Développement limité

Discussion générale entre passionnés et amateurs de mathématiques sur des sujets mathématiques variés
hanouna
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 14 Aoû 2006, 04:38

Développement limité

par hanouna » 14 Aoû 2006, 21:21

J'ai des problèmes avec développement limité et j'aimerai bien savoir ses utilités :hein:



nekros
Membre Irrationnel
Messages: 1507
Enregistré le: 30 Oct 2005, 20:57

par nekros » 14 Aoû 2006, 21:35

Bonjour,

Sans entrer dans les détails :ils permettent d'étudier le comportement d'une fonction en un point, de trouver facilement des limites de fonctions et d'étudier les positions d'une courbe par rapport à ses tangentes.

Thomas G :zen:

Chimomo
Membre Relatif
Messages: 275
Enregistré le: 17 Juin 2006, 11:23

par Chimomo » 14 Aoû 2006, 21:53

C'est un instrument d'étude locale de fonction qui a donc un grand intérêt en analyse (et qui permet de généraliser la notion de dérivée pour des applications plus compliquées que des fonctions de R dans R).

Sinon en physique ça sert énormément. On effectue très souvent des développements limités (bien que les termes négligeables soient généralements carrément ignorés).

nekros
Membre Irrationnel
Messages: 1507
Enregistré le: 30 Oct 2005, 20:57

par nekros » 14 Aoû 2006, 22:01

hanouna a écrit:J'ai des problèmes avec développement limité


Dans les calculs ?
Tu peux donner des exemples où tu bloques si tu veux :++:

Thomas G :zen:

hanouna
Membre Naturel
Messages: 21
Enregistré le: 14 Aoû 2006, 04:38

developement limite

par hanouna » 15 Aoû 2006, 20:01

bonjour et merci pour votre réponse;jaimerai bien savoir plus. :we:

polymathematic
Membre Naturel
Messages: 44
Enregistré le: 15 Aoû 2006, 10:19

polymathematic

par polymathematic » 15 Aoû 2006, 21:16

hanouna a écrit:bonjour et merci pour votre réponse;jaimerai bien savoir plus. :we:

en fete ca sert a apropche des fonction par des polynomes(et c tjs en un point donne)
exemple: si est tres petit

anima
Membre Transcendant
Messages: 3762
Enregistré le: 15 Sep 2006, 13:00

par anima » 06 Juil 2007, 11:33

hanouna a écrit:bonjour et merci pour votre réponse;jaimerai bien savoir plus. :we:

Suppose que tu te trouves avec une fonction dont la limite ou la limite de la dérivée ne peuvent pas etre trouvées facilement.
Par exemple... Celle que j'ai eu en oral de maths, tiens.
Il est tres difficile de trouver la limite de ce truc en x=0. Par contre...
On sait que en x=0, le DL de:

En remplacant, on se retrouve avec:

Or, on sait aussi que...

Et donc, on se retrouve avec...

Ta fonction tend donc vers 1.
Avec le taux de variation, on trouve la valeur de la dérivée, égale a 1/12, sauf erreur de calcul.
Et ceci n'est qu'une application parmis tant d'autres; tu peux aussi trouver des asymptotes obliques de la meme facon, avec par exemple:

En posant X=1/x, on a X->0 quand x->+inf...

Sinon, pour la physique, tu entendras souvent dire que:
sin x ~ tan x ~ x pour x petit. Ceci vient des DL; car...

Les deux sont ~ a x. :p
Seulement, les physiciens oublient le petit o(x), terme tendant vers zéro quand x->0, mais ne tendant pas forcément vers zéro en d'autres valeurs. Voila pourquoi l'approximation se fait en général entre -pi/8 et pi/8 d'angle.

Edit: toutes les formules viennent de la formule de Maclaurin avec reste de Young, qui dit clairement que une fonction peut admettre un DL a l'ordre si et seulement si elle est dérivable n fois dans un intervalle proche de la valeur recherchée (zéro par défaut), et si c'est vrai, on a:

 

Retourner vers ⚜ Salon Mathématique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite