Théorie sur la mesure et la notation

Discussion générale entre passionnés et amateurs de mathématiques sur des sujets mathématiques variés
Asuretilol
Messages: 1
Enregistré le: 18 Aoû 2023, 10:44

Théorie sur la mesure et la notation

par Asuretilol » 18 Aoû 2023, 10:48

Bonjour,
Je suis expert en définition et aurais besoin de votre avis sur mon manifeste.
Merci

Préambule

Einstein a brillamment abordé de nombreux problèmes liés à la gravité avec ses idées innovantes. Cependant, d'un point de vue épistémologique, la source exacte de cette gravité reste un mystère. En explorant la relativité générale, la relativité restreinte et la physique quantique, on discerne un problème de mesure inhérent à l'ensemble global, rendant difficile l'émergence d'une vision unifiée.

D'un côté, nous avons une mesure probabilistique efficace issue de la physique quantique. De l'autre, une structure ressemblant à un "8" englobant la relativité générale et restreinte où la gravité joue un rôle principal. Cette gravité, dont l'origine demeure insaisissable, brille par son absence en physique quantique.

En prenant du recul, une question se pose : la mesure n'est-elle pas dissociée du phénomène dans cet attelage ?

il serait peut-être opportun de tenter de fusionner la mesure et le phenomène au sein du couple relativtié generale et restreinte plutot que d'en déleguer la mesure là où elle n'est pas manifeste.

Dans cette perspective, il convient d'imposer à la mesure globale qu'elle engendre d'elle-même la mesure locale. In fine de faire de la gravité non pas une force ou un phenomène, mais une metrique autoreflexive.

Manifeste

Tout système de notation ajoutant des termes de notation qui n'ajoutent pas à la dicibilité global de cette notation, en alourdisse l'usage et en obombre le sens.

Dans les mathématiques contemporaines, il y a un usage abusif de celles-ci.

La surabondance de quantités qui en résulte semble être le symptôme d'une vision partielle éparse et peu claire justifiée par des précisions qui ne sont que des redites du système de notation lui même.



Plus simplement,

Tout système de notation avec des termes superflus complique son usage et obscurcit son sens. Les mathématiques actuelles abusent souvent de ces notations. Cette surabondance indique une vision fragmentée et floue, renforcée par des redondances inhérentes au système.



Pour aller plus loin,



Je pense que les systèmes de coordonnées et les relations d'ordre sont des éléments clés pour distinguer les mathématiques de la physique. En utilisant ces concepts comme point pivot, je cherche à comprendre comment la notation et l'application de ces idées influencent et différencient la nature fondamentale des deux disciplines. Je m'interroge sur si, et comment, une notation complexe ou superflue peut entraver cette distinction et compliquer notre compréhension de chaque domaine.



Je vais être clair et prendre position.

La frontière entre mathématiques et physique est souvent définie par l'application concrète de concepts abstraits. L'usage des relations d'ordre et des systèmes de coordonnées illustre cette distinction. Si ces outils servent à décrire et mesurer notre réalité, alors nous sommes dans le domaine de la physique. Si, en revanche, ils existent indépendamment de toute réalité concrète, nous sommes dans le royaume des mathématiques. Cependant, une notation trop complexe ou redondante peut brouiller cette distinction et rendre les deux disciplines indiscernables. L'auto-réflexivité ayant cette capacité à se remettre en question et à s'auto-évaluer, peut être la clé pour dénouer ce paradoxe.



 

Retourner vers ⚜ Salon Mathématique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite