Méthodologie Explication de texte

Quand Socrate rencontre Shakespear: discussions littéraires, langues étrangères, histoire ou géographie.
Avatar de l’utilisateur
Rockleader
Habitué(e)
Messages: 2126
Enregistré le: 11 Oct 2011, 20:42

Méthodologie Explication de texte

par Rockleader » 26 Jan 2012, 20:20

J'ai un bac blanc de philo demain, et je compte bien prendre l'explication de texte, j'ai bien compris la méthodologie globale de l'exercice...mais il y a quelque chose qui me chiffone

Eviter absolument la paraphrase. On ne demande pas de dire autrement (nécessairement moins bien) ce que l’auteur dit. Paraphraser c’est rédiger « une phrase à coté » de celle de l’auteur. C’est absolument sans intérêt. On doit faire apparaître la substance de son propos, expliciter l’implicite. Ce n’est pas parce qu’on répète avec d’autres mots une signification que l’on s’en assure la maîtrise théorique. La paraphrase est verbeuse, confuse, passive. L’explication est active, inventive, soucieuse de restituer la richesse du sens, sa profondeur, sa pertinence. Cet effort exige l’analyse méthodique des concepts car le signifié n’existe pas hors des signifiants qui le visent. Nous pensons dans des mots. Seule l’attention scrupuleuse aux mots que l’auteur emploie peut renseigner sur sa pensée.


extrait de philolog




Ma question donc: Comment peut on expliquer sans paraphraser...j'avoue avoir beaucoup de mal là dessus...il faut bien entendu définir les concepts du texte, mais mis à part cela...comment s'y prendre pour ne pas paraphraser pour expliquer... ???


Merci beaucoup à vos futures réponses !
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin !



Jota Be
Membre Irrationnel
Messages: 1422
Enregistré le: 11 Oct 2011, 21:58

par Jota Be » 26 Jan 2012, 22:32

Rockleader a écrit:J'ai un bac blanc de philo demain, et je compte bien prendre l'explication de texte, j'ai bien compris la méthodologie globale de l'exercice...mais il y a quelque chose qui me chiffone



extrait de philolog




Ma question donc: Comment peut on expliquer sans paraphraser...j'avoue avoir beaucoup de mal là dessus...il faut bien entendu définir les concepts du texte, mais mis à part cela...comment s'y prendre pour ne pas paraphraser pour expliquer... ???


Merci beaucoup à vos futures réponses !

Bonsoir Rockleader,
c'est déjà dit mais la nuance entre expliquer et réciter (ou redire ce que dit l'auteur d'une autre manière) se trouve dans la plus-value que tu donnes au texte : quelque chose de caché s'y trouve, et expliquer c'est dire avec tes mots à toi et en t'aidant de ton cours, en faisant le lien avec ce que tu connais de tes lectures et mener un discours qui a la visée de rendre clair ce qui peut paraître obscur.
Enfin bref, mon prof ne daigne pas nous donner la méthodologie donc je te dis juste ce que j'en pense. Pour ma part, je ne rencontre pas trop de problèmes en explication de texte parce que je m'appuie beaucoup sur mon cours en faisant des liens nombreux entre les éléments du texte et ce que je sais des notions élémentaires. Cette mise en relation plait au prof, mais gaffe à ne pas trop diverger vers le Hors-Sujet.
Et puis, tout est dans le style d'écriture.^^ Quand j'écris, je m'efforce toujours de donner l'impression que je vais disserter longuement et intelligemment sur un certain point de vue ou que je vais donner une explication rigoureuse au texte... L'utilisation d'un vocabulaire adapté aide beaucoup dans ces cas-là !

Néanmoins, je ne pense pas être un très bon exemple. Bien apprendre son cours, savoir faire une lecture organisée du texte et bien écrire suffit à mon avis.

Avatar de l’utilisateur
Rockleader
Habitué(e)
Messages: 2126
Enregistré le: 11 Oct 2011, 20:42

par Rockleader » 26 Jan 2012, 22:40

Générallement les explications que je fais, je tourne autour de 10-12 pour la note...c'est pas trop mal, mais si je pouvais l'améliorer --'


Moi mon prof nous a dit au contraire que dans l'explication il ne fallait pas tomber dans le piège d'une pseudo dissertation...


Et en ce qui concerne les citations ; tu fais comment, tu la relève entre guillement avec la ligne, et tu l'expliques à coté ? Sa ma parait bizarre de faire ça, mais en même temps j'ai du mal à faire autrement...

En gros souvent mes explications ressemble à

"citation" ---Explication voir paraphrase
"citation" ---Explication voir paraphrase

etc etc
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin !

Jota Be
Membre Irrationnel
Messages: 1422
Enregistré le: 11 Oct 2011, 21:58

par Jota Be » 26 Jan 2012, 23:01

Rockleader a écrit:Générallement les explications que je fais, je tourne autour de 10-12 pour la note...c'est pas trop mal, mais si je pouvais l'améliorer --'


Moi mon prof nous a dit au contraire que dans l'explication il ne fallait pas tomber dans le piège d'une pseudo dissertation...


Et en ce qui concerne les citations ; tu fais comment, tu la relève entre guillement avec la ligne, et tu l'expliques à coté ? Sa ma parait bizarre de faire ça, mais en même temps j'ai du mal à faire autrement...

En gros souvent mes explications ressemble à

"citation" ---Explication voir paraphrase
"citation" ---Explication voir paraphrase

etc etc

J'intègre toujours les citations au sein d'une phrase. J'argumente ensuite dans une autre phrase en disant : en effet... , la pensée de l'auteur est ainsi de... , nous y voyons alors la subtile référence... (si ton prof supporte le "nous"), ce texte doit être mis en corrélation avec... , ce qui s'inscrit dans une certaine école de pensée, ad libitum...

Et puis, je n'ai jamais dit que je faisais des mini dissertations dans mes explications de texte !

Jota Be
Membre Irrationnel
Messages: 1422
Enregistré le: 11 Oct 2011, 21:58

par Jota Be » 26 Jan 2012, 23:05

d'ailleurs, tu fais bien de me le rappeler, j'ai une explication de texte à faire pour demain sur un extrait d'un des ouvrages à ALAIN.
Je dois m'y mettre, donc à plus et bon courage !

...mais qu'est-ce que j'aimerais passer une bonne soirée à faire des maths :cry:

Avatar de l’utilisateur
Rockleader
Habitué(e)
Messages: 2126
Enregistré le: 11 Oct 2011, 20:42

par Rockleader » 26 Jan 2012, 23:22

Jota Be a écrit:d'ailleurs, tu fais bien de me le rappeler, j'ai une explication de texte à faire pour demain sur un extrait d'un des ouvrages à ALAIN.
Je dois m'y mettre, donc à plus et bon courage !

...mais qu'est-ce que j'aimerais passer une bonne soirée à faire des maths :cry:



Ok, bon courage --' Je préfèrerais aussi faire des math, quoique j'aurais un sérieux besoin de réviser si c'était demain mon bac blanc de math *_*



Merci beaucoup pour ton aide, j'ai la méthode en tête c'est déjà ça...s'il y a une dissetation que je sens bien, j'essaierais peut être au feeling...mais sinon je devrais prendre l'explication de texte



(Et puis je peux pas dre ce que va préférer le prof vu que ce n'est pas le mien qui va me corriger vu que c'est un bac blanc --')
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin !

Heleene
Messages: 2
Enregistré le: 30 Mai 2012, 17:51

par Heleene » 01 Juin 2012, 12:04

Je sais que ce sujet est plutôt vieux, et que le bac blanc date (alors que le bac, lui approche, et c'est là l'objet de mon message :-)), mais je pense que dans la dissertation comme dans le commentaire de texte, il y a toujours une part de "feeling" selon les personnes. Je m'explique, parce que ça n'a pas l'air très clair comme ça ^^ Personnellement, j'ai toujours été plutôt à l'aise dans la rédaction de mes devoirs littéraires, ce qui m'a bien aidée pour ma formation. Certaines personnes le sont moins.
Je pense que comme l'ont dit les gens avant moi, il faut avant tout distinguer paraphrase et analyse. La paraphrase, c'est se contenter de répéter le texte. L'analyse, c'est en tirer quelque chose sur le plan littéraire.
"Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé"
Paraphrase : quelqu'un me manque tellement que j'ai l'impression que le monde entier me manque
Analyse : L'opposition entre "un seul" et "tout" fait de cette phrase une quasi oxymore. En effet,...
Si j'étais triviale, je dirais que la différence entre paraphrase et analyse, ce sont les mots compliqués :we:
Après, pour la méthode du commentaire à proprement parler, il n'y a pas de réponse universelle. Mais j'ai trouvé une méthode du commentaire composé récemment qui me paraît intéressante, rédigée par un prof et tout. Donc pour le bac blanc, c'est trop tard, mais pour le bac tout court il est encore temps :-p
C'est pour ça que je me permets de faire remonter le message, en espérant que ça aide quelques personnes ici.

Hélène

 

Retourner vers ♋ Langues et civilisations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite