Suite logique

Olympiades mathématiques, énigmes et défis
Avatar de l’utilisateur
zuko
Membre Relatif
Messages: 142
Enregistré le: 24 Nov 2012, 16:51

suite logique

par zuko » 09 Juin 2015, 21:08

Bonsoir, je fais un truc et je tombe sur cette suite logique qui me donne du fil à retordre.
Je pense avoir trouvé qqchose mais ca me parait tordu...
le suite:
1, 2, 3, 5, 7, 11, x

que trouvez vous pour x?
merci^^!



Avatar de l’utilisateur
zuko
Membre Relatif
Messages: 142
Enregistré le: 24 Nov 2012, 16:51

par zuko » 09 Juin 2015, 21:30

zuko a écrit:Bonsoir, je fais un truc et je tombe sur cette suite logique qui me donne du fil à retordre.
Je pense avoir trouvé qqchose mais ca me parait tordu...
le suite:
1, 2, 3, 5, 7, 11, x

que trouvez vous pour x?
merci^^!


Ah je viens de voir qqchose... c les nbs premiers?

Avatar de l’utilisateur
Sake
Habitué(e)
Messages: 1392
Enregistré le: 17 Juil 2014, 23:32

par Sake » 09 Juin 2015, 21:37

zuko a écrit:Ah je viens de voir qqchose... c les nbs premiers?

;) oui :+++:

Avatar de l’utilisateur
zuko
Membre Relatif
Messages: 142
Enregistré le: 24 Nov 2012, 16:51

par zuko » 09 Juin 2015, 22:32

lol j'avais trouvé 15 la première fois

Avatar de l’utilisateur
zuko
Membre Relatif
Messages: 142
Enregistré le: 24 Nov 2012, 16:51

par zuko » 09 Juin 2015, 23:07

Sake a écrit:;) oui :+++:

euh après vérification 1 n'est pas un nb premier... Donc x # 13, donc si vous trouvez x éclairez moi svp! merci

Avatar de l’utilisateur
Sake
Habitué(e)
Messages: 1392
Enregistré le: 17 Juil 2014, 23:32

par Sake » 09 Juin 2015, 23:16

zuko a écrit:euh après vérification 1 n'est pas un nb premier... Donc x # 13, donc si vous trouvez x éclairez moi svp! merci

Par convention, on ne prend pas 1 comme étant un nombre premier car par définition, un nombre premier n'est divisible que par lui-même et par 1. Or 1 est 1 et lui-même (ça sonne bizarre), ce qui pourrait motiver sa nomination au cercle fermé des premiers. Par contre, la définition stipule aussi que "lui-même" doit être distinct de 1.

Comme il s'agit d'un test psychotechnique, tu peux encore chipoter et jouer sur la crédulité d'un psychologue. Mais si tu es de bonne foi, une autre séquence sera la bienvenue. Laquelle as-tu trouvé ?

Avatar de l’utilisateur
zuko
Membre Relatif
Messages: 142
Enregistré le: 24 Nov 2012, 16:51

par zuko » 09 Juin 2015, 23:25

sans grande conviction j'ai pensé qu'on a 2 suites "croisées". à partir de 1 on trouve 3 en faisant 1+2(le chiffre après 1 dans les entiers) puis de 3 on trouve 7 en faisant 3+4. du coup j'ai fait 7+8=15 dc x=15
en parallèle :2+3=5 puis 5+6=11

Avatar de l’utilisateur
Sake
Habitué(e)
Messages: 1392
Enregistré le: 17 Juil 2014, 23:32

par Sake » 09 Juin 2015, 23:30

zuko a écrit:sans grande conviction j'ai pensé qu'on a 2 suites "croisées". à partir de 1 on trouve 3 en faisant 1+2(le chiffre après 1 dans les entiers) puis de 3 on trouve 7 en faisant 3+4. du coup j'ai fait 7+8=15 dc x=15
en parallèle :2+3=5 puis 5+6=11

Ca a l'air pas mal aussi !

Matt_01
Habitué(e)
Messages: 609
Enregistré le: 30 Avr 2008, 19:25

par Matt_01 » 10 Juin 2015, 04:20

Ou alors c'est la suite des entiers ayant au plus 2 diviseurs, triée dans l'ordre croissant.

mathafou
Membre Relatif
Messages: 325
Enregistré le: 12 Fév 2013, 11:48

par mathafou » 10 Juin 2015, 14:41

Bonjour,

ou bien on ajoute au terme précédent la suite 1, 1, 2, 2, 4, 4, 8, 8, 16, 16 ...
(suite des puissances de 2 répété chacun deux fois)

ce qui donne
1, 1+1=2, 2+1=3, 3+2 = 5, 5+2 = 7, 7+4 = 11, 11+4 = 15, 15+8 = 23, 23+8 = 31, 31+16 = 47 etc

ou n'importe quoi d'autre (on peut toujours trouver une justification à n'importe quelle valeur de x)

PS : l'encyclopédie des suites OEIS donne 29 pages de réponses pour les suites "répertoriées" contenant 1,2,3,5,7,11

Avatar de l’utilisateur
zuko
Membre Relatif
Messages: 142
Enregistré le: 24 Nov 2012, 16:51

par zuko » 11 Juin 2015, 11:21

merci pr cette réponse Mathafou! Choqué au début mais en fin de compte à la relecture elle apparait assez intuitivement quand on lit le debut de la suite.
edit : tu penses qu'il y a une infinité de solutions?! pour info je l'ai trouvée dans un examen de la fonction publique pour un poste administratif à l'université d'Orsay. Du coup je pense pas qu'il y aie plusieurs valeurs possibles de x (examen de type QCM à reponses uniques)

mathafou
Membre Relatif
Messages: 325
Enregistré le: 12 Fév 2013, 11:48

par mathafou » 12 Juin 2015, 10:58

zuko a écrit:edit : tu penses qu'il y a une infinité de solutions?! pour info je l'ai trouvée dans un examen de la fonction publique pour un poste administratif à l'université d'Orsay. Du coup je pense pas qu'il y aie plusieurs valeurs possibles de x (examen de type QCM à reponses uniques)


c'est général pour ce genre de question "compléter la suite"
il y a psychologiquement une seule réponde attendue pour x
celle qui est dans la tête et exclusivement dans la tête de celui qui a posé la question.
il s'agit d'un test psychologique, pas d'un problème de maths.
mais mathématiquement ce genre de truc ne veut strictement rien dire (mathématiquement x peut être n'importe quelle valeur)

il est d'usage de considérer parmi toutes les valeurs possibles de x celle qui est définie par une suite "la plus simple possible"

et ce "la plus simple" est fortement teinté de pure subjectivité.

il me semble que "la suite des nombres premiers avant l'an xxxx" (incluant le 1) est "plus simple" que
la suite
mais tout dépend de la culture mathématique que l'on a ..

"le nombre de partitions de n" (pour n non nul) est encore plus simple à écrire et conduit à A000041 de l'OEIS
1, 1, 2, 3, 5, 7, 11, 15, 22, 30, 42, 56, 77, ...

le 1 initial de la suite de l'OEIS pouvant être éliminé car il s'agit du nombre de partitions de 0

1 possède une seule partition 1 = 1
2 possède deux partitions 2 et 1+1
3 possède 3 partitions : 3, 2+1, 1+1+1
4 possède 5 partitions : 4, 3+1, 2+2, 2+1+1, 1+1+1+1
etc

mais "psychologiquement" et "culturellement" on peut considérer que cette suite est tout de même plus compliquée que la suite des nombres premiers !

une façon de mesurer la complexité de la suite est de chercher quel est le plus petit programme informatique qui la génère.

et dans ce cas c'est la suite qui remporte la palme (réponse 15)

les nombres premiers s'obtiennent par un crible d'Eratosthène (puisqu'on cherche juste à les obtenir tous dans l'ordre)

Les partitions (réponse 15 encore) se calculent par récurrence avec un truc "un peu merdique" mais pas franchement plus compliqué que le triangle de Pascal
il y a des méthodes plus efficaces pour obtenir directement le nème terme de la suite, mais cela n'entre pas en ligne de compte ici puisqu'on veut tous les termes dans l'ordre.

nodjim
Membre Complexe
Messages: 3241
Enregistré le: 24 Avr 2009, 18:35

par nodjim » 12 Juin 2015, 13:32

D'accord avec Mathafou.
La plus simple formulation pourrait être : la suite des entiers non nuls, pris dans l'ordre croissant, qui sont divisibles exclusivement par 1 et eux même.

godzylla
Membre Relatif
Messages: 291
Enregistré le: 09 Mar 2012, 10:32

par godzylla » 15 Juin 2015, 16:28

j'ai trouvé 15 mais c'est pas une suite utilisable en physique.
1, 2, 3, 5, 7, 11, 15, 23, 31....
1, 1, 2, 2, 4, 4, 8,8,...

 

Retourner vers ⚔ Défis et énigmes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite