Voltaire : "fanatisme" dictionnaire philosophique

Quand Socrate rencontre Shakespear: discussions littéraires, langues étrangères, histoire ou géographie.
farizona
Membre Naturel
Messages: 62
Enregistré le: 24 Fév 2006, 15:57

voltaire : "fanatisme" dictionnaire philosophique

par farizona » 28 Mar 2006, 14:39

bonjour a tous ! je ne trouve pas de plant pour ce texte ... j'ai un peu de mal ! si vous pourriez m'aider sa serait vraiment sympatique ! merci d'avance !

le texte ci dessous :

Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère. Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un fanatique novice qui donne de grandes espérances; il pourra bientôt tuer pour l'amour de Dieu. [...]

Le plus grand exemple de fanatisme est celui des bourgeois de Paris qui coururent assassiner, égorger, jeter par les fenêtres, mettre en pièces, la nuit de la Saint-Barthélemy, leurs concitoyens qui n'allaient point à la messe.

Il n'est d'autre remède à cette maladie épidémique que l'esprit philosophique, qui, répandu de proche en proche, adoucit enfin les mœurs des hommes, et qui prévient les accès du mal; car, dès que ce mal fait des progrès, il faut fuir et attendre que l'air soit purifié. Les lois et la religion ne suffisent pas contre la peste des âmes; la religion, loin d'être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés.

Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage : c'est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique. Ces gens-là sont persuadés que l'esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu'ils doivent entendre.

Que répondre à un homme qui vous dit qu'il aime mieux obéir à Dieu qu'aux hommes, et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ? [...]

Ce sont presque toujours les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains; ils ressemblent à ce Vieux de la montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu'ils iraient assassiner tous ceux qu'il leur nommerait. Il n'y a eu qu'une seule religion dans le monde qui n'ait pas été souillée par le fanatisme, c'est celle des lettrés de la Chine. Les sectes des philosophes étaient non seulement exemptes de cette peste, mais elles en étaient le remède; car l'effet de la philosophie est de rendre l'âme tranquille, et le fanatisme est incompatible avec la tranquillité.

Dictionnaire philosophique (1764),
article "Fanatisme".



montsegur
Membre Relatif
Messages: 144
Enregistré le: 19 Mar 2006, 14:04

par montsegur » 28 Mar 2006, 15:37

Pourquoi veux-tu qu'il y ait un plan ?
Voltaire et d'autres, sont libres d'écrire un texte sans plan.
On peut très bien écrire dans la spontanéïté sans plan.
C'est une manie bien française de vouloir tout planifier,
classer, catégorier... Ho la !!! Descartes est passé par là.
Je pense qu'il faut être cartésien à bon escient.
C'est mon point de vue. D'autres peuvent penser autrement.

farizona
Membre Naturel
Messages: 62
Enregistré le: 24 Fév 2006, 15:57

par farizona » 28 Mar 2006, 15:42

ba écoutez je n'y peut rien si mon professeur me demande de faire un commentaire litteraire de ce texte. apres sa ne m'interesse pas de m'interroger sur "faut t'il que je le fasse ou non" puisque je suis dans l'obligation. sur ceux, je comprend votre point de vue.

montsegur
Membre Relatif
Messages: 144
Enregistré le: 19 Mar 2006, 14:04

par montsegur » 28 Mar 2006, 15:51

Faire un commentaire sur un texte,
n'implique pas d'en déduire un plan.
C'est donc toi qui cherche un plan du texte.
Ton professeur ne te demande pas si le texte
a un plan, il te demande de le commenter.

Anonyme

par Anonyme » 28 Mar 2006, 15:58

montsegur a écrit:Pourquoi veux-tu qu'il y ait un plan ?
Voltaire et d'autres, sont libres d'écrire un texte sans plan.
On peut très bien écrire dans la spontanéïté sans plan.
C'est une manie bien française de vouloir tout planifier,
classer, catégorier... Ho la !!! Descartes est passé par là.
Je pense qu'il faut être cartésien à bon escient.
C'est mon point de vue. D'autres peuvent penser autrement.


C'est un peu étroit comme raisonnement !!!
Qu'il n'y ait pas de plan apparent soit, qu'il n'y ait pas d'intention derrière l'écriture, je n'y crois pas.
L'intention de ne pas produire de plan apparent a pour objet de suggérer, de succiter une réaction du lecteur conforme au plan de l'auteur.
Le but du commentaire est justement par l'analyse du texte de faire ressortir ce plan masqué.

Et en l'occurence, le plan "masqué" est volontairement exprimé au grand jour dans un apparent désordre qui ne fait que le mettre d'avantage en avant.
Du grand art de l'écriture ou de la manipulation, comme on veut.

montsegur
Membre Relatif
Messages: 144
Enregistré le: 19 Mar 2006, 14:04

par montsegur » 28 Mar 2006, 16:04

Oui, bof...

farizona
Membre Naturel
Messages: 62
Enregistré le: 24 Fév 2006, 15:57

par farizona » 28 Mar 2006, 16:08

bref je n'ais toujours pas de reponses qui me convienne. je suis d'accord c'est un plan cacher que l'ont doit trouver. chacun ses facon de penser mais on est pas la pour philosopher la dessus. quelqu'un pourrait t'il me donner une reponse constructive ?

montsegur
Membre Relatif
Messages: 144
Enregistré le: 19 Mar 2006, 14:04

par montsegur » 28 Mar 2006, 16:12

Plan caché : ça me fait rire...

Ce qui est important, ce sont les idées
et la sigification du texte, son message.
Le reste est sans importance.

farizona
Membre Naturel
Messages: 62
Enregistré le: 24 Fév 2006, 15:57

par farizona » 28 Mar 2006, 16:21

et bien alors donnes les tes idées. beaucoup de gens parlent sans rien connaitre.

montsegur
Membre Relatif
Messages: 144
Enregistré le: 19 Mar 2006, 14:04

par montsegur » 28 Mar 2006, 16:24

Justement, je ne dois pas donner mes commentaires personnels.

Ce qui intéresse ton professeur, c'est la pertinence de tes commentaires
et la personnalité qui s'en dégage. C'est toi qui est noté, pas moi.

farizona
Membre Naturel
Messages: 62
Enregistré le: 24 Fév 2006, 15:57

par farizona » 28 Mar 2006, 16:29

alors pourquoi tu mets des reponses a mon article si c'est pour ne pas y repondre ? et je ne suis pas noté, c'est un entrainement et je voulais juste une pise pour débuter mais vus tout le temps qui a passer j'ai deja trouver.

montsegur
Membre Relatif
Messages: 144
Enregistré le: 19 Mar 2006, 14:04

par montsegur » 28 Mar 2006, 16:31

Ok, alors ta demande a été inutile.

farizona
Membre Naturel
Messages: 62
Enregistré le: 24 Fév 2006, 15:57

par farizona » 28 Mar 2006, 16:33

c'est exacte ! j'ai du demander a une amie puisque l'entraide entre les humains n'est pas connu de tous.

montsegur
Membre Relatif
Messages: 144
Enregistré le: 19 Mar 2006, 14:04

par montsegur » 28 Mar 2006, 16:39

Voici un proverbe chinois :

Si tu donnes un poisson
à un homme qui a faim,
tu le nourris pour un jour.
Si tu lui apprends à pécher,
tu le le nourris pour la vie.

farizona
Membre Naturel
Messages: 62
Enregistré le: 24 Fév 2006, 15:57

par farizona » 28 Mar 2006, 16:42

t'inquiete pas je sais que c'était d'une bonne intention mais je voulais juste une piste pas le commentaire rédiger du début a la fin.

montsegur
Membre Relatif
Messages: 144
Enregistré le: 19 Mar 2006, 14:04

par montsegur » 28 Mar 2006, 16:45

Alors utilise les pistes cyclables...

Et non pas les recyclables...

Humour toujours...

Anonyme

par Anonyme » 28 Mar 2006, 18:12

c'est "cyclable" le vrai mot, non ?

montsegur
Membre Relatif
Messages: 144
Enregistré le: 19 Mar 2006, 14:04

par montsegur » 28 Mar 2006, 18:21

Oui, j'ai corrigé

Anonyme

par Anonyme » 29 Mar 2006, 14:05

montsegur a écrit:Plan caché : ça me fait rire...

Ce qui est important, ce sont les idées
et la sigification du texte, son message.
Le reste est sans importance.


Je suis heureux de t'avoir fait rire !!!

Avant toi beaucoup d'autres ont "décharné" au figuré et malheureusement au propre l'Humanité en prétendant que "Ce qui est important, ce sont les idées".
Pol Pot, pur produit de la Sorbonne, a mis en pratique ce principe; je ne sais pas si ceux sur qui il l'a expérimenté sont de ton avis, s'ils sont encore là pour l'exprimer "Le reste est sans importance".

Anonyme

par Anonyme » 04 Avr 2006, 20:23

faire rire c'estse sentir aimé
se sentir aimé c'est vivre

 

Retourner vers ♋ Langues et civilisations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite