De plus en plus degoutee du metier...

Venez à la rencontre des autres membres: discussions en tous genres (sauf politiques), anniversaires, faits divers
Orly94
Membre Naturel
Messages: 45
Enregistré le: 29 Nov 2012, 22:21

De plus en plus degoutee du metier...

par Orly94 » 24 Déc 2012, 13:49

Bonjour a tous,

J enseigne a mon domicile le francais et les maths
aux eleves de primaire et de college depuis bientot
cinq ans maintenant. Mais je constate, et je pense
que c est general, que les eleves sont de moins en
moins bosseurs. A vous degouter de preparer des
cours, des exercices. Aucun travail de leur part
entre chaque cours et les parents attendent des
resultats. Ce qui me met hors de moi d autant plus,
c est surtout le fait que les parents soutiennent
leurs enfants dans leur avancement. Je ne donne
pas une avalanche de devoirs, je demande juste
a ce que les cours soient revus d une seance sur
l autre. Rien a faire, rien n est fait...
Tout pour me degouter de ce job... :wrong:



Lady GaGa
Membre Relatif
Messages: 145
Enregistré le: 01 Oct 2012, 16:52

par Lady GaGa » 27 Déc 2012, 11:34

[FONT=Times New Roman]Bonjour Orly94,

Hélas, je pense qu'une majorité des élèves sont comme ça. C'est d'ailleurs pour ça qu'il y a une avalanche de gamins en échec scolaire, aucun doute là-dessus.
Avez-vous essayé de parler aux parents en leur expliquant que ce n'est pas possible que leurs enfants ne travaillent pas et qu'il y ait des résultats ?
En même temps j'ai envie de dire que si on doit leur expliquer un truc aussi simple et évident, ils auraient mieux fait de ne pas avoir d'enfants... :hum:

Allez, courage !

Lady GaGa[/FONT]

Kikoo <3 Bieber
Membre Transcendant
Messages: 3814
Enregistré le: 28 Avr 2012, 11:29

par Kikoo <3 Bieber » 27 Déc 2012, 12:31

Salut,

Je pense personnellement que ce n'est pas que de la faute des gamins.
C'est la faute aux médias qui leur bourrent le crâne d'atrocités non constructives. Du coup, ils peuvent plus s'ouvrir à ce qui est culture et éducation. Heureusement qu'ils continuent de faire du sport sinon j'imagine pas ce que la génération d'ici 20 ans sera (j'exagère à peine).

Bah oui, les jeux vidéos violents, les émissions de télé pourraves, les anecdotes - plus ou moins débiles - qu'on se raconte à l'école et patati et patata... Tout ceci ne laisse plus place aux livres, à l'ouverture d'esprit et toutes les bonnes choses :)

Bon, pour parler de l'échec scolaire des enfants, c'est presque terminé... Faut aussi dire que dans la plupart des classes, il devient de plus en plus rare de trouver des élèves intéressés. Pourquoi ?
Est-ce la faute de l'élève ? Non, visiblement, s'il est intéressé, il le sera. A un tel âge, on ne se force pas vraiment et l'on ne se persuade pas soi-même que ce qu'on fait sera utile a posteriori.
Ok donc, faut aller voir ailleurs.
Est-ce la faute du prof ?

Oui et non. Si oui, il s'agit alors d'un manque grave de discernement et d'esprit pédagogique : l'archétype du prof sévère qui enseigne sa matière de manière magistrale et qui fait peur aux enfants.
Hmm, l'image est dépassée ?
Si oui, il faudrait donc maintenant voir ce qu'il manquerait dans l'attitude du prof qui puisse faire changer les élèves d'opinion sur la matière qu'il enseigne.
Un prof passionné par son domaine ne changerait rien. Il se lancerait dans des choses trop compliquées pour que les élèves puissent suivre. Du coup, cela dégoûterait les gamins, etc. Sa place est à l'Université, parmi les faqueux, les taupins ou les doctorants.
Un prof laxiste... Bon ok on connait la réponse.
Un prof trop pédagogue, qui explique les choses jusqu'au bout et qui y passe beaucoup de temps. Pourquoi pas, le seul problème pour moi c'est qu'un tel en enseignant est capable d'aider ceux qui sont en difficulté et ne leur fera pas spécialement apprécier sa matière. Il ennuiera d'autant plus ceux qui s'en sortent bien et qui sont eventuellement un peu précoces.
Faut trouver le juste milieu, et c'est pas fastoche.

Par contre, il est vrai et il le sera toujours, que le but premier d'un prof est d'enseigner une matière. Il n'a donc pas pour mission de faire adhérer le plus de membres à une telle matière (bien que mon but soit de créer une république fondée autour des maths, niark).
Blague à part, nous pouvons donc dire que ce n'est pas de la faute du professeur si des élèves ne s'en sortent pas. Certains gardent un mauvais souvenir d'une matière à cause du prof, mais on parle bien d'une minorité, j'espère.

En ce qui concerne les parents... Aaaaahhh :)
Pour ma part, les mien m'ont toujours poussé à poursuivre de bonnes études, même s'ils n'ont pas les capacités de m'aider de manière continue (seul mon père m'aidait pour les devoirs, et il s'est arrêté au collège ^^).
Par contre, le soutien moral était toujours présent, et je leur dois aujourd'hui pas mal de choses en ce qui concerne mon parcours.
Je ne sais pas si c'est la même chose avec d'autres, c'est pour cela que je peux m'estimer chanceux. Certains sont sans doute un pau "lâchés" dans la nature et ne doivent leur réussite qu'à leurs propres efforts. Mais pour les autres, on fait comment ?
Et puis en ce qui concerne le fait que les parents attendent aujourd'hui plus du prof que de leurs enfants, c'est VRAI. Voici une célèbre caricature qui en témoigne :

[CENTER]Image
On change d'époque...[/CENTER]

Mauvaise foi ?
Oui, et parfois non. J'ai la certitude que beaucoup d'adultes gardent un mauvais souvenir du système éducatif français, et pensent donc que l'échec scolaire de leur progéniture, ou leurs mauvais résultats, sont la faute des profs, qui se sont montrés trop exigeants ou trop sévères.
Certains élèves en profitent (ha les bougres, ce ne sont pas tous des anges !) pour déformer la réalité.
Un manque de travail personnel ne s'assume ainsi que rarement.
Ce que les parents ne savent pas, c'est que le niveau baisse. Oui, on fait beaucoup de choses pour uniformiser le niveau dans chaque cursus. On essaie (de manière hypocrite ?) de se convaincre qu'il n'y a pas de premier ou de dernier de la classe.
Et dans le supérieur, la désillusion est grande...

Lady GaGa
Membre Relatif
Messages: 145
Enregistré le: 01 Oct 2012, 16:52

par Lady GaGa » 27 Déc 2012, 13:32

[FONT=Times New Roman]Wahou chapeau Kikoo, t'as tout dit merveilleusement bien !

Cependant, j'accentuerais plus la faute sur les parents.
Ce sont les parents qui mettent les enfants au monde et qui après n’assument pas toujours.
Ce sont les parents qui n’ont pas d’ambition pour le devenir de leurs enfants.
Ce sont les parents qui mettent les enfants devant la télévision (j’ai 13 ans et depuis que je suis née il n’y a jamais eu l’ombre d’un poste chez moi).
Ce sont les parents qui mettent les enfants devant des dessins animés pendant des heures, tous les week-ends et même en semaine.
Ce sont les parents qui laissent les enfants avoir télévision, consoles, DS, GameBoy et ordinateur dans leurs chambres.
Ce sont les parents qui ne s’inquiètent pas quand les enfants ne dorment pas la nuit car ils passent la nuit sur Facebook, Twitter et sur les téléphones portables à envoyer des SMS à leurs « amis » qu’ils vont les voir le lendemain à l’école.
Ce sont les parents qui ne font pas réciter par coeur les leçons, les poèmes…
Ce sont les parents qui ne se soucient pas de savoir si leurs enfants ont fait leurs devoirs ou pas.
Ce sont les parents (nombreux d’ailleurs) qui demandent d’une voix non concernée à leurs enfants le dimanche soir pour le lendemain matin : « t’as fait tes devoirs ? ».
Ce sont les parents qui font les autruches lorsque leurs enfants ramènent leurs bulletins à chaque trimestre. Se contenter d’un « c’est pas bien, tu devrais mieux travailler à l’école » pour se donner bonne conscience n’est sérieusement pas suffisent.
Ce sont les parents qui ne réfléchissent pas en pensant que « l’école est là, il y a des experts pour s’occuper de nos enfants ». C’est clair qu’il ne faut pas apprendre à la maison… il suffit d’une fois et la mémoire retient toute la vie, bien sûr !

On pourrait dire que je m’acharne sur les parents. Ok. Mais si les parents faisaient correctement leur travail, alors il n’y aurait que le problème de l’enseignement (désastreux il faut dire, surtout en ce qui concerne les langues, maternelles ou étrangères) et de l’Education Nationale.
Après, bien sûr, tout est à relativiser ! Tous les parents ne sont pas comme ça, bien évidemment, mais une majorité l’est !

P.S. : l'affiche est vraiment bien ! Mais dans les deux cas, ce sont les parents les coupables.[/FONT]

Kikoo <3 Bieber
Membre Transcendant
Messages: 3814
Enregistré le: 28 Avr 2012, 11:29

par Kikoo <3 Bieber » 27 Déc 2012, 13:45

Je n'ai pas un avis aussi tranché que le tien ;)

Il est vrai que les parents jouent un rôle primordial dans l'éducation des enfants, et qu'ils sont garants de leur épanouissement au fur et à mesure qu'ils grandissent.
Cependant, il vient un moment où les élèves ne sont plus des bébés, et doivent alors prendre conscience qu'ils sont amenés à étudier pour eux-même.
Il ne faut donc pas tout rejeter sur les parents, bien que la part de responsabilité qui leur pèse sur les épaules soit la plus importante !

Lady GaGa
Membre Relatif
Messages: 145
Enregistré le: 01 Oct 2012, 16:52

par Lady GaGa » 27 Déc 2012, 13:53

[FONT=Times New Roman]Tu as raison, mais ce sont quand même les parents qui, depuis la plus tendre enfance, ont habitué leurs enfants à faire des choses puériles. Il est donc normal que les enfants, ensuite les adolescents et les jeunes adultes préfèrent regarder la télévision (qui ne demande pas d’effort, mais qui est plutôt, dans le cas de TF1, du « temps de cerveau disponible » comme disait Patrick Lelai (orthographe… :hum: ;)) plutôt que de travailler à l’école, au collège, au lycée puis à l’université/les grandes écoles !

Puis quand les parents, affalés sur le canapé en train de regarder les faits divers ou des films sans intérêt, demandent à leurs enfants s’ils ont fait leurs devoirs… ils ne montrent par le meilleur exemple à suivre !

Je voudrais juste ajouter que les enfants ne peuvent pas bien travailler à l'école si l'on ne leur a pas expliqué pourquoi. C'est facile de dire "travaille", mais "pourquoi faire ?". Expliquer en détail, c'est autre chose. Personne n'a envie de faire quelque chose qu'il juge inutile.
Et ça c'est non seulement la faute des parents, mais de l'école elle-même qui n'explique pas.

[/FONT]

Lady GaGa
Membre Relatif
Messages: 145
Enregistré le: 01 Oct 2012, 16:52

par Lady GaGa » 27 Déc 2012, 14:27

Kikoo <3 Bieber a écrit:Je n'ai pas un avis aussi tranché que le tien ;)


[FONT=Times New Roman]J'avoue que j'ai été très catégorique... ;)[/FONT]

Kikoo <3 Bieber
Membre Transcendant
Messages: 3814
Enregistré le: 28 Avr 2012, 11:29

par Kikoo <3 Bieber » 27 Déc 2012, 14:31

Les parents qui restent affalés devant la téloche comme tu dis, ne sont pas un bon exemple ;)

Mais bon, on peut imaginer qu'en rentrant du boulot, ils sont un peu fatigués et ont donc besoin d'un moment de repos ! Ceci dit, des parents qui n'incitent pas leurs enfants à travailler sont ceux qui sont à blâmer !

Avatar de l’utilisateur
fatal_error
Modérateur
Messages: 6458
Enregistré le: 22 Nov 2007, 14:00

par fatal_error » 27 Déc 2012, 14:35

De toute facon, quand on est degoute, il faut faire changer, ou changer. Car rien ne change.
De fait, plutot que de chercher a qui la faute, chercher plutot comment remotiver ses eleves ou changer de profession.

Anecdote du chirurgien esthetique (vu a mes rares instants de tv...)
ils fleurissent aux states. Les clients affluent. Un refuse d'operer sous pretexte que l'operation ne sera pas satisfaisante. Les gens estiment son service de qualite. Ils viennent le voir.

Pourquoi ne pas virer les eleves qui travaillent pas? Si ca se fait faire payer plus cher pourrait marcher. A la Keynes.
:happy2:
la vie est une fête :)

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 19:30

par Nightmare » 27 Déc 2012, 14:40

Je suis d'accord avec Fatal_Error, sans partir dans une dissertation sur les raisons de l'échec scolaire - qui est plus ou moins un mythe car il y a a priori de plus en plus d'élèves en réussite, mais ça ne veut pas dire grand chose puisqu'il y a en parallèle de plus en plus d'élèves - ce qui est certain c'est qu'une personne démotivée, qu'elle soit du côté élève que du côté prof, doit faire quelque chose et ne pas rester dans cet état d'esprit.

Un professeur démotivé, ce n'est pas bon du tout. Soit il faut chercher à se remotiver par une quelconque façon, soit il faut cibler la reconversion, au moins pour le bien être de ses élèves.

Lady GaGa
Membre Relatif
Messages: 145
Enregistré le: 01 Oct 2012, 16:52

par Lady GaGa » 27 Déc 2012, 14:52

Kikoo <3 Bieber a écrit:Les parents qui restent affalés devant la téloche comme tu dis, ne sont pas un bon exemple ;)

Mais bon, on peut imaginer qu'en rentrant du boulot, ils sont un peu fatigués et ont donc besoin d'un moment de repos ! Ceci dit, des parents qui n'incitent pas leurs enfants à travailler sont ceux qui sont à blâmer !


[FONT=Times New Roman]En fait, c'est assez compliqué comme situation.
On sait que : - pas mal d'élèves sont en échec scolaire
- certains profs sont horribles
- certains parents ne devraient pas être parents
Or : "certains élèves sont en échec à cause de leurs parents, d'autres à cause des profs, et encore d'autres à cause d'eux-mêmes (ils n'écoutent rien en classe, dérangent les autres). Il y a aussi des élèves que l'on fait traîner dans le circuit alors qu'ils sont dégoûtés. On pourrait les envoyer apprendre un métier, mais on les garde dans le système alors qu'ils n'ont plus rien à en retirer".

Conclusion : je suis un peu perdue là-dedans, je ne sais pas trop quoi penser.[/FONT]

Orly94
Membre Naturel
Messages: 45
Enregistré le: 29 Nov 2012, 22:21

par Orly94 » 27 Déc 2012, 14:52

Vous savez, j ai tout essaye avec mes eleves. En maths : la methode par le jeu, leur expliquer les formules dans des cas pratiques. En francais, je n ai pas encore trouve de methodes, meme le present en classe de 3e, n est pas maitrise ! Quand on pense qu il y a vingt ans de ca, on redoublait pour pas grand chose... ca a bien change. Je constate chaque annee un manque total de motivation. Ce sont les parents les motives, et tant que ce sera comme ca, on n arrivera a rien.
De plus, je pense etre de moins en moins patiente, j en arrive a indiquer la porte aux eleves tellement ils ne font aucun effort. C est simple, ils viennent avec un sujet (francais ou maths) dans l espoir, non pas que je les aide, mais que je leur fasse. Je ne sais pas si vous avez deja vecu la situation : on met l eleve sur la voie, on l amene a trouver la reponse, il ne repond pas ou dit qu il ne comprend rien. Resultat : je me retrouve a chaque fois a faire le travail a sa place ! Que faire quand l eleve ne repond pas ?!!
J ai du mal a envisager l avenir avec ce job, etant issue du secteur de l imprimerie.
Les eleves se comptent sur les doigts et mes revenus dependent de leur bon vouloir. Chaque annulation de cours est mauvaise pour mes finances, d autant que je ne peux recevoir qu a domicile pour des raisons familiales. Je ne compte pas non plus les mauvais payeurs, les parents a qui on propose gentiment de regler plus tard et qui, finalement, ne reglent jamais...

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 19:30

par Nightmare » 27 Déc 2012, 14:56

Lady GaGa > Il n'y a pas grand chose à penser.

Si l'on avait une solution, ça se saurait. Comme il faut de tout pour faire un monde, on aura toujours des élèves en échec scolaire, l'essentiel est qu'il n'y en ait pas trop, mais on pourrait presque dire tristement qu'il ne faut pas non plus qu'il n'y en ait aucun...

Le fait est qu'actuellement, contrairement à ce qui semble sortir de vos discours, on a pas tant d'élèves en échec que ça, en tout cas en proportion par rapport à ceux en réussite et relativement au nombre qu'il "nous en faut".

Ce qui est certain, c'est que les médias n'y sont pas pour grand chose, car les médias n'abrutissent pas ceux qui ne les regardent pas dans le but de s'abrutir.

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 19:30

par Nightmare » 27 Déc 2012, 14:59

Orly94 > Je n'avais pas fait attention au fait que tu sois enseignant particulier. Dans ce cas là c'est clair, soit il te faut trouver d'autres élèves, soit il faut radicalement stopper tout tes cours que tu donnes et te trouver un autre travail alimentaire.

Je donne aussi des cours particuliers, et pour ne pas être dans ton cas, je sélectionne bien mes élèves/étudiants. La différence est que je ne suis pas dans le besoin donc je peux me permettre d'être sélectif. Si toi tu ne peux te le permettre et si tu n'arrives pas à travailler avec des élèves difficiles, alors il faut vraiment que tu fasses autre chose.

Orly94
Membre Naturel
Messages: 45
Enregistré le: 29 Nov 2012, 22:21

par Orly94 » 27 Déc 2012, 15:11

Nightmare a écrit:Orly94 > Je n'avais pas fait attention au fait que tu sois enseignant particulier. Dans ce cas là c'est clair, soit il te faut trouver d'autres élèves, soit il faut radicalement stopper tout tes cours que tu donnes et te trouver un autre travail alimentaire.

Je donne aussi des cours particuliers, et pour ne pas être dans ton cas, je sélectionne bien mes élèves/étudiants. La différence est que je ne suis pas dans le besoin donc je peux me permettre d'être sélectif. Si toi tu ne peux te le permettre et si tu n'arrives pas à travailler avec des élèves difficiles, alors il faut vraiment que tu fasses autre chose.


Le probleme est que les parents refusent le paiement en CESU, compte tenu des charges salariales, et preferent le liquide. De ce fait, je ne suis pas declaree et mon travail n est pas reconnu. En outre, je pratique des tarifs abordables, dans la mesure ou je ne me deplace pas et etant diplomee bac+2 seulement, et aussi dans l espoir d interesser les foyers plus modestes.
Je ne peux pas me permettre de selectionner les eleves, et si je devais le faire, il n en resterait aucun. :lol3: Comment faites-vous pour parvenir a faire progresser un eleve contre sa volonte ? Je n ai encore pas solutionne cette question...

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 19:30

par Nightmare » 27 Déc 2012, 15:15

Comme je l'ai dit, je sélectionne mes élèves donc je n'ai pas de problème de volonté. En particulier, je ne prends que des élèves qui ont seuls décidé de prendre des cours sans pression parentale derrière. Je concède qu'ils se font rare, voire inexistant au collège.

Orly94
Membre Naturel
Messages: 45
Enregistré le: 29 Nov 2012, 22:21

par Orly94 » 27 Déc 2012, 15:26

Nightmare a écrit:Comme je l'ai dit, je sélectionne mes élèves donc je n'ai pas de problème de volonté. En particulier, je ne prends que des élèves qui ont seuls décidé de prendre des cours sans pression parentale derrière. Je concède qu'ils se font rare, voire inexistant au collège.


Je confirme, et meme les enfants d ouvriers qui devraient avoir pris conscience de la situation actuelle sur le marche de l emploi, ne sont pas plus travailleurs que les autres. Il m est arrive de recevoir les enfants d un eboueur ; leur pere "se saignait" pour leur offrir des cours particuliers, et eux ne fichaient rien... En primaire, c est pire, ils ne pensent qu a jouer.
Je suis tellement degoutee de ce boulot que j en arrive a faire le minimum syndical et a encaisser l argent qu on me donne. Je suis en effet dans le besoin et impossible pour moi de retourner dans ma profession initiale car elle s oriente de plus en plus sur de la programmation, et ayant effectue plusieurs stages dans ce domaine, j en ai conclu que je devais laisser tomber. :marteau:

Anonyme

par Anonyme » 27 Déc 2012, 18:50

Bonjour,

Je pense qu'il faut arrêter de jeter la faute sur les parents systématiquement, bien qu'il y en a qui ne font rien pour que leurs enfants réussisses, mais qui veulent absolument qu'ils réussissent.

J'ai une amie qui en veut à sa mère. Pourquoi ? Parce qu'elle dit que lorsqu'elle était petite sa mère lui disait rien lorsqu'elle passait ses temps libre devant la télé. Elle se dit que si aujourd'hui elle est comme ça, c'est de la faute de ses parents... moi je ne suis pas d'accord. Faut chercher la faute chez soi aussi. Ok elle passait son temps à regarder la télé, et en cours ? Il n'y avait pas la télé, donc pourquoi ne travaillait-elle pas ?
Maintenant, si on la regarde aujourd'hui, elle en a toujours rien à faire des cours, et sa seule excuse c'est : c'est à cause de mes parents.

Si je vous parle de mes parents, ils ne m'ont jamais aidé pour mes devoirs (sauf en primaire) mais me surveillait systématiquement pour voir si je les faisais. Lorsque je n'y arrivais pas, ils étaient toujours là pour m'aider.
Et la télé dans ma vie ? Ils ne m'ont jamais interdit, pour pas que je dise qu'ils sont "mechants".
Ils m'ont toujours soutenu, aujourd'hui encore, pour que je puisse avoir le meilleur. Et c'est ce que veut tous les parents, que leurs enfants réussissent pour ne pas se retrouver dans la même situation qu'eux, ou pire encore, mais les enfants ne comprennent pas.

Après, ça change selon les enfants aussi, donc on ne peut pas leur en vouloir. Il y en a, qui retiennent tout dès la première fois (bonne mémoire auditive ?), d'autres qui ne retiennent qu'au bout d'un certain moment. Les enfants ne sont pas tous égaux, dans le sens où ils n'ont pas la même capacité de tout comprendre etc, donc on ne peut non plus pas leur en vouloir. Mais ceux qui ne foutent rien alors qu'ils en ont les moyens, c'est... triste.

Sinon, je suis une économiste :zen:
Vous voulez que je vous parle des grands sociologues Boudon et Bourdieu ?

Nightmare
Membre Légendaire
Messages: 13817
Enregistré le: 19 Juil 2005, 19:30

par Nightmare » 27 Déc 2012, 19:00

Apprendre qu'il faut bosser plutôt que glandouiller devant la télé, ça fait parti de l'éducation parentale. Maintenant, il y aura souvent une opposition entre ces valeurs et celles qu'on crée dans la vie sociale scolaire.

Cependant, les parents sont en charge jusqu'aux 18 ans et c'est aussi leur boulot d'apprendre à leurs ados de faire la part des choses. C'est donc en partie leur faute si ce n'est pas fait.

annick
Habitué(e)
Messages: 6028
Enregistré le: 16 Sep 2006, 11:52

par annick » 27 Déc 2012, 19:03

@Saccharine,
sans vouloir te contredire, Bourdieu est avant tout un sociologue qui a totalement révolutionné la sociologie.
La composante économique n'est qu'une composante parmi beaucoup d'autres dans les théories de Bourdieu.

 

Retourner vers ☕ Coin café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite