Une fac de maths? ou DUT?

Des questions sur vos études ? Sur les métiers liés aux mathématiques ? Nos vétérans vous répondent !
pitchoune55
Membre Naturel
Messages: 80
Enregistré le: 18 Sep 2006, 19:48

Une fac de maths? ou DUT?

Messagepar pitchoune55 » 08 Nov 2006, 16:42

bonjour
j'aimeré etre conseiller sur les fac de maths. comment sa se passe? beaucoup d'heure? quelle matiere a t-on toujours? etc...

Si vous avez un site a me conseiller nésité pa a me le donner merci de me repondre.

Pour info je suis en terminal S spécialité maths et je ne sais pas vraiment faire quoi l'anné prochaine. Déja je ne veut pas aller en prépa...soit la fac de maths ou aller en dut mais encore faut il choisir une spécialité, besoin d'aide pour mon orientation svp!

merci de me répondre...



Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 13:00

Messagepar Dominique Lefebvre » 08 Nov 2006, 18:50

Bonsoir,

Déjà, j'aimerai que tu nous éclaircisses sur un point: une fac de math et un DUT n'ont pas du tout la même finalité. La première te destine en principe à des études longues, théoriques et débouchent généralement sur l'enseignement et la recherche. Ou de manière plus limitée vers un master et l'industrie sous réserve de choisir une spécialité adéquate.

Le DUT te destine, toujours en principe car il y a des exceptions, vers des études courtes et très orientées vers une activité professionnelle technicienne.

Donc ma question: quel métier veux-tu exercer? Ou du moins, vers quel type d'études veux-tu t'orienter?

pitchoune55
Membre Naturel
Messages: 80
Enregistré le: 18 Sep 2006, 19:48

Messagepar pitchoune55 » 09 Nov 2006, 21:41

en fete j'aimerais trop enseigner dans un collége comme prof de maths, j'aurais aussi aimé faire une ecole d'ingénieur mais est ce que j'ai les capacités? en suis je capable? ou vaut mieux t-il que je fasse un dut?

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 13:00

Messagepar Dominique Lefebvre » 09 Nov 2006, 22:04

pitchoune55 a écrit:en fete j'aimerais trop enseigner dans un collége comme prof de maths, j'aurais aussi aimé faire une ecole d'ingénieur mais est ce que j'ai les capacités? en suis je capable? ou vaut mieux t-il que je fasse un dut?


Si tu veux enseigner, le plus approprié est effectivement de faire la fac (au moins licence et master) puis de préparer ton CAPES.

Tu es en TS spé Math: ça se passe bien? Si oui, tu es tout à fait capable d'aller en Fac. La seule difficulté (de taille!) c'est de trouver le bon rythme de travail.

L'école d'ingé, c'est autre chose. Ce n'est pas la voie normale pour enseigner, bien que cela soit possible. Mais bien sur, c'est une autre perspective professionnellle!

BQss
Membre Irrationnel
Messages: 1202
Enregistré le: 02 Nov 2006, 04:32

Messagepar BQss » 11 Nov 2006, 07:12

Dominique Lefebvre a écrit:Bonsoir,

Déjà, j'aimerai que tu nous éclaircisses sur un point: une fac de math et un DUT n'ont pas du tout la même finalité. La première te destine en principe à des études longues, théoriques et débouchent généralement sur l'enseignement et la recherche. Ou de manière plus limitée vers un master et l'industrie sous réserve de choisir une spécialité adéquate.




C'est faux. Je pense que si tu n'es pas issu de la filiere mathematiques, tu devrais t'abstenir de donner ce genre d'information.
Au moins 50% des eleves poursuivant en master ne s'orientent ni vers la recherche ni vers l'enseignement, mais vers l'ingienierie mathematiques aujourd'hui

Tu dis:
"Ou de manière plus limitée vers un master et l'industrie sous réserve de choisir une spécialité adéquate":
ce n'est ni plus limité.
Et ce n'est ni les spécialités qui manquent...
En outre pour nombre d'entre nous qui choisissont a la fois des cours d'analyse numerique et de probabilité nous ne somment pas uniquement voué a un metier mais bien a etre des ingenieurs "mathematiciens" polyvalents...
Je ne parle meme pas evidemment de ceux qui ont egalement choisit des specialités de mecanique ou les tre snombreux qui s'oriente vers la filiere maths/info, accessible a partir d'une licence de math...


Outre le fait de former des categories de metier que pratiquement qu'aucune autre ecole ne forme( a part quelques grandes ecoles qui collaborent justement avec les masters concernés):
statisticiens(Instituts financiers, Banques, Assurances, Industrie des télécommunications, Industrie chimique et pétrolière, Pharmacie et médecine, Entreprises de distribution, Sociétés d’informatique, de Conseil et de gestion, etc) Je ne donne pas des exmples a chaque fois c'est jsute un apercu...
ingenieur en probabilité
ingenieur en analyse numerique
ingenieur en intelligence artificielle
ingenieur en theorie des jeux
ingenieur en physique mathematiques
ingenieur en mecanique(evidemment orienté analyse numerique)
ingenieur en informatique(evidemment ce qui concerne l'algorythmique, la cryptographie etc)

la fac en mathematiques ce sont des ingenieurs mathematiciens aussi et au moins autant que des profs et des chercheurs.


Aujourd'hui ce n'est plus comme il y a trente ans, les maths appliqués sont tres devellopés dans le milieu du travail et les etudes de mathematiques ne sont plus uniquement reservés au futur chercheurs et au futur prof. La société evolue et les maths appliqués avec...
Je ne pense pas que ce soit tres bien de faire de la desinformation de la sorte, meme si c'est involontaire...

Le site du master de math a jussieu:
http://www.math.jussieu.fr/


Un exemple de master d'ingenierie mathematiques:
http://www.ann.jussieu.fr/MPE/

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 13:00

Messagepar Dominique Lefebvre » 11 Nov 2006, 12:47

Bonjour,

Cette longue énumération des débouchés théoriques pour les étudiants en math des facs doit en surprendre plus d'un. En particulier, ceux qui sont issus de ces filières et qui entrent dans le monde du travail.

Mon expérience professionnelle ne me permet pas d'être aussi optimiste! Dans les équipes de R&D de l'industrie et du tertiaire que je cotoîe, la plupart des jeunes embauchés sont des ingénieurs GE, mais aussi, c'est vrai certains DEA assez appréciés (mais le rapport doit être 5/1 en faveur des GE).
Attention au passage à l'emploi du mot "ingénieur"! Il s'agit d'un titre universitaire que les universités délivrent dans peu de cas. J'aimerai faire une exception pour l'UTC, dont les étudiants sont très appréciés! (non, je ne viens pas de l'UTC...)
Aussi, un ingénieur mathématicien dans une banque (math fi.) ou dans une compagnie d'assurance (actuaire) sera très souvent (3 fois sur 4) un ingé de l'X ou de Centrale qui aura suivi une spé de math fi ou de stat à la fac ou mieux à l'INSEAD ou à l'ENSAE!
Dans l'industrie, le rapport est encore plus élevé. Dans les labos de physique numérique que je fréquente, la plupart (90%) des personnels chercheurs et ingénieurs viennent des GE. Les cadres de structure viennent très généralement de l'X, de Centrale ou des Mines. Les ingénieurs d'étude d'autres écoles. Nous avons peu de DEA. Et les DEA qui ont été embauchés l'ont été parce qu'ils ont fait beaucoup d'efforts pour s'adapter au monde de l'entreprise.

Donc, il me semble important de ne pas se fier aux débouchés supposés de telle ou telle filière, indiqués par les facs, sans d'abord prospecter le monde du travail.
Les litanies de débouchés possibles peuvent sembler rassurantes mais elles ne sont bien souvent que des leurres...

BQss
Membre Irrationnel
Messages: 1202
Enregistré le: 02 Nov 2006, 04:32

Messagepar BQss » 11 Nov 2006, 22:31

Dominique Lefebvre a écrit:Bonjour,

Cette longue énumération des débouchés théoriques pour les étudiants en math des facs doit en surprendre plus d'un. En particulier, ceux qui sont issus de ces filières et qui entrent dans le monde du travail.

Mon expérience professionnelle ne me permet pas d'être aussi optimiste! Dans les équipes de R&D de l'industrie et du tertiaire que je cotoîe, la plupart des jeunes embauchés sont des ingénieurs GE, mais aussi, c'est vrai certains DEA assez appréciés (mais le rapport doit être 5/1 en faveur des GE).



Evidemment vu que les diplomé de maths appliqués sont BCP moins nombreux que les diplomé d'ecole d'ingenieur, et master de physique ou mecanique.

C'est tout a fait normal que tu en vois moins que les autres ils sont moins.
Il y a bcp moins d'ingenieur "mathematicien" que d'ingenieur.
Aussi ces ingenieur la sont bcp plus dans les banques les assurances et sont en majorité des statisticien ou des expert en analyse numerique ou encore en math finance, c.a dire qu'ils ne s'orientent pas en generale par choix vers l'inginierie classique, mme si leur formation l'autorise, ils sont a des postes differents en generale(outre le fait d'etre moins nombreux) que les ingenieurs en info classique ou les ingenieurs en electronique.. .

En proportion par contre les ingenieurs en maths appliqués se trouve tres bien loti.
De part le rareté et leur profil.
Je le sais pour avoir des amis ingenieurs informaticien par exemple, un diplomé en maths appliqués de paris 6 en statistique ou analyse numerique a une meilleur perspective de carriere qu'un ingenieur landa en info d'une ecole moyenne a prepa integré... Pour ne sité un exemple mon "meilleur" ami issue d e la fac a trouvé aisement un poste dans l'assurance a la suite de son DEA de statistique, son salaire d'embauche etait de 2900 euros brute. Mon ami d'enfance qui a fait l'epf, une tres bon ecole d'inge s'est fait lui embauché en revanch pour "seuleument" 2500 brute en tant qu'ingenieur informaticien. Le premier se voit deja offrir une revalorisation le deuxieme qui est chez Thales demande desesperement a changé de secteur. Et j'ai des exemples ou connaissances comme cela j'en ai a foison.

Si tu veux faire statisticien par exemple va a la fac. Ou alors espere decroché une tres grandes ecole. Si non il ne faut pas compter sur une ecole d'inge classique ou la formation en math n'est pas a la hauteur...
Pareille pour l'analyse numerique meme si par le biais de la meca il y a quand meme plus d'ecole qui en forme que des statisticiens...
Quand a l'econometrie ou les math financiere, la c'est pas en ecole d'inge a part a l'X ou quelques autres ecoles que tu vas trouver ca.
Pour ce qui est des ecoles d'actuariat etc, la fac de math constituent le meilleur moyen d'aborder toute ces sciences sociale d'un point de vue scientifique.

MooMooBloo
Membre Relatif
Messages: 432
Enregistré le: 24 Juil 2005, 17:25

Messagepar MooMooBloo » 12 Nov 2006, 02:03

"Je, je, je, je..."

BQss
Membre Irrationnel
Messages: 1202
Enregistré le: 02 Nov 2006, 04:32

Messagepar BQss » 12 Nov 2006, 02:21

MooMooBloo a écrit:"Je, je, je, je..."


Si tu begayes ce n'est pas grave, j'ai des tares qui sont bien pires si ca peut te rassurer :).

BQss
Membre Irrationnel
Messages: 1202
Enregistré le: 02 Nov 2006, 04:32

Messagepar BQss » 12 Nov 2006, 14:47

Dominique Lefebvre a écrit:Passons à la substance! Je ressens dans ce plaidoyer, toujours à la première personne, un certain malaise et le besoin de se convaincre qu'il a choisi la meilleure voie et la plus sur!


Je ne serais trop te conseillé de te fier plus a ta reflexion plutot qu'a des impressions biaisées.
Si je devais fonctionner de la meme maniere, je te repondrai que je sens dans tes reponses le besoin de se convaincre que la voix qu tu avais choisi il y a trente ans etait et est garante des competences.
La premiere personne elle est la pour parler de mon experience, c'est vrai que tes textes souffrent de ne pouvoir parler a la premiere personne etant donné que tu ne fais qu'extrapoler maladroitement a partir de ce que tu crois savoir pour parler d'une filiere que tu connais tres mal.
Le "je" n'est pas la pour me mettre en avant mais bien pour me presenter moi ,mon milieu, mon entourage et mon experience pour appuyer ce que je dis.
Si les statisticiens sortant du DEA de stat gagnent plus que les ingenieurs en informatique en moyenne et qu'ils trouvent du boulot aisement c'est un fait.
Je ne vais pas dire, il paraitrait que, non je dis "mon ami d'enfance", "mes amis", mon dea. Etc...

D'autre part, au contraire de toi je te le dis, je ne me referre pas a la voie que j'ai choisi, mais a ce que je sais, je parle de mon savoir là. La fac n'est qu'un support, moi meme je ne vais jamais a la fac et ce que je te dis est tres simple, les connaissances necessaire pour valider le master de mathematiques sont un support excellent pour soi meme decider d'etre un MATHEMATICIEN ou un "ouvrier " des math c'est a dire un ingenieur tout court.
Si je dis INGENIEUR mathematicien c'est qu'a la difference d'un ingenieur classique j'ai le sentiment que si le premier manipule(prenons l'exemple des probabilités) des probabilité en tant que mathematicien il ne sera pas uniquement capable de retranscrire mais de créer et d'agir, pas uniquement sur la finalité mais sur la modelisation ou le fond.
Car il manipule les mathematiques de part sa formation et ne le fait pas par des theoremes grossiers qu'on apprend en masse en ecole d'inge classique...

Si cela ne te plais pas que je dise que le niveau en math des ecoles d'inge n'est pas a la hauteur, et bien tanpis c'est un fait.
Apres il serait pas mal que tu t'abstiennes de faire de la psychologie de café du commerce et que tu en deduises trop de chose alors que les choses sont tres simples.

Ce que je te dis est d'une simplicité enfantine:

1) a part si j'avais fait l'X et une dizaines d'autre ecoles, je n'aurai pas eu a me calquer sur un programme en mathematiques aussi complet que celui de la fac de la theorie jusqu'a son prolongement en master via les maths appliqués.

2) le 2 decoule du 1, le niveau en math des ecoles d'ingenieurs en generale, a partir de la troisieme années decline et les cours de maths dans ces ecoles sont pour la plus part de la vulgarisation mathematiques leur procurant des outils. Ils ne sont pas des ingenieurs mathematiciens, pour etre ingenieurs mathematiciens il faut etre capable de manipuler la structure mathematiques a des fins creatrices tout comme un ingenieur en mecanique utilises son savoir en meca pour repondre a des problemes de mecanique...
Par ailleurs tes precisions linguistique sont superflu, personne ne parle du titre d'ingenieur la mais bien de competence, et je le repete un diplomé de dea de maths appliqué qui travaille en entreprise est un ingenieur et pas un vendeur de cerise. Et c'est un ingenieur mathematicien car ce qu'il manipule ce n'est pas des constantes de Plank, des theormes de d'alembert sur les cordes ou des impedances , mais les mathematiques eux meme en tant que substance de travaille, que ce soit des maths ou des maths appliqué, il s'agit d'un mathematicien quand meme. Encore une fois epargne nous("moi") une analyse epistemologique du mot mathematicien en disant qu'un mathematicien est un individu qui travaille sur les mathematiques et leur conception meme et pas sur des applications de celle ci pour resoudre des problemes concret(d'ou le mot ingenieur), le premier est un mathematicien le deuxieme ingenieur mathematicien...

3)je te le dis et te le redis. Tu es tres mal parti en faisant croire que lea fac de math a part si l'on s'est frayé un chemin parmis les obstacles ne destine presque uniquement qu'a etre chercheur ou prof. C'est faux et je te conseille de ne pas te basé sur ton rapport de 1/5 master ingenieur dans ta filiere pour extrapoler.
Premierement je ne parle pas des masters en generale mais bien des DEA de math qui sont a part. 2emement il me parait completement maladroit d'utiliser un rapport pour comparer deux filieres qui sont en quantité tres differentes sur le marché.
Il y a bcp moins de diplomé en maths appliqué de la fac que d'ingeneirus diplomé des ecoles.
Je ne parle meme pas du fait que ta filiere n'est absolument pas la filiere principale ou travaille les ingenieurs mathematiciens.
Ton exemple sur les polytechnicien est absurde egalement, les X ne represente pas une source infini et il n'occupe pas tout les postes d'ingenieurs mathematiciens en France.

4) je te souhaite une bonne journée

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 13:00

Messagepar Dominique Lefebvre » 12 Nov 2006, 15:00

BQss a écrit:....
Ton exemple sur les polytechnicien est absurde egalement, les X ne represente pas une source infini et il n'occupe pas tout les postes d'ingenieurs mathematiciens en France.

4) je te souhaite une bonne journée


Surprenant, ton texte! Mais je ne vais pas polémiquer sur ce sujet: chacun défend son clocher, ce qui est compréhensible.

Certes, les X ne représentent pas une source infinie et ils n'occupent pas tous les postes d'ingénieurs mathématiciens de France: c'est heureux! Après tout, une promo représente environ 400 élèves. Et si l'on retranche tous ceux qui seront médecins, avocats, politiciens, fonctionnaires de tous poils et même prêtres, alors il reste vraiment peu d'ingénieurs mathématiciens. Mais eux sont Ingénieurs!

Je constate que tu as une très haute opinion de ton cursus. Tes prof. ont au moins dans ce domaine fait un bon travail. Un conseil tout de même: si tu ambitionnes un poste honorable dans une entreprise, cultive ton orthographe et ton style§ Les connaissances en stat et proba ne suffisent pas...

BQss
Membre Irrationnel
Messages: 1202
Enregistré le: 02 Nov 2006, 04:32

Messagepar BQss » 12 Nov 2006, 15:16

Dominique Lefebvre a écrit:
Je constate que tu as une très haute opinion de ton cursus. Tes prof. ont au moins dans ce domaine fait un bon travail. Un conseil tout de même: si tu ambitionnes un poste honorable dans une entreprise, cultive ton orthographe et ton style§ Les connaissances en stat et proba ne suffisent pas...


Plusieurs choses, mon orthographe je la cultive tres bien mais et c'est peu etre un erreur, cela te surprendra peut-etre, je sais tres bien que mes different textes sont truffé de fautes. Simplement je ne pense pas utile de les corriger, ce que je dis est parfaitement comprehensible et vu le debit de parole(d'ecriture) je n'ai absolument pas de temps a perdre dans de la relecture. Je garde ca pour le bac francais, c'est vrai que j'aurais pu avoir plus qu'un double 14 a l'epoque si je m'etais meme relu un peu plus ou si j'avais appris mes textes pour l'oral...

Quand a mon style je le trouve tout a fait satisfaisant et adapté a mes ("mon") interlocuteur. C'est vrai qu'il est possible de faire mieux, mais bon il faudrait que je daigne m'impliquer un peu plus et je ne concois pas faire plus d'effort pour un debat aussi insignifiant... Je ne parle pas a Nietsczhe la, ni du neant, on est d'accord je crois et ma rethorique tiens tres bien la route. J'ecris rapidement des gros textes, suffisament comprehensile pour etre compris, je ne vais ni corriger mon orthographe ni faire des figure de style pour toi, je m'en excuse.




Une derniere fois tu es a coté de la plaque.
Je ne defends pas ma filiere, je me contre fou de ma filiere. Je n'ai rien a defendre, je te parle de competences. C'est toi qui semble te faire le garant de je ne sais quelles valeures.
Mais quand on est parti sur "la fac de maths ca predestine presque uniquement a etre prof ou chercheur" je te le dis amicalement on est parti sur des mauvaise bases pour etre credible, tu es a coté de la plaque et tu ne devrais pas apporter de commentaire si tu ne sais pas.

C'est d'ailleurs risible, que tu parles de mes profs m'ont bien appris etc.
On reconnais bien l'eleve formaté d'ecole d'ingenieur. Toi tes profs par contre ton bien bourré le crane :)...
Mes prof malheureusement ("ou heureusement") ne m'ont pas construit je me suis construit seul comme bcp d'eleve (les bons) de la fac. Il y a certains prof dont je n'ai jamais meme vu la silhouette... Tu sais pour lesmaths on a moins besoin de prof qu'en mecanique ou en physique, un bon livre et c'est suffisant...
Et effectivement c'est un choix et je suis tres content de l'avoir fait car je n'aurai pas eu le temps d'apprendre et le devoir d'apprendre tout ce que je sais si j'etais rentré a l'ISEP ou a l'EPF.

Dominique Lefebvre
Membre Légendaire
Messages: 8007
Enregistré le: 03 Déc 2005, 13:00

Messagepar Dominique Lefebvre » 12 Nov 2006, 15:24

BQss a écrit:Simplement je ne pense pas utile de les corriger, ce que je dis est parfaitement comprehensible et vu le debit de parole(d'ecriture) je n'ai absolument pas de temps a perdre dans de la relecture. Je garde ca pour le bac francais, c'est vrai que j'aurais pu avoir plus qu'un double 14 a l'epoque si je m'etais meme relu un peu plus ou si j'avais appris mes textes pour l'oral...
Quand a mon style je le trouve tout a fait satisfaisant et adapté a mes ("mon") interlocuteur. C'est vrai qu'il est possible de faire mieux, mais bon il faudrait que je daigne m'impliquer un peu plus et je ne concois pas faire plus d'effort pour un debat aussi insignifiant... Je ne parle pas a Nietsczhe la, ni du neant, on est d'accord je crois et ma rethorique tiens tres bien la route. J'ecris rapidement des gros textes, suffisament comprehensile pour etre compris, je ne vais ni corriger mon orthographe ni faire des figure de style pour toi, je m'en excuse.

(....)

C'est d'ailleurs risible, que tu parles de mes profs m'ont bien appris etc.
On reconnais bien l'eleve formaté d'ecole d'ingenieur. Toi tes profs par contre ton bien bourré le crane :)...
Mes prof malheureusement ("ou heureusement") ne m'ont pas construit je me suis construit seul comme bcp d'eleve (les bons) de la fac. Il y a certains prof dont je n'ai jamais meme vu la silhouette... Tu sais pour lesmaths on a moins besoin de prof qu'en mecanique ou en physique, un bon livre et c'est suffisant...


Sans commentaire : le lecteur appréciera!

pitchoune55
Membre Naturel
Messages: 80
Enregistré le: 18 Sep 2006, 19:48

Messagepar pitchoune55 » 21 Nov 2006, 21:43

MERCI de m'avoir répondu des romans lol... je vais pouvoir éclaircir mes idées sur mon orientation...donc je vais lire et relire... je vous remercie beaucoup

 

Retourner vers ➳ Orientation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite