La solution idéale et solution réelle

Peut-on mélanger l'huile et l'eau ? Posez vos questions de chimie ici
chihabeddine
Messages: 9
Enregistré le: 26 Déc 2018, 21:51

la solution idéale et solution réelle

par chihabeddine » 27 Déc 2018, 00:08

quelle est la différence entre la solution idéale et solution réelle ?



FLBP
Habitué(e)
Messages: 283
Enregistré le: 25 Aoû 2017, 03:07

Re: la solution idéale et solution réelle

par FLBP » 27 Déc 2018, 12:57

Salut,
Trouvé sur un autre forum :

Quand on mélange deux entités pures, A et B, on détruit tout ou partie des interactions originales présentes dans A pur et B pur (les interactions A-A et les interactions B-B) pour former de nouvelles interactions (interactions A-B). Si l'énergie libérée par la destruction des interactions initiales est compensée exactement par l'énergie consommée par la création des nouvelles interactions (bilan énergétique nul) alors, le mélange est idéal. Cela se traduit par une équivalence entre l'activité et la fraction molaire (ou la concentration molaire, c'est selon l'état de référence choisi, à savoir constituant pur ou solution molaire), c'est à dire un coefficient d'activité valant toujours 1.

Comme on peut l'imaginer, ce type de mélange idéal n'existe pas (il faudrait une chance inouie), ou alors c'est que rien ne se mélange (par exemple eau+heptane, on a deux phases non miscibles et il ne se passe rien de significatif car la proportion de molécules d'eau passant dans la phase heptane et inversement est négligeable). Dans un mélange réel, les coefficients d'activité ne sont pas égaux à 1 et de l'énergie est libérée ou consommées quand le mélange est réalisée (par exemple, eau+DMSO --> ça chauffe fort, hexane+acétate d'éthyle --> ça refroidi).
On trouve néanmoins des situations où un mélange se comporte de façon idéale : les mélanges où l'un des deux constituants est très minoritaire, type solution diluée par exemple. En effet dans ces cas là, la quantité de nouvelles interactions produites par le mélange est négligeable devant le nombre d'interactions initiales quasiment inchangée du constituant majoritaire. Le coefficient d'activité tend vers 1 quand la composition tend vers celle d'un constituant pur.

m@ch3

chihabeddine
Messages: 9
Enregistré le: 26 Déc 2018, 21:51

Re: la solution idéale et solution réelle

par chihabeddine » 27 Déc 2018, 20:17

j'ai besoin un exemple pour chaque type de solution

 

Retourner vers ☣ Chimie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite