La recherche incessante du bonheur nous permet t-elle d'être heureux?

Quand Socrate rencontre Shakespear: discussions littéraires, langues étrangères, histoire ou géographie.
chimie16
Membre Naturel
Messages: 11
Enregistré le: 03 Nov 2010, 14:15

La recherche incessante du bonheur nous permet t-elle d'être heureux?

par chimie16 » 02 Jan 2011, 17:31

Bonjour j'aimerais juste savoir si je suis hors-sujet!Merci d'avance

L’homme est sujet à tout types de sentiments et d’émotions, qui le font volontairement ou non devenir ce qu’il est, et le font avancer en tant qu’être humain dans toutes situations comportant faille ou non. Source de ces divertissements humains, un principal coupable: le désir. Il pousse l’homme à vouloir toujours chercher au delà de ses capacités physiques et mental quitte à le mettre dans une profonde souffrance ou en contradiction dans un plaisir intense mais qui, nous le verrons, ne sera qu’éphémère. Mais nous pouvons aussi analyser le sens profond du malheur, tout compte fait, il pourrait être un élément fondamentale dans notre existence et entièrement naturelle..il serait peut être une étape inévitable à notre bien être car si nous nous penchons sur le sujet, c’est en passant par le malheur qu’on abouti sur un bonheur et un sentiment de bien être de l’ego. En effet, le désir du beau, le désir du bien, celui de vouloir toujours voir plus loin que ce dont on est capables, désirer s’affirmer dans une société, désirer être ce que l’on est pas, croire en l’impossible(donc par définition, ces désirs impliqueront des contradictions)restent des désirs aboutissant à l’échec des ses espérances, donc par déduction des désirs malheureux qui ne sont donc pas nécessaires et qui aurait pu ne pas être: on dit d’eux qu’ils sont contingents. Par opposition, l’homme n’aurait aucun but et aucune satisfaction à désirer. Ce même à besoin d’imaginer un objet vers lequel il tend pour toujours viser plus loin dans la vie, c’est-à-dire qu’il doit apprendre à gérer sa souffrance d’un désir frustré pour une meilleure jouissance à l’avenir. Nous pouvons ainsi nous demander si nous avons besoin du désir pour être heureux, et de la même manière, si le désir est il un désir totalement naturel pour l’homme.


Certes, nous en convenons, nos désirs nous rendent malheureux.
Toujours croire en l’impossible, aimer, chérir ce que nous convoitons, ne jamais se contenter de ce que l’on a afin d’obtenir des plaisirs dit instables, et cinétiques, ceci et propre à l‘être humain de s‘infliger cette sorte de souffrance permanente; de toujours aller au delà de ses limites. Nous sommes comme prisonniers et esclaves de nos désirs comme nous le fais savoir Schopenhauer: le bonheur de désirer est inferieur au bonheur de posséder, ainsi le désir malgré notre volonté nous entraine dans une sorte de spirale infernale dont nous sommes les esclaves. Ainsi il ne dépend que de notre volonté d’accepter la souffrance de privation et d’apprendre à mesurer ses désirs frustrés, c’est-à-dire: me contenter de ce que j’ai.
Apprendre à ne plus désirer ce que je n’ai pas afin de me contenter de ce que j’ai et d’en être heureux .
Comme nous en fait part Descartes «*apprenez à être riche, il faut donc diminuer ses désirs selon la volonté de l’homme. Donc, par raisonnement, il est de moi de tendre mes désirs vers l’infinie et alors ma richesse teindra vers zéro. Car comme nous le montre cette phrase complexe, plus je désirerai et moins je posséderai, donc ma richesse intérieur n’en sera que pauvre. Et par contradiction, moins je désirerais et plus j’aurai accès au bonheur car je me contenterai de ce que je possède déjà. Nous pouvons analyser l’idée des Stoïciens, qui selon eux, le désir n’est qu’une illusion, donc par ce fait, nous sommes malheureux car nous recherchons continuellement le désir.
Ainsi, nous avons observé la quasi inexistence d’accéder au bonheur en désirant l’impossible mais nous allons voir qu’il est totalement naturel pour l’homme de désirer et parfois même d’en arriver au bonheur.


Pour accéder au bonheur à l‘aide de mes désirs, certaines conditions doivent êtres respectées , je me dois d’accepter ma souffrance présente pour un plaisir intense pour l’avenir. Donc je dois faire appel à ma raison et non pas à mes désirs lorsque je suis tentée d’agir en étant raisonnable et en suivant ce que notre raison nous dicte. «*Mes désirs sont réglés selon ma raison*», par exemple il ne dépend que de moi d’apprendre à vivre bien de ma condition, de vivre bien avec ce qu’on nous donne, notre condition de vie donnée. C’est l’idée d’Epicure sur la recherche du bonheur et du plaisir de l’homme. Donc, nous pourrions en effet accéder au bonheur mais tout dépendrai de notre bon vouloir de toujours assumer ce qui nous arrive pour continuer à vouloir que le monde reste comme il est.
Certains philosophes nous on fait part de leur méthodes boens précises pour accéder au bonheur, notamment avec Descartes dans Discours de la méthode, parti I, qui «*nous montre sa voie*» à l’aide de quelques maximes pour nous guider dans nos propres choix: il faut agir selon sa raison, donc soumettre tout ce qu’autrui peut dire à l’examen de la raison. Dons, par déduction , il ne faut jamais écouter son corps qui peut par exemples nous guider vers nos affects, notamment avec mes passions dont je peut être prisonnier. Dans un deuxième temps, il faut faire preuve de fermeté et de résolution, donc ne jamais douter dans les choix qui seront les nôtres: il faut agir car le doute est un vice qui conduit à l’inaction. Afin de mettre toute les chances de notre coté pour accéder au bonheur, nous devons apprendre à ne plus désirer ce que nous n’avons pas pour nous contenter de ce que nous avons et d’en être heureux. Ainsi, seul le désir peux nous empêcher d’être heureux. Je dois donc procéder à la recherche d’un plaisir catastématique, selon Epicure ,afin de seulement jouir d’être en vie ou bien en faisant travailler notre imagination, comme nous en fait part Rousseau, elle permet l’espérance d’un désir futur qui est à l’instant même frustré.


Au terme de cette étude il apparait que désirer est une capacité entièrement naturel pour l’homme. Cela fait parti de sa nature et que s’en cela il n’aurait aucun objectif dans la vie. Aboutissant au bonheur ou au malheur de chacun d’entre nous, le désir fait parti de notre existence, volontairement ou non. Chaque jour notre conscient désir, imagine sans cesse. Il faut seulement que l’espèce humaine apprenne à mesurer et a contrôler ses envies et ses désirs car cela ne tient qu’à son bon vouloir de se procurer un plaisir durable, stable en évitant celui qui apparait comme trompeur: le plaisir éphémère.
Le désir qui est un objet vers lequel on tend n’est qu’en résumer un manque que nous ressentons, un manque d’un objet dont on ressent une attirance qu’il soit beau ou bien et que nous souhaitons continuellement combler. Mais la vrai clef du bonheur serait de se contenter de se que l’on possède, et de réaliser tout simplement qu’on est heureux de vivre et ceci est la réelle richesse de l’homme. Nous devrions de la même manière faire preuve de patience afin d’éviter tout types d’erreur, ne pas se fier aux préjugés.
Mais comme nous avons pu l’étudier, le désir est un cercle vicieux qui nous entraine et dont nous sommes esclaves lorsque nous sommes déjà entrainé à l‘intérieur:
Le désir est donc le seul coupable de nos sentiments, apprenons à lui résister et à écouter notre raisons en contradiction à notre sensibilité et nos affects, en évitant surtout de succomber au danger des passions .



Rebelle_
Membre Irrationnel
Messages: 1383
Enregistré le: 27 Aoû 2010, 20:04

par Rebelle_ » 02 Jan 2011, 17:38

Bonsoir =)

J'irai donner mon ressentiment sur le site concerné... ;)

:)

Arnaud-29-31
Membre Complexe
Messages: 2110
Enregistré le: 06 Avr 2010, 17:00

par Arnaud-29-31 » 02 Jan 2011, 17:45

Abusé ... ^^
Attention à ne pas me mettre Juliette en boulle pour la nouvelle année quand même ;)

Rebelle_
Membre Irrationnel
Messages: 1383
Enregistré le: 27 Aoû 2010, 20:04

par Rebelle_ » 02 Jan 2011, 17:46

Ne t'en fais pas Arnaud, je ne vais pas me mettre en colère contre tout le monde (et contre toi) quand même :P
Et puis il n'est que 3 grammes moins le quart, donc je suis encore de bonne humeur =)

chimie16
Membre Naturel
Messages: 11
Enregistré le: 03 Nov 2010, 14:15

par chimie16 » 02 Jan 2011, 18:40

???? quesque je suis censé comprendre ?

Avatar de l’utilisateur
Olympus
Modérateur
Messages: 1668
Enregistré le: 12 Mai 2009, 13:00

par Olympus » 02 Jan 2011, 20:08


Le Chat
Membre Relatif
Messages: 128
Enregistré le: 20 Nov 2012, 01:11

par Le Chat » 28 Déc 2012, 04:12

pauvre chimie16 :ptdr: :ptdr:

Kikoo <3 Bieber
Membre Transcendant
Messages: 3814
Enregistré le: 28 Avr 2012, 11:29

par Kikoo <3 Bieber » 28 Déc 2012, 12:25

Il l'avait cherché tout de même, parce que vouloir faire corriger son texte par des matheux, alors même qu'il s'agit d'un copié-collé de la dissertation provenant d'un autre site !

Anonyme

par Anonyme » 28 Déc 2012, 13:19

Salut Olympus

"je suis sur le c.. !"


Comment as tu fait pour savoir que c'e texte n'était pas de "chimie16"

1) car c'était "trop beau" pour être honnête (pas de faute d'orthographe , ...etc.. )?

2) car dans le temps , tu as triché de la même manière :-) ?

3) car avec un speudo comme "chimie16" , on ne peut pas être bon(ne) en Français ?

4) Autres raisons ?

adrien69
Membre Irrationnel
Messages: 1899
Enregistré le: 20 Déc 2012, 14:14

par adrien69 » 28 Déc 2012, 16:21

ptitnoir a écrit:Salut Olympus

"je suis sur le c.. !"


Comment as tu fait pour savoir que c'e texte n'était pas de "chimie16"

1) car c'était "trop beau" pour être honnête (pas de faute d'orthographe , ...etc.. )?

2) car dans le temps , tu as triché de la même manière :-) ?

3) car avec un speudo comme "chimie16" , on ne peut pas être bon(ne) en Français ?

4) Autres raisons ?

Salut,

Pas de faute d'orthographe ? Tu déconnes ? La dissert' en est truffée. D'ailleurs la syntaxe aussi est hésitante, de même que la ponctuation mal employée. Rajoutons-y un contenu philosophique pauvre que tentent de camoufler des tournures ampoulées, et cela finira de me convaincre que cette dissertation est un piège laissé par un professeur en guise de punition pour les élèves peu consciencieux. Un peu comme les coquilles des corrigés de l'UPS d'ailleurs.
Comment puis-je le savoir ? Eh bien c'est facile, je me suis déjà fait avoir (mais par un texte un peu moins grossier j'ose espérer) !

Ciao !

Anonyme

par Anonyme » 28 Déc 2012, 16:42

@adrien69

Je t'avouerai que je n'ai même pas lu le 1er message de chimie16

Donc si on récapitule cette discussion

1) chimie16 cherche à tricher en pompant un texte quelque part sur internet sur un sujet qu'il doit bosser !

2) chimie16 n'étant pas sûr que ce texte soit "bon" , s'est adressé à un forum pour que d'autres le corrigent à sa place !

3) chimie16 est un gros malin qui passe plus de temps à essayer de tricher qu'a travailler !

4) chimie16 n'a rien compris et ferait mieux de changer d'attitude si les 4 autres points 1) 2) et 3) sont vrais....

Kikoo <3 Bieber
Membre Transcendant
Messages: 3814
Enregistré le: 28 Avr 2012, 11:29

par Kikoo <3 Bieber » 28 Déc 2012, 16:49

C'est pas grave les gars, ce topic date de plus d'un an déjà :p

Par contre je pencherais plutôt vers la proposition "Chimie16" avait une dissertation à rendre et à court d'imagination, a du improviser un petit piston sur le net !

Par contre, ce qui me gène dans cette dissertation, c'est que l'énonciateur parle clairement à la première personne quand il avance ses arguments. Le petit soucis, c'est que la supercherie est si peu crédible.

Anonyme

par Anonyme » 28 Déc 2012, 16:58

Kikoo <3 Bieber a écrit:C'est pas grave les gars, ce topic date de plus d'un an déjà :p
Bien vu !

Le Chat a écrit:pauvre chimie16 :ptdr: :ptdr:
@Le Chat
Pourquoi commenter une discussion quasi qui a 2 ans ?

adrien69
Membre Irrationnel
Messages: 1899
Enregistré le: 20 Déc 2012, 14:14

par adrien69 » 28 Déc 2012, 17:03

Parler à la première personne n'est pas forcément quelque chose à bannir en Philosophie. Il est d'ailleurs très utilisé en philosophie analytique (l'école anglo-saxonne) et un petit en philosophie continentale (l'école franco-allemande) où on l'utilise non pas comme une marque de ressenti personnel, mais comme marqueur de vérité générale. Le 'je' continental ne désigne pas l'individu mais l'espèce humaine, la société. Exemple typique : le cogito, le 'je pense' qui a valeur de 'moi, être humain'

@ptitnoir : tu es sûr qu'il y a quatre points dans ceux que tu viens de citer ? XD

Anonyme

par Anonyme » 28 Déc 2012, 17:18

adrien69 a écrit:@ptitnoir : tu es sûr qu'il y a quatre points dans ceux que tu viens de citer ? XD
Bof , tu as raison !

vu qu'en maths si on a 1) et 2) et 3) ==> 4)

alors il n'a a qu'un seul point qui est le 4)


Et plutôt que de dire comme Le Chat :
"pauvre chimie16"

j'aurais commenté en disant :

"Eh chimie16 ! : tu n'as rien compris et tu perds ton temps
OU tu as tout compris et tu vas pouvoir faire de longues et difficiles études.... "


:-)

adrien69
Membre Irrationnel
Messages: 1899
Enregistré le: 20 Déc 2012, 14:14

par adrien69 » 28 Déc 2012, 17:22

Bien rattrapé, bien rattrapé. :)

 

Retourner vers ♋ Langues et civilisations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite