Blagues mathématiques

Discussion générale entre passionnés et amateurs de mathématiques sur des sujets mathématiques variés
sandrine_guillerme
Membre Irrationnel
Messages: 1918
Enregistré le: 07 Sep 2006, 17:48

par sandrine_guillerme » 11 Déc 2006, 02:43

Un mathématicien et un ingénieur assistent à la conférence d'un éminent physicien concernant les théories de Kulza-Klein sur les processus physiques intervenant dans les espaces de dimension 9.
Le mathématicien est assis et apprécie beaucoup la conférence, pendant que l'ingénieur fronce les sourcils et semble complètement embrouillé.
A la fin, le mathématicien et l'ingénieur,qui a un énorme mal de crâne, commentent la conférence.
L'ingénieur : "Comment fais-tu pour comprendre tout cela ?"
Le mathématicien : "Il suffit de visualiser le processus."
L'ingénieur : "Mais comment peux-tu visualiser un processus intervenant dans un espace de dimension 9 ???"
Le mathématicien : "C'est simple. D'abord tu visualises le processus en dimension n, et ensuite il suffit de prendre n=9."."



sandrine_guillerme
Membre Irrationnel
Messages: 1918
Enregistré le: 07 Sep 2006, 17:48

par sandrine_guillerme » 11 Déc 2006, 02:44

Voici un joli théorème :

La limite quand n tend vers l'infini de sin x /n est 6.
Preuve : il suffit de simplifier par n au numérateur et au dénominateur.

sandrine_guillerme
Membre Irrationnel
Messages: 1918
Enregistré le: 07 Sep 2006, 17:48

par sandrine_guillerme » 11 Déc 2006, 02:46

Tout entier positif est intéressant
Preuve : Supposons le contraire. Alors il y a un plus petit élément parmi les entiers non-intéressants. Mais, cet entier est drôlement intéressant ! On en déduit donc une contradiction.

anima
Membre Transcendant
Messages: 3762
Enregistré le: 15 Sep 2006, 13:00

par anima » 11 Déc 2006, 15:59

sandrine_guillerme a écrit:Tout entier positif est intéressant
Preuve : Supposons le contraire. Alors il y a un plus petit élément parmi les entiers non-intéressants. Mais, cet entier est drôlement intéressant ! On en déduit donc une contradiction.


Ici (Oxford Uni), les blagues ca fait mal. On est 15 physiciens et un physicien philosophe (moi), plus des chimistes, etc...et les blagues, ca court ;p

"A neutron walks into a bar, asks for a beer:
- Ah, for you, that'd be no charge"

sandrine_guillerme
Membre Irrationnel
Messages: 1918
Enregistré le: 07 Sep 2006, 17:48

par sandrine_guillerme » 11 Déc 2006, 16:51

:ptdr: :ptdr: :ptdr: :ptdr: :ptdr: pas mal celle là.

Bloud
Membre Naturel
Messages: 32
Enregistré le: 30 Déc 2005, 18:22

par Bloud » 11 Déc 2006, 21:38

Quelle est la différence entre Dieu et un polytechnicien ?
Dieu ne s'est jamais pris pour un polytechnicien!

Zebulon
Membre Complexe
Messages: 2413
Enregistré le: 01 Sep 2005, 12:06

par Zebulon » 13 Déc 2006, 00:10

Ceci n'est pas une blague, mais ça ne se comprend que si on fait des Maths. Que pensez-vous du nom de ce groupe de rock :we: ?
http://www.dmute.net/presentation-groupe_1236_Mobius%20Band.html
Et en plus, j'aime bien cette musique. :happy3:

fahr451
Membre Transcendant
Messages: 5144
Enregistré le: 06 Déc 2006, 01:50

formations

par fahr451 » 18 Déc 2006, 17:09

un biologiste un physicien un matheux sont en randonnée
au loin des moutons noirs , le biologiste dit "tiens dans cette région les moutons sont noirs ",ce à quoi le physicien rétorque "mais pas du tout; tout ce que tu peux dire c'est que dans cette région certains moutons sont noirs";
le matheux les regarde et dit:" vous n'y êtes pas du tout ce qu'on est en droit d'affirmer est que dans cette région il existe des moutons dont une face au moins est noire".

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 18 Déc 2006, 18:33

anima a écrit:Ici (Oxford Uni), les blagues ca fait mal. On est 15 physiciens et un physicien philosophe (moi), plus des chimistes, etc...et les blagues, ca court ;p

"A neutron walks into a bar, asks for a beer:
- Ah, for you, that'd be no charge"


Salut Anima,
J'ai un peu de retard dans les blagues... Il faut bien bosser de temps en temps!
Elle est bonne celle là!

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 18 Déc 2006, 18:36

Bloud a écrit:Quelle est la différence entre Dieu et un polytechnicien ?
Dieu ne s'est jamais pris pour un polytechnicien!


Ce qui tendrait à prouver que Dieu n'inventa pas les polytechniciens....

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 18 Déc 2006, 18:42

TheReveller a écrit:Multi Dictionnaire de la langue française :
Bain
2. Grande cuve où l'on se baigne. SYN. : baignore.

On n'a pas précisé non plus qu'il devait utiliser l'instrument qu'il a choisi pour vider la baignore. Quelqu'un de normal aurait plutôt répondu : «Pourquoi tu me donnes ça ? Je n'ai qu'à retirer le bouchon du bain !» Surtout que je te ferai remarquer qu'avec n'importe quel de ces instruments il sera très difficile de vider complètement le bain de toute son eau. Tout bain normal a un bouchon pour évacuer l'eau et, par logique, on ne suppose pas des exceptions tordues où le bain n'aurait pas de bouchon. Le simple fait de faire cette supposition nous prouve déjà qu'on a sûrement besoin d'une chambre avec vue sur la mer...

Pour moi, je vais prendre un forfait tout inclus !


Cher ami, nos dictionnaires divergent!
Le Robert assigne au mot "bain" soit l'action de baigner, soit le liquide dans lequel on se baigne. Il renvoit à "baignoire" pour définir le contenant.

Devra-t-on faire appel au dictionnaire de l'Académie ? Mais bon, on ne va pas ergoter! Soyons beau joueur, de toute manière, je me suis fait avoir :briques:

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 18 Déc 2006, 18:49

Celle-ci, que je ne connaissais pas:

Lors d'une expérience, un ingénieur, un physicien et un mathématicien sont enfermés chacun dans une pièce, avec une boite de sardine, mais sans ouvre-boîte.

Une journée passe, et on ouvre les portes de chacune des trois pièces....

Dans la première pièce, l'ingénieur est en train de dormir. A côté de lui se trouve la boite de conserve toute cabossée, mais ouverte et vide. On le réveille et on lui demande comment il a procédé. Il explique : "Quand j'ai eu faim, j'ai pris la conserve et j'ai tapé sur son point de moindre résistance."

Dans la deuxième pièce, le physicien est lui aussi repu de sardines. Il explique: "Quand j'ai eu faim, j'ai observé la boite, posé quelques équations et appliqué une forte pression sur les points idoines, et la boite s'est ouverte."

Dans la troisième pièce, le mathématicien est assis par terre dans un coin, la boite de sardines à ses pieds et il marmonne en transpirant à grosses gouttes: "Supposons que la boite est ouverte, supposons que la boite est ouverte..."

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 18 Déc 2006, 18:51

Un contre exemple à l'assertion (vexante) de Bloud :

Jesus et ses disciples mangent autour de la table.

Soudain, Jesus se leve et prononce ces quelques mots (devenus depuis tres celebres) :

" y = x2 "

Les apotres se regardent, bien embetés, ne sachant ce que Jesus veut dire.

Le temps passe, puis vient un jour ou, comme chacun sait, Jesus meurt sur la croix.

Alors les apotres s'adressent ˆ Dieu pour lui demander ce que son fils avait bien voulu dire.

" Dieu, on n'y comprend rien, c'est quoi ca : y = x2 "

Et Dieu leur repond : " C'est normal que vous n'y compreniez rien : c'est une parabole. "

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 18 Déc 2006, 19:02

Pour faire plaisir à Zébulon, une histoire qui n'est pas vraiment une blague:
Paul Erdös, mathématicien hongrois et grand consommateur de café (!), avait la particularité, entre autres, d'avoir publié un très grand nombre d’articles en collaboration avec d’autres auteurs. Ses amis ont inventé le nombre d'Erdös.

Le nombre d’Erdös qualifie le niveau de proximité d'un mathématicien donné avec Erdös de la manière suivante :

Erdös a un nombre d'Erdös nul (0).
Les mathématiciens ayant publié au moins un article en collaboration avec Erdös ont un nombre d'Erdös de 1.
Les mathématiciens qui n'ont jamais publié directement avec Erdös mais ont publié avec au moins un mathématicien ayant un nombre d’Erdös de 1 ont un nombre d'Erdös de 2.
... et ainsi de suite.
D'un mathématicien qui n'aurait aucune connection avec Erdös par cette chaîne de collaborations à des publications, on dirait que son nombre d'Erdös est infini.

L'expérience (qui peut se poursuivre) montre que la plupart des mathématiciens dont le nombre d'Erdös est fini ont un nombre d'Erdös inférieur à 8, la moyenne se situant autour de 5.


Quel est votre nombre d'Erdös ?

anima
Membre Transcendant
Messages: 3762
Enregistré le: 15 Sep 2006, 13:00

par anima » 18 Déc 2006, 21:04

Dominique Lefebvre a écrit:Pour faire plaisir à Zébulon, une histoire qui n'est pas vraiment une blague:
Paul Erdös, mathématicien hongrois et grand consommateur de café (!), avait la particularité, entre autres, d'avoir publié un très grand nombre d’articles en collaboration avec d’autres auteurs. Ses amis ont inventé le nombre d'Erdös.

Le nombre d’Erdös qualifie le niveau de proximité d'un mathématicien donné avec Erdös de la manière suivante :

Erdös a un nombre d'Erdös nul (0).
Les mathématiciens ayant publié au moins un article en collaboration avec Erdös ont un nombre d'Erdös de 1.
Les mathématiciens qui n'ont jamais publié directement avec Erdös mais ont publié avec au moins un mathématicien ayant un nombre d’Erdös de 1 ont un nombre d'Erdös de 2.
... et ainsi de suite.
D'un mathématicien qui n'aurait aucune connection avec Erdös par cette chaîne de collaborations à des publications, on dirait que son nombre d'Erdös est infini.

L'expérience (qui peut se poursuivre) montre que la plupart des mathématiciens dont le nombre d'Erdös est fini ont un nombre d'Erdös inférieur à 8, la moyenne se situant autour de 5.


Quel est votre nombre d'Erdös ?


7, mais je triche. C'est dû à mon prof de maths :zen:

Zebulon
Membre Complexe
Messages: 2413
Enregistré le: 01 Sep 2005, 12:06

Erdös, l'homme qui n'aimait que les nombres

par Zebulon » 19 Déc 2006, 00:28

Si vous ne connaissiez pas cet homme, je vous conseille de lire "Erdrös, l'homme qui n'aimait que les nombres".

J'ai découvert sa vie dans ce livre. On me l'avait prêté, donc mes souvenirs sont imprécis mais voici quelques petites choses qui me restent.

Dominique, tu as bien fait de dire "entre autres" pour les particularités d'Erdös car ce n'était pas un homme comme les autres. C'était presque un personnage de BD, un énergumène ! Il avait dédié sa vie aux Maths. Il dormait très peu (d'où la consommation de café) car il estimait que 4 heures suffisaient à son cerveau pour se reposer et être en forme pour reprendre les Maths. Mais pas que le sien ! Erdös n'avait pas de chez lui, il vivait chez les mathématiciens avec qui il travaillait.
C'était un génie des Maths, mais une calamité pour le reste. Je me souviens d'une phrase : "il est sûrement très facile de se préparer d'excellentes céréales froides, mais je n'ai jamais essayé".
Il avait aussi son propre vocabulaire. Le poison pour l'alcool, le Fasciste Suprême pour Dieu, les epsilon pour les enfants, et malheureusement j'ai oublié comment il appelait les femmes.
Un dernier passage qui m'a marqué. Sa vue se dégradait et l'opération (des yeux) était devenue inévitable. Peu de temps avant de se faire endormir, il demande au chirurgien "est-ce que je pourrai voir ?". Celui-ci lui répond que c'est justement pour ça qu'on l'opère, et Erdös précise : "pendant l'opération, est-ce que je pourrai voir ?" Si je me souviens bien, il l'ont endormi localement et lui ont lu un article mathématique:ptdr:.

Lisez ce livre, vous vous régalerez !

P.S. : Monsieur Erdös, veuillez m'excuser pour l'inexactitude de ce qui n'est pour nous que des détails amusants alors que c'était la vie d'un passionné.

sandrine_guillerme
Membre Irrationnel
Messages: 1918
Enregistré le: 07 Sep 2006, 17:48

par sandrine_guillerme » 19 Déc 2006, 00:45

Dominique Lefebvre a écrit:Celle-ci, que je ne connaissais pas:

Lors d'une expérience, un ingénieur, un physicien et un mathématicien sont enfermés chacun dans une pièce, avec une boite de sardine, mais sans ouvre-boîte.

Une journée passe, et on ouvre les portes de chacune des trois pièces....

Dans la première pièce, l'ingénieur est en train de dormir. A côté de lui se trouve la boite de conserve toute cabossée, mais ouverte et vide. On le réveille et on lui demande comment il a procédé. Il explique : "Quand j'ai eu faim, j'ai pris la conserve et j'ai tapé sur son point de moindre résistance."

Dans la deuxième pièce, le physicien est lui aussi repu de sardines. Il explique: "Quand j'ai eu faim, j'ai observé la boite, posé quelques équations et appliqué une forte pression sur les points idoines, et la boite s'est ouverte."

Dans la troisième pièce, le mathématicien est assis par terre dans un coin, la boite de sardines à ses pieds et il marmonne en transpirant à grosses gouttes: "Supposons que la boite est ouverte, supposons que la boite est ouverte..."


Alors celle là c'est la meilleuuuuuuuuuuuuuuuuuuuure :ptdr: :ptdr: :ptdr: :ptdr: :ptdr:

tu m'épate Dominique !!!!!

Wow ça m'a fais un peu oublier ce que je dois faire .. allez au travail.

anima
Membre Transcendant
Messages: 3762
Enregistré le: 15 Sep 2006, 13:00

par anima » 19 Déc 2006, 11:13

sandrine_guillerme a écrit:Alors celle là c'est la meilleuuuuuuuuuuuuuuuuuuuure :ptdr: :ptdr: :ptdr: :ptdr: :ptdr:

tu m'épate Dominique !!!!!

Wow ça m'a fais un peu oublier ce que je dois faire .. allez au travail.


Combien faut-il de diplômés d'Oxford pour changer une ampoule?
- Un seul: il tient l'ampoule d'une main et attend que le monde se mette à tourner autour de lui.

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 19 Déc 2006, 12:37

anima a écrit:Combien faut-il de diplômés d'Oxford pour changer une ampoule?
- Un seul: il tient l'ampoule d'une main et attend que le monde se mette à tourner autour de lui.


Et l'on dit que ce sont les X qui se prennent pour Dieu...

anima
Membre Transcendant
Messages: 3762
Enregistré le: 15 Sep 2006, 13:00

par anima » 19 Déc 2006, 13:02

Dominique Lefebvre a écrit:Et l'on dit que ce sont les X qui se prennent pour Dieu...


Crois moi. L'égo des polytechniciens est minoré par celui des diplômés supérieurs (Postgrad + Ph.D) d'oxford par un facteur 10^23. Y'a pas pire comme personnes pour se croire les rois du monde (en entretien avec le prof de physique: "What? You have never done doppler shifts? Doppler shifts are general knowledge! EVERYONE knows what they are! Now prove me the duality of light - anyone can do that too")

 

Retourner vers ⚜ Salon Mathématique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite