Résistance d'une lampe électrique

De la mécanique au nucléaire, nos physiciens sont à l'écoute
Chimère
Membre Naturel
Messages: 18
Enregistré le: 10 Fév 2007, 01:20

résistance d'une lampe électrique

par Chimère » 08 Mar 2007, 20:12

BONJOUR,

une lampe a pour caractéristique :
tension nominale : 5V
intensité nominale : 0.5A

est ce que sa résistance est U(nominale)/I(nominale) ?

merci.



Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 08 Mar 2007, 20:33

Chimère a écrit:BONJOUR,

une lampe a pour caractéristique :
tension nominale : 5V
intensité nominale : 0.5A

est ce que sa résistance est U(nominale)/I(nominale) ?

merci.


Tu rigoles là !!!! c'est ton cours non?

Chimère
Membre Naturel
Messages: 18
Enregistré le: 10 Fév 2007, 01:20

par Chimère » 08 Mar 2007, 20:40

Dominique Lefebvre a écrit:Tu rigoles là !!!! c'est ton cours non?


Ne vous inquiétez pas pour moi je connais la loi d'Ohm (U=RI).

ce que je veux savoir, c'est que comme la résistance dépend des caractéristiques géométriques de la lampe, est ce que les tension et intensité nominales ont été déterminée à partir de cette résistance?
Dans ce cas, R=U(nom)/I(nom) ?

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 08 Mar 2007, 20:44

Chimère a écrit:Ne vous inquiétez pas pour moi je connais la loi d'Ohm (U=RI).

ce que je veux savoir, c'est que comme la résistance dépend des caractéristiques géométriques de la lampe, est ce que les tension et intensité nominales ont été déterminée à partir de cette résistance?
Dans ce cas, R=U(nom)/I(nom) ?


Disons que le filament a été conçu pour présenter une résistance telle que l'intensité circulante sous la tension nominale ne dépasse pas l'intensité nominale (sauf à l'allumage où il y a une surintensité importante).

Chimère
Membre Naturel
Messages: 18
Enregistré le: 10 Fév 2007, 01:20

par Chimère » 08 Mar 2007, 20:50

Merci.

En fait j'ai posé cette question afin de répondre à une autre, sachant que la validaton de ce résultat R=U(nom)/I(nom) était cruciale pour mon raisonnement.
S'il vous plaît, est ce que vous pouvez le vérifier ? PS ? Je suis en première.

Si on réalise un circuit en série avec un générateur de courant continu de 4,5V, une lampe L1 de 6V et 0,3A et une lampe L2 de 4V et 0,55 A.
Quelle est la lampe qui brille le plus?

Il s'agit de L1 ( confirmé par montage)
Mais comment peut on expliquer ce résultat?

On a bien sur la relation de la conservation de l'énergie qui dit :
P(aux bornes du générateur)=P(aux bornesde L1)+P(aux bornes de L2)
d'ou : U(G).I=U(L1).I+U(L2).I avec I constant en tout point du circuit (loi connue)

donc U(G)=U(L1)+U(L2)
Or U(G)=4.5V Comment est U(L1) par rapport à U(L2)?

Peut on raisonner avec les intensités et tensions nominales des 2 lampes?
Est-ce que R(L1)= U(nom)/I(nom)= 6/0.3=20 ohm
et R(l2)=7.27 ohm ?

Dans ce cas comme U=RI
pour I constant et U(L1)>U(L2) alors P(L1)>P(L2) ?

Est ce que cela explique la raison pour laquelle L1 brille plus que L2 ?

Merci beaucoup.

 

Retourner vers ⚛ Physique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite