INTERPRÉTATION DE POTENTIEL D'ACTION PRIS SUR LA RÉTINE

La science du vivant vous interpelle?
lily78
Messages: 1
Enregistré le: 20 Mai 2016, 12:41

INTERPRÉTATION DE POTENTIEL D'ACTION PRIS SUR LA RÉTINE

par lily78 » 20 Mai 2016, 12:55

Bonjour

Pourriez vous m'aider, je n'arrive vraiment pas à interpréter les graphiques .
Cela fais des heures que je travail dessus à changeant d'hypothèse toute les heures.
Je ne suis pas sûr de comprendre ce que l'on attend de moi dans cet exercice.
Merci beaucoup de votre attention.

SUJET

On compare les électrorétinogrammes de deux personnes :
• le sujet A a une vision normale
• le sujet B présente une anomalie
On procède à 3 ERG dans les conditions suivantes :
• après plusieurs heures à la lumière (1)
• après 5 minutes de séjour à l'obscurité (2)
• après 15 minutes de séjour à l'obscurité (3)
Les résultats sont les suivants :
VOIR COURBE EN PIECE JOINTE
Expliquez les courbes obtenues. De quelle affection souffre la personne B ? Peut-on y remédier ? Comment ?



Ma réponse pour l'instant qui n'est vraiment pas aboutit

Nous pouvons observer sur ces graphiques le potentiel de repos et d'action de la rétine lors d'un stimulus qui est la lumière après une phase plus au moins longue d'obscurité.
Lors de cette excitation un influx nerveux passe dans les axones des photorécepteurs (bâtonnets et cônes) aux fibres du nerf optique jusqu'au système nerveux central

On peut identifier les différentes phases :
Potentiel de repos (1)
Phase de dépolarisation (2)
Lors de cette phase le neurone est excitée ce qui modifie fonctionnement de la pompe à sodium qui rejeté le sodium et absorbe du potassium par les canaux.
Phase de repolarisation (3)
Cette période est une période réfractaire lors de laquelle la fibre ne peut être excitée.
Elle ne sera excitable que lorsque les canaux laissant passer les ions pourront s'ouvrirent

Nous pouvons observer sur le sujet A, que la rétine est proportionnellement plus longtemps sensible à la lumière que ce qu'il est resté dans l'obscurité en amont.
L'excitation électrique est donc de faible intensité mais plus longue.
Le sujet B est complètement éblouie est reste aveuglé beaucoup plus longtemps que le sujet A sa phase de repolarisation descend rapidement et qu'il est en phase de repos beaucoup plus vite que le sujet A doit avoir une anomalie concernant les photorécepteurs : les cônes qui sont principalement concentrée dans la rétine.
Fichiers joints
POTENTIEL D ACTION.jpg
POTENTIEL D ACTION.jpg (28.48 Kio) Vu 513 fois



 

Retourner vers ☤ Biologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tu pars déja ?



Fais toi aider gratuitement sur Maths-forum !

Créé un compte en 1 minute et pose ta question dans le forum ;-)
Inscription gratuite

Identification

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Inscription gratuite