Acoustique & Equation des télégraphistes

De la mécanique au nucléaire, nos physiciens sont à l'écoute
sky-mars
Membre Rationnel
Messages: 543
Enregistré le: 26 Aoû 2007, 13:27

Acoustique & Equation des télégraphistes

par sky-mars » 19 Avr 2009, 19:41

Bonjour ,


Qu'est ce que l'équation des télégraphistes en acoustique s'il vous plait ?



Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 19 Avr 2009, 23:14

sky-mars a écrit:Bonjour ,


Qu'est ce que l'équation des télégraphistes en acoustique s'il vous plait ?

Bonsoir,
L'équation des télégraphistes modèlise la propagtion d'une onde sur une ligne.
En acoustique, l'équation des télégraphistes modélise la propagation des ondes sonores planes et introduit la notion d'impédance acoustique.

sky-mars
Membre Rationnel
Messages: 543
Enregistré le: 26 Aoû 2007, 13:27

par sky-mars » 21 Avr 2009, 08:39

et c'est quoi la différence entre l'équation de propagation et l'équation des télégraphistes ? car dans un probleme que j'ai eu, on distinguait ces deux équations.... pourrait tu me donner l'équation de maniere générale ?

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 14:00

par Dominique Lefebvre » 21 Avr 2009, 09:57

sky-mars a écrit:et c'est quoi la différence entre l'équation de propagation et l'équation des télégraphistes ? car dans un probleme que j'ai eu, on distinguait ces deux équations.... pourrait tu me donner l'équation de maniere générale ?

Bonjour,
L'équation de propagation d'une onde (mécanique ou électromagnétique) est l'équation d'Alembert, qui est de la forme d²v/dx² - (1/u²)d²v/dt² = 0, le "d" étant un d rond, avec u un paramètre dépendant de l'application.

L'équation des télégraphistes se retrouve en EOM ou en mécanique, chaque fois que l'on étudie la propagation d'une onde dans une ligne (dans un coax en EOM ou un tuyau en acoustique, par exemple). Il s'agit en fait de l'équation d'Alembert avec un second membre, de la forme : d²v/dx² - (1/u²)d²v/dt² = a*dv/dt + b*v, les coeff u, a et b dépendant de l'application. Toujours avec des d ronds bien sur...
Tu noteras l'ordre impair de la dérivée du second membre, qui implique la présence d'un amortissement. Les coeff a et b caractérisent cet amortissement. S'ils sont nuls, ligne sans perte, on retrouve l'équation d'Alembert.

 

Retourner vers ⚛ Physique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite