A quoi sert la science ?

Quand Socrate rencontre Shakespear: discussions littéraires, langues étrangères, histoire ou géographie.
mathieu_t
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 02 Mai 2006, 11:55

A quoi sert la science ?

par mathieu_t » 06 Juin 2006, 12:12

Salut !

Bon ça fait longtemps que j'ai passé mon Bac, donc je ne demande pas une argumentation type thèse, anthithèse, foutaise :we:
Disons que j'aimerais avoir le point de vue d'autres personnes...

Personellement, j'ai l'impression qu'aujourd'hui la science n'est plus que de la science technique, où l'on a complètement dissocié éthique et production scientifique.
Beaucoup participent à la science, mais très peu se demandent : "mais à quoi servent les sciences au juste ?"...



Pavel
Membre Relatif
Messages: 119
Enregistré le: 23 Déc 2005, 23:01

par Pavel » 09 Juin 2006, 00:06

Slt
Les vraies sciences ne servent à rien. Les maths à l'état pur n'ont pas beaucoup d'application. Pourtant les dès que on s'y intéresse d'un point de vue de la physique on découvre une multitude de retombés technologiques.
Les sciences servent aussi à rechercher la vérité scientifique, mais il fut la considérer dans un contexte historique précis.
Moi je suis plutôt intéressé par la science et non pa par la philo (où je suis nul) mais s'y t'as des quaestions (genre, si tu cherche des exemples scientifiques) j'essayrais d'y répondre.

phoebe
Membre Relatif
Messages: 418
Enregistré le: 19 Fév 2006, 13:00

par phoebe » 09 Juin 2006, 15:56

Salut;
A quoi sert la science ? à rendre les hommes puissants, moins impuissants devant l’adversité, celle des autres, de toute altérité. Posséder la connaissance est un enjeu de rivalités et le moteur de la production scientifique. On voit bien que celle-ci vaut pour les armes qu’elle fournit au service des combats humains.
Il y a alors jusqu’à la toute puissance divine ou plutôt celle du mal que la science se doit de dérober.
C’est le projet scientifique dont le critère est inscrit dans la motivation profonde.
D'un point de vue objectif je dirai que la science sert à trouver une definition exacte sur l’existence de tout donc tout ce qui existe a une definition scientifique on constate qu’aucune chose peut exister sans une définition scientifique qui definit l’originalite de cette chose.
Mais d'un point de vue subjectif
Hereusement que la science existe!!!!!!!!!! :+++:

raptor77
Membre Rationnel
Messages: 813
Enregistré le: 27 Mai 2006, 08:48

par raptor77 » 14 Juin 2006, 16:10

La science est le seul moyen d'éclairer les Hommes et le Peuple

BancH
Membre Irrationnel
Messages: 1317
Enregistré le: 17 Mar 2006, 23:50

par BancH » 14 Juin 2006, 18:56

La bougie ? :lol:

Julien S.
Membre Naturel
Messages: 51
Enregistré le: 18 Fév 2006, 18:33

par Julien S. » 20 Juin 2006, 00:00

Bonsoir!

"A quoi sert la science?" C'est une question bien surprenante!

J'aurais tellement de réponses à te donner que je ne vais t'en donner qu'une seule. Ouvre les yeux! Regarde le monde autour de toi! A quoi sert la science? Tu n'as toujours pas trouvé?

TON espérance de vie est de 80 ans alors qu'elle aurait été de 20 ans ou je ne sais combien si t'était un homme préhistorique. Compare ton mode de vie avec celui d'un homme d'il y a 500 ans. Alors mec? T'as toujours pas trouvé à quoi sert la science?
Déjà rien que pour répondre à la soif de connaissance de l'homme. Tu n'as pas envie toi de savoir le pourquoi du comment?? Déjà rien que pour cela, la science DOIT exister!

Je semble peut être un peu terre-à-terre, mais il n'y a pas besoin de tergiverser ou disserter trois heures (ce qu'aiment bien faire les philosophes) pour se rendre compte (avec un minimum de bonne foi!) que la science est à la base de notre mode de vie bien confortable.

Oui, oui, je suis comme Socrate moi, je fais accoucher la Vérité aux gens, et je suis sûr que tu trouveras à quoi sert la science!

Bonne chance!

Julien.

Matthieu Perrinel
Membre Naturel
Messages: 49
Enregistré le: 17 Juin 2006, 17:41

par Matthieu Perrinel » 20 Juin 2006, 00:21

Julien S., la question n'est pas "la science est-elle utile?" mais "à quoi sert la science?". Cette question est importante car elle peut nous aider à définir des priorités dans la recherche, définir des limites (pour le clonage par exemple),etc... Je ne pense pas que matthieu_t ait des doutes sur l'utilité de la science en elle même, il parle d'éthique.

Jacques Lavau
Membre Relatif
Messages: 118
Enregistré le: 19 Juin 2006, 02:19

Si tu es témoin de Jéovah, voici l'usage que tu en feras :

par Jacques Lavau » 20 Juin 2006, 00:42

Si tu es témoin de Jéovah, voici l'usage que tu en feras :
"Les hommes de science ont échoué à nous dire les certitudes dont nous avons besoin pour ne plus être si angoissés... Etc."
Chacun fait un usage différent des autres et du travail des autres.

mathieu_t
Membre Naturel
Messages: 53
Enregistré le: 02 Mai 2006, 11:55

par mathieu_t » 20 Juin 2006, 14:59

Bonjour !

Alors je suis enchanté de toutes les réponses qui ont été données, je ne m'attendait pas à en avoir autant !

Je voudrais d'abord répondre à Julien S : en effet, comme l'a dit Matthieu Perrinel, je ne cherche qu'à comprendre la place de l'éthique dans la science, ainsi que la place de la science dans notre monde !
Etant scientifique moi-même, je ne puis que reconnaître le fait suivant : la science nous a débarassé du problème de la survie, puis elle a su nous apporter un certain confort, et bien sûr une augmentation de l'espérance de vie...

Je semble peut être un peu terre-à-terre, mais il n'y a pas besoin de tergiverser ou disserter trois heures (ce qu'aiment bien faire les philosophes) pour se rendre compte (avec un minimum de bonne foi!) que la science est à la base de notre mode de vie bien confortable.
Mais c'est justement le sujet que je veux disserter !
La science est à la base de notre mode de vie, ce qui d'un côté est certes profitable, mais ce qui d'un autre côté nous rend totalement "techno-dépendant".
Toi-même tu parles d'un mode de vie bien confortable... De mon côté, je me pose la question suivante : notre mode de vie n'est-il pas trop confortable (ne serait-ce que pour des raisons d'environnement, mais aussi pour des raisons plus "métaphysiques") ?
En effet, ne penses-tu pas que ce confort engourdi notre conscience ? Je pose juste la question (même si j'ai ma petite idée là-dessus).

Ensuite pour ce qui est de la curiosité, certes cela est très important, j'en suis le premier défenseur...
Mais la science telle qu'elle est pratiquée, c'est-à-dire la science technicisée, la science industrialisée, n'a strictement rien à voir avec de la curiosité ! ça n'est qu'une histoire de "fabrication" d'u produit, qu'une histoire de rentabilité !
Et je suis bien placé pour le savoir, étant ingénieur de formation !

Aux autres : en particulier à Jacques : en effet la science telle qu'elle est enseignée n'a pas grand chose à voir avec ceux qui la font vraiment (et ceux-là sont très peu nombreux) !
Je ne sais pas comment cela était avant ma naissance, mais de nos jours, il faut bien reconnaître que la science, la vraie, la science qui questionne, celle qui nous apprend des choses sur la vie, l'univers, celle qui est bien loin d'une finalité productiviste, celle-là n'existe pratiquement pas !
Personnellement, je n'ai jamais rencontré pareil scientifique !
Mon impression : nous sommes des techniciens du confort, du marchand, mais en aucun cas des porteurs de connaissance (par connaissance j'entends la recherche de la vérité).

Enfin, et non des moindres, cette science au service d'intérêts bien éloignés de l'humain, cette science "mécanique" a su se débarasser des problèmes éthiques, au nom du "progrès" (ce qui cache en réalité des intérêts financiers), et c'est cela que je trouve le plus problématique.

Aussi je ne veux pas donner l'impression d'être contre la science, mais juste contre celle où l'on a détaché l'éthique et l'intérêt scientifique du produit de cette science...

Matthieu Perrinel
Membre Naturel
Messages: 49
Enregistré le: 17 Juin 2006, 17:41

par Matthieu Perrinel » 20 Juin 2006, 19:36

, celle qui est bien loin d'une finalité productiviste, celle-là n'existe pratiquement pas !
Je ne serais pas aussi négatif. Cette sorte de science existe quand même pas mal en math. Même si c'est pas actuel, le problème de la conjecture de syracuse avait mobilisé plein de mathématiciens dans les années 60 et n'a pas vraiment de visée productive. De même que l'étude des commentaires successifs (1,11,21,1211,111221,...) (a plus petite échelle, les problèmes et enigmes que l'on se pose sur ce forum n'ont pas pour but de produire autre chose que de la distraction). Même en physique, la recherche fondamentale sur les neutrinos, même si on commence à trouver quelques applications, je pense que les chercheurs ont fait ces recherches dans un but de connaissance, pour savoir encore un peu mieux comment le monde est fait. Après, les gouvernements pensent éffectivement à de lointaines retombées économiques, mais ce n'est pas forcément la préoccupation des chercheurs.

Les chercheurs ne veulent pas forcément chercher pour produire. Mais le problème est le financement. Newton, il avait besoin d'une pomme pour sa théorie de la gravitation universelle. Pour les mesures actuelle, il faut parfois des milliards (accélerateurs de particules). Donc effectivement, si on veut avancer en science, il faut produire. Ou alors, il faudrais des sortes de mécènes scientifiques prêt à déverser des millions ou des milliards pour la science.

Quand à l'éthique, je ne suis pas non plus si sur qu'elle soit totalement dissociée de la recherche. Je crois que ce sont des scientifiques qui ont écrit une lettre à Jacques Chirac pour le convaincre de se positionner contre tout clonage alors que la position de la France pour l'instant est d'autoriser le clonage sur les cellules souches. Ce sont en grandes partie les scientifiques (parcequ'ils sont les mieux informés) qui appellent à la diminution de la pollution, à la diminution des rejets de CO2.

Et quand on voit l'importance de la recherche sur les maladies, les recherches visant à soulager l'homme d'une partie de son travail (robots), les recherches pour aider les handicapés (exosquelettes, "machine à voir", ordinateur controlé par la pensée,...),je ne crois pas que
cette science au service d'intérêts bien éloignés de l'humain, cette science "mécanique" a su se débarasser des problèmes éthiques, au nom du "progrès"

 

Retourner vers ♋ Langues et civilisations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite