?

Cela est du au fait que la Terre tourne autour de son axe polaire ... et que donc la Terre n'est pas un référentiel galiléen.
L'avion qui fait le tour en tournant dans le sens opposé à la rotation de la Terre se rapproche assez fort d'un référentiel galiléen. (la vitesse au sol due à la rotation de la Terre et celle de l'avion se soustaient et donc la résultante diminue)
Par contre l'avion qui fait le tour en tournant dans le même sens que la rotation de la Terre augmente da différence avec un référentiel galiléen. . (la vitesse au sol due à la rotation de la Terre et celle de l'avion s'ajoutent et donc la résultante augmente)

Donc un des avions vole dans un référentiel quasi galiléen et l'autre dans un référentiel "moins" galiléen et leur horloges se décalent donc et c'est mesurable (avec évidemment des horloges extrêmement précises et ces différences sont tellement petites que nos "sens" ne les perçoivent pas ... ce qui ne signifie pas qu'elles n'existent pas).

Je ne tenterai pas de te convaincre plus avant.


8-)

AuCoeurDesSciences
Messages: 9
Enregistré le: 30 Nov 2022, 02:14

Re: Solution au Twins Paradox sans accélération ?

par AuCoeurDesSciences » 30 Nov 2022, 02:53

Dans la réalité, il n'y a pas de symétrie car le temps vécu par les jumeaux n'est pas le même. C'est le fait constaté physiquement. Cela nous a obligé à repenser la géométrie du temps pour celle de la relativité restreinte, seule capable d'expliquer ce phénomène étonnant.

Cependant, tu as raison, la question n'a de sens que si les jumeaux se recroisent, obligeant un des deux à avoir une accélération. Sinon c'est juste deux vaisseaux qui ne vont pas au même endroit et on ne peut rien dire de particulier contrairement à ce qui est souvent avancé (et même calculé).
Chaîne Youtube - Au Coeur des Sciences : https://www.youtube.com/@AuCoeurDesSciences

 

Retourner vers ⚛ Physique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite